En images

Les couloirs de bus londoniens sont ouverts depuis le 5 janvier aux deux-roues motorisés (2RM), pour une période d’essai de 18 mois. Ils sont désormais le théâtre d’une guerre entre associations de cyclistes et les 2RM.

La présence de ces derniers étant jugée trop dangereuse par la London Cycling Campaign, mais sans preuve à l’appui, l’association de cyclistes cherche désormais à rassembler des témoignages d’incidents d’usagers afin de les renvoyer au maire de Londres, Boris Johnson.

Pour ce faire, elle manifeste dans ces mêmes voies, brandissant des pancartes montrant une moto dans un panneau triangulaire (dangers) suivi d’un « C’EST DERRIERE VOUS ! ». L’expérimentation de trois ans qui a amené à l’ouverture des voix de bus londonienne a pourtant démontré que les collisions impliquant un deux-roues avait chuté de 42 %. So selfish*, les cyclistes londoniens !

(*) Si égoïstes

[(

Publicité