En images

JPEG - 43.1 ko
Les 250 concurrents ont passés les derniers contrôles techniques et s’élanceront dimanche matin à 5H00, vers le circuit Carole, depuis Reims.

Il ne sera plus aussi facile d’abattre des chronos en vissant la poignée de machines « full power ». De même certaines étapes seront notées sur la régularité des concurrents qui devront respecter une vitesse bien précise (60km/h) sans en démordre.

Il est donc clair que cette 4e édition s’annonce beaucoup plus ouverte que les fois précédentes et que Serges Nuques, le vainqueur des deux dernières éditions aura plus de mal à conserver sa couronne.

Le nombre de pilotes de haut niveau, venus se frotter à cette discipline est en constante augmentation. On a pu ainsi noter sur le tableau des « experts » qu’un certain Jehan D’Orgeix ( multiple vainqueur du Bol et des 24H du Mans et ancien champion de France de Superbike) avait le N°11 sur une Triumph.

Mais cette édition du Moto Tour sera sans doute celui de la revanche, pour certains concurrents, dont Christian Haquin. En effet, ce dernier n’a pas digéré son échec lors de la spéciale de nuit de l’an dernier, où il avait été pénalisé de 36 secondes.

Le pilote officiel KTM, qui avait terminé 4e en 2005, a clairement annoncé son objectif : prendre le titre.

JPEG - 41.4 ko
L’aura du Moto Tour a franchi les frontières de l’Hexagone et Eric De Seynes ( à gauche) et Marc Fontan accueillent un délégué Italien, M. Renato Zocchi.

De même les teams usines se sont multipliés au fil des années et désormais Buell, et Ducati sont présents aux côtés de la marque Autrichienne. Ainsi Buell aligne trois pilotes et non des moindres, puisqu’il s’agit de Bruno Destoop, Denis Bouan et Michel Amalric. Que des pilotes qui ont roulé en championnat Open et dans différents championnats et Coupe de marque.

Ce Moto Tour est en train de faire des émules, car on a pu noter dans l’assistance, la présence d’un délégué Italien, venu observer l’organisation de l’épreuve française. « La Belgique est aussi intéressée pour organiser ce type de course » souligne Marc Fontan.

Publicité

Commentaire (0)