La décentralisation et l’abandon par l’État des routes nationales aux départements fait que ces derniers en ont maintenant la charge et l’entretien. Afin d’informer les usagers que les routes sont devenues départementales, les conseils régionaux ont apposé des panonceaux à leurs abords.

Christian Bourquin, président (PS) du Conseil général des Pyrénées-Orientales a vu les choses en grand. Il a choisi de placer sur le bord des routes des panneaux en forme de bornes géantes, de 1,30 mètre de haut, avec marqué : « Bienvenue sur une route départementale ». Le département en compterait 52 et ils auraient coûté 500 € pièces.

Facture salée

Le calcul est vite fait, 25.000 euros pour souhaiter la bienvenue, c’est un peu gros ! Sans compter qu’une erreur s’est glissée dans la pose de ces bornes, elles ont, dans un premier temps, été installées trop près de la chaussée. Bilan après les avoir déplacées, la facture s’est élevée à 40.000 euros. Une somme qui aurait été pourtant bien nécessaire à l’entretien, la réfection ou l’aménagement de dispositifs de protection.

Publicité