En images

Une centaine de motards en colère ont défilé avec l’antenne d’Indre-et-Loire de la FFMC, le 10 juin à Tours. Des renforts venus de la Sarthe avec la FFMC 72 ont grossi le rang des manifestants. Le cortège a visité les permanences des candidats aux élections législatives, la veille du premier tour du scrutin.

Déjà, il y a quelques semaines, la FFMC 37 a transmis aux candidats dans les circonscriptions d’Indre-et-Loire et du Loir-et-Cher un questionnaire sur les récentes mesures motophobes : plaque d’immatriculation standard obligatoire, port des gants, restrictions de circulation… Bien peu ont répondu. La FFMC 37 a donc appelé à la mobilisation de ses adhérents pour protester « de vive voix ».

Malheureusement, les portes des permanences étaient closes, l’annonce de la manifestation ayant pourtant été largement diffusée par les médias locaux. Sous un soleil de plomb, les manifestants ont tout de même laissé une trace de leur passage en placardant des affiches sur cinq des permanences de candidats à Saint-Pierre-des-Corps, Tours et Joué-lès-Tours.

Ce qui a suscité une réaction : Sophie Auconie, candidate aux Législatives pour la circonscription de Loches avec l’investiture commune LR-UDI, qualifiée au second tour, s’est dite « stupéfaite » de trouver ces affiches sur sa permanence, mais elle a convenu d’un entretien avec le coordinateur de la FFMC 37, vendredi 16 juin. Affaire à suivre…

La manifestation s’est terminée par le traditionnel emballage de deux radars sur la rocade tourangelle, symboles de la politique de sécurité « rentière » du gouvernement dénoncée sur le plan national par la FFMC.

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité