Elle est en partie artisanale. Mais depuis 2000, la moto MetisS bluffe le monde de l’endurance par sa compétitivité.

La plupart d’entre vous connait The Doctor. Mais The Dentist, ça vous parle ? Cet autodidacte, dentiste de profession, est à l’origine du singulier train avant en parallélogramme qui équipe la moto MetisS.

Il y a plus de 30 ans, par passion pour la conception mécanique, Jean-Bertrand Bruneau l’a conçue en s’inspirant de la compétition automobile. Il a depuis confié son prototype et sa mise en compétition au team amateur MetisS.

Train avant fait maison
Développée sur la base d’une Suzuki GSXR, la MetisS se caractérise surtout par un train avant fait maison dans la Sarthe, qui bouscule les fourches conventionnelles conçues par les bureaux d’études japonais.

Le palmarès de cette machine artisanale est intéressant :
- en 2010, elle finit 7e au Bol d’or, 10e aux 24H du Mans et 1ère Open ;
- en 2013, elle est 12e et 1ère Open au Bol d’or.

Des pilotes prestigieux ont côtoyé son box et empoigné son guidon, notamment le regretté Anthony Delhalle.

Pascal Froger, assistant du team manager, nous présente en détail sa machine.
Consultez l’image augmentée ci-dessous : passez la souris ou cliquez sur les points « i » pour en savoir plus sur chaque composant de la machine





Complément d’information

- Le team MetisS vers un nouveau cycle

Publicité

Commentaire (0)

Publicité