Un peu plus de deux semaines avant le 40e anniversaire de la célèbre course des 24 Heures du Mans moto, de nombreuses équipes engagées sont venues effectuer les derniers tests et réglages de leurs motos. Deux jours pour peaufiner, pour prendre ses marques et pour se jauger entre écuries avant l’épreuve des 24 heures du Mans, seconde course du Championnat du monde d’endurance.

Le premier jour, la pluie - tombée presque sans discontinuer - a littéralement détrempé la piste. Dans ces conditions difficiles, c’est la Honda #111 du team Honda Endurance Racing qui a réalisé le meilleur temps pour la catégorie EWC. En Superstock, le RAC41 s’empare du meilleur chrono au guidon de la Honda CBR 1000 RR #41.

La seconde journée a également débuté sous la pluie, mais le soleil a séché la piste dans le courant de la matinée. Dans ces conditions, c’est le YART qui réalise le meilleur temps en catégorie EWC au guidon de la Yamaha R1 #7. Le Junior Team Le Mans, équipage #72 au guidon d’une GSXR 1000 RR, s’empare du meilleur temps en catégorie Superstock.

Dans deux semaines tous les équipages engagés auront à cœur de réaliser la meilleure course possible pour tenter de détrôner le GMT94, actuel champion en titre EWC, et le team Viltais champion Stock.

Exceptionnellement, Moto Magazine offre 23 entrées à ses abonnés pour aller aux 24 heures du Mans. Vous êtes intèréssés ? rendez-vous sur cette page

Portrait d’un Team

Ludovic Reze, Team manager du RAC 41

Âgé de 35 ans, Ludovic Reze est le team manager du RAC41 depuis 2011. Après avoir mené l’équipe en catégorie Superstock puis EWC, le « RAC » a décidé de faire la saison 2017-2018 en Superstock sur une Honda CBR 1000 RR.
« Le choix de s’inscrire en Championnat du Monde d’Endurance Superstock est un choix stratégique avec la marque Honda, peu représentée en catégorie Stock. C’est une catégorie autour de laquelle, l’intérêt médiatique s’est renforcé avec l’arrivée de pilotes issus de MotoGP, de Moto2, de Moto 3 et autre... Ces deux jours d’essais, non obligatoires, nous ont permis de valider les choix techniques et les pilotes. Sur cette épreuve des 24 Heures du Mans, nous prétendons clairement au podium. Après une déconvenue au Bol d’Or, notre objectif de fin de saison, au terme des 4 courses du Championnat du Monde Superstock (Bol d’Or 2017, 24 Heures du Mans Motos, 8 Heures de Slovaquie et les 8 Heures d’Oschersleben), est d’intégrer le Top 5. Pour y parvenir, nous devons faire des podiums à chaque course ».

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité