Ce sont nos confrères d’Auto Plus qui révèlent l’information dans leur édition du 17 novembre (n°1524). Le TrueSpeed, nouveau radar américain de Laser Technology, va bientôt être adopté par nos forces de l’ordre nationales.

Compacité minimale, rentabilité maximale
Le TrueSpeed se distingue avant tout par sa taille minuscule. Mesurant 11 x 15 cm et pesant 410 g (soit 6 fois moins que les « jumelles »), l’objet a la particularité de pouvoir être transporté dans une poche de blouson. Il convient donc particulièrement à un usage par les brigades motocyclistes de la police ou de la gendarmerie. Ces dernières pourront alors très facilement changer de zone de contrôle.

Des performances records
Le TrueSpeed, comme son nom l’indique, mesure au km/h près - et jusqu’à 320 km/h - la vitesse réelle des usagers - motos, scooters, voitures, camions. Le radar peut effectuer ce contrôle de vitesse jusqu’à 610 mètres et dans les 2 sens (à l’approche et en éloignement). Autre « atout » de l’engin, son zoom 7x qui permet de repérer à distance diverses infractions tel l’usage du téléphone au volant ou le non-port de la ceinture de sécurité.

Phase de test concluante
Testé dans le Loir-et-Cher depuis 1 an, ce radar minuscule aurait convaincu la gendarmerie. Suffisamment pour que l’Etat en commande 1 000 pièces qui lui seront livrées au rythme de 250 par an pour équiper les forces nationales. Les polices municipales sont elles aussi susceptibles de se laisser séduire par quelques exemplaires supplémentaires de TrueSpeed dont les dimensions sont particulièrement adaptées aux contrôles en ville à la volée.

Un secteur en plein boom
Voilà un engin qui devrait donner un nouveau coup de fouet aux revenus des contrôles automatisés. En 2016, l’Etat a encaissé pas loin d’un milliard d’euros. Avec le déploiement imminent des radars de poche, celui des radars de virage pas en virage et la privatisation des contrôles de vitesse par radar mobile mobile, nul doute que ce secteur n’est pas menacé par la crise.

Publicité
Publicité