Essai

En images

C’est dans le Maine-et-Loire, aux environs de Saumur, que nous sommes invités à essayer cette nouvelle Shiver (« frisson » en anglais). En découvrant ce roadster, c’est d’abord son esthétique qui frappe. Et particulièrement le contraste entre l’élégant vert mat et les touches rouges du cadre, des couvre-culasses et de l’amortisseur. La moto séduit également par sa qualité générale de fabrication, le traitement de surface de son bloc-moteur, les détails d’assemblage du treillis tubulaire avec les fines platines en alu qui portent le moulin. On a vu pire pour une moto qui s’adresse aux jeunes permis !

Prise en main
L’essai débute par l’écoute des vocalises du bicylindre en V calé à 90° qui gargouille au ralenti. On peut dire que les deux tuyères regroupées sous la selle donnent de la voix, et c’est tant mieux ! Les petits « broaaap » donnés par de légers coups de gaz donnent le sourire et seront rapidement sublimés sur la route à chaque descente de rapport. En y prenant place, ce roadster se montre accueillant. Le buste n’est pas trop basculé sur l’avant, le guidon assez haut tombe plutôt bien sous les mains et la selle est large. Elle maintient correctement son conducteur loin du réservoir, mais se montre un peu ferme à la longue. La position des jambes pour finir, pas trop repliées, participe à cette bonne ergonomie que l’on pourra peaufiner en ajustant à sa convenance l’embout de la pédale du frein arrière ; un très bon point.

Plaisir assuré
Notre parcours longe la Loire entre Angers et Saumur par les petites routes où la souplesse du moteur à bas régime, la précision de la boîte de vitesses bien étagée et le ride-by-wire qui réagit au doigt et à l’œil sont de véritables alliés. Toutefois, la traversée de villages à faible vitesse met parfois la Shiver en délicatesse à cause d’un important rayon de braquage et d’une certaine surcharge pondérale, ses 220 kg étant placés assez haut.

Il va aussi de soi que l’absence de protection limite ses aptitudes autoroutières, et c’est donc sur le réseau secondaire que le roadster italien se trouve le plus à l’aise. La Shiver y montre toute l’étendue de ses qualités routières : un confort certain et la disponibilité de son moteur jusqu’aux alentours des 4 300 tr/min, limite à partir de laquelle les montées en régime franches et enjouées laissent la place à un comportement plus linéaire. Bridée électroniquement, cette version A2 est forcément moins affriolante. De même, son couple de quelque 7,8 m.kg chute après ce seuil. Voilà le seul point qui change par rapport à la Shiver 900 « full ». Nonobstant, le plaisir de conduite se retrouve au moment d’enrouler les grandes courbes à belle allure. La Shiver ne vibre pas trop et garde une bonne tenue de cap malgré un amortisseur souple par rapport à la dureté de la fourche. Ce désaccord de suspensions n’est véritablement dommageable que lorsque l’on pousse l’engin dans ses retranchements, à des vitesses largement prohibées sur départementales. Le freinage, pour finir, se montre convaincant en puissance à l’avant comme à l’arrière.

le verdict
Il nous paraît judicieux, lorsqu’on débute la moto, de choisir ce roadster pour son confort, sa polyvalence et sa conception générale capable de supporter un moulin plus rageur. C’est un gage de sécurité et cela permet une fois le permis A en poche et la bride enlevée en concession, d’accéder à moindre coût (une centaine d’euros) à un moteur et une moto bien plus excitants. Seule mise en garde, faire attention à son aspect pataud lors de la prise en main. Le tarif, important pour une première monture, est justifié eu égard au niveau d’équipement.

Texte : Mathieu Brotel

Publicité
Fiche technique

Aprilia Shiver A2 (données constructeur)
Moteur
- Bicylindres en V à 90° à refroidissement liquide 4T, 2 ACT, 4 soupapes par cyl.
- Cylindrée (al. x cse) : 900 cm3 (92 x 67,4 mm)
- Puissance maxi : 47 ch (35 kW) à 4300 tr/min
- Couple maxi : 7,9 m.kg (77 Nm) à 4300 tr/min
- Alim./dépollution : injection/Euro 4
Transmission
- Boîte de vitesses : 6 rapports
- Transmission finale : par chaîne
Partie-cycle
- Frein Av (étrier à x pist.) : 2 disques Ø 320 mm (4 opp.)
- Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 240 mm (1)
- Pneus Av-Ar : 120/70R-17 - 180/55R-17
- Réservoir (réserve) : 15 litres
- Poids à sec : 218 kg
- Hauteur de selle : 810 mm
Pratique
- Coloris : gris, blanc, vert mat
- Garantie : 2 ans pièces et M.O., assistance
- Prix : 8449 €