Tous ceux qui ont eu la chance d’essayer le fabuleux V4 de Noale, que ce soit dans le cadre de la Tuono V4 ou de de la RSV4 n’ont en général que des louanges à la bouche ! Il est vrai que tant le niveau de performances que le caractère de ces engins laissent des souvenirs pour la vie. Les RSV4 et Tuono V4 pètent le feu et ça risque bien de ne pas changer en 2021 à l’occasion de leur passage à Euro 5. Tant mieux !

Tuono V4 : ce qui change
Alors qu’Aprilia vient de dévoiler la "petite" Tuono 660, la "grosse" V4 en reprend, sans surprise, le style, avec une optique offrant une signature visuelle distinctive, entre le sourcil de LED, la fonction DRL et éclairage en courbe, ainsi que les trois phares ! Aprilia devient un spécialiste du carénage "multi-couches", puisque sur le sulfureux roadster, les ailettes sont intégrées. On termine les évolutions cosmétiques avec un nouveau tableau de bord TFT plus grand.

PNG - 565.9 ko

Côté technique, outre un nouveau bras oscillant, désormais renforcé en sa partie inférieure et, selon Aprilia, dérivé de la RS-GP de MotoGP, la Tuono V4 conserve le bloc de 1077 cm3, et balance toujours 175 chevaux et 121 Nm de couple, ce qui, on en conviendra, est suffisant pour doubler en sécurité. L’électronique, déjà à la pointe, se dote pourtant d’une nouvelle génération de centrale inertielle et d’une unité de contrôle Marelli 11MP. Outre les fonctions déjà existantes, on a droit cette année à un mode de gestion de frein moteur. La Tuono V4 sera présentée dans deux versions, une standard et une Factory, avec suspensions semi-actives Öhlins Smart EC 2.0. Le prix n’a pas encore été dévoilé, mais la disponibilité est prévue pour mars 2021.

Côté RSV4, ça bouge encore plus !
En effet, la charismatique sportive se dote d’un moteur dont la cylindrée grimpe à 1099 cm3. La puissance ne bouge pas : on a toujours 217 chevaux qui turbinent sacrément fort. Sans surprise, l’allure générale est proche de celle de la RS 660, avec de nouveaux codes esthétiques au niveau des phares et des couches du carénage, qui intègrent les ailerons...
Aprilia précise que l’ergonomie est plus accueillante qu’auparavant, avec plus de place à disposition du pilote. Fort bien. Côté techno, une nouvelle électronique apporte, comme dans le cas de la Tuono, un système de gestion du frein moteur. Deux versions seront au programme, dont une Factory disposant de suspensions semi-actives, de freins Brembo Stylema et de jantes forgées. Disponibilté prochaine : en février 2021, yes, mais on ne connait pas encore le prix.

Séduisantes, non, ces nouvelles V4 Aprilia ?

Publicité