Carton plein pour Rogier

JPEG - 35.8 ko
Moto Tour 2004 : Rogié sur MZ
Thierry Rogier, remporte la dernière étape de Toulon avec sa MZ Baghira N°3. Il reviendra au guidon de cette machine l’an prochain pour la gagne

Cet ancien pilote de vitesse reconnaît se sentir de plus en plus à l’aise sur sa moto allemande au fil des jours « j’ai bien progressé au niveau de mon pilotage sur un mono. Pour l’an prochain je pense revenir avec la même machine, car on peut gagner le Moto Tour avec ce type de moto ! »

Philippe Richelemi le niçois, termine 3ème de l’étape sur sa Ducati 900 SS, surpris et heureux de terminer à cette place pour sa première participation.
« J’ai fait un bond au classement lors de la spéciale du col de Murs, puisque ce type d’épreuve ressemble comme deux gouttes d’eau aux spéciales de rallye » explique cet abonné au championnat de courses sur route.

Mais ce dernier avoue « Je suis extrêmement déçu de mon comportement sur piste, puisque à chaque fois je suis dans les choux. Je pense que je vais faire des stages pour améliorer mon pilotage et je vais revenir l’an prochain pour la gagne ! ».

Meilleur choix la Voxan scrambler

JPEG - 38.7 ko
Moto Tour 2004 : Bonhuil sur Voxan
Malgré sa 13ème place au classement général du Moto Tour, Bruno Bonhuil ne regrette pas du tout son choix. La scrambler est selon lui la meilleure machine pour ce type d’épreuve

Quand à Patrick Curtat qui pouvait prétendre à la deuxième place, de cette étape, avec sa Suzuki. Il ne termine que 4ème à 3 secondes derrière Philippe Richelmi. « Je me suis fait de belles figures sur la spéciale de Notre dame des Anges. » En effet cette piste particulièrement bosselée a mis à rude épreuve les concurrents.

Pour preuve, un pilote d’expérience comme Bruno Bonhuil a chuté en pleine ligne droite « J’ai décollé sur une bosse et je me suis retrouvé par terre. » Du coup le pilote de Reims termine à la 37ème place de cette étape.

Mais il ne regrette rien puisque « Cette semaine au guidon de la Voxan scrambler a été fantastique ». Pourtant au départ rien ne laissait présager des facilités de cette machine « C’est vrai qu’au départ je n’étais pas attiré par sa plastique ». Mais après 2.500 km « J’ai trouvé cette machine très agile en partie cycle avec un moteur hyper agréable ». Selon lui la scrambler est vraiment « le meilleur choix pour faire ce Moto Tour ».

Ce dernier renchérit « Je ne suis pas le seul à penser du bien de cette machine, puisque Marc Granié a gagné une spéciale avec, moi même j’en ai gagné une et j’ai figuré en tête du Moto tour lors de la première étape. Enfin Didier de Radigues a toujours été dans le Top ten tout au long de cette semaine ».

La victoire en s’amusant

JPEG - 35 ko
Moto Tour 2004 : Nuques sur Yamaha R1
Serge Nuques sur Yamaha YZF 1000 R1, alias le chevalier de Groland, remporte ce Moto Tour 2004. Comme quoi on peut rouler pour la gagne tout en s’amusant

Serge Nuques ne fait que le 17ème temps, puisque assuré d’avoir le titre il s’est contenté de faire le spectacle, comme à son habitude, en montant le Mont Faron avec une poupée gonflable comme passager.
Mais le bourguignon espère bien des retombées suite à sa première victoire de ce Moto Tour 2004 puisque « J’ai déjà des projets pour l’an prochain comme le Tourist Trophy, le North West 200 et je suis en négociations pour rejoindre un team pour disputer les 24H du Mans ! ».

Cette deuxième édition du Moto Tour se termine donc sur une note plutôt optimiste. Les spectateurs se sont déplacés en nombre lors des spéciales et durant les arrivées d’étape.
L’organisation a fait de sérieux progrès par rapport à la première édition et ce Moto tour mérite, enfin, de devenir un vrai événement fédérateur rassemblant les pilotes et les motards de toutes disciplines.
La mauvaise note vient des conditions sanitaires pour la grande majorité des pilotes et leur assistance, obligés de camper dans des conditions indignes de notre époque.

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus