En images

Cuers. 15h sonnait le départ. Les militants ont alors pris la direction de la sous préfecture de Brignoles. Le cortège a adopté un train de sénateur sur les 25 kilomètres du parcours ce qui a eu de grandes répercussions avec la création d’un immense bouchon derrière la manifestation.

Le convoi est passé devant trois radars. Chacun a eu droit à son emballage en règle à grand renfort de sacs poubelle.

Une fois à Brignoles, motards et automobilistes se sont rendus à la sous préfecture. Le cortège a pratiquement bloqué l’intégralité du centre ville. Les manifestants ont profité de cet arrêt pour soigner la nouvelle décoration de la grille de l’édifice.

Puis les véhicules sont repartis en direction de la zone commerciale où un barrage filtrant a été mis en place.
A chaque arrêt, des tracts étaient distribués pour informer passants et automobilistes sur la sauce à laquelle ils seraient mangés : sécurité rentière, zone à circulation restreinte, limitations à 80 km/h…

Unis et encore plus déterminés contre ces mesures ineptes, motards et automobilistes ont promis de se retrouver si nécessaire.

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité