En vidéo

Précédent record de vitesse de François Gissy sur le circuit Paul Ricard

Dépasser les 400 km/h représentait le leitmotiv de ce pilote hors normes. Malheureusement, cela lui a couté la vie. À 8h, ce samedi 5 mai, lors d’un ultime test de son nouvel engin, un tricycle à réaction, l’Alsacien de 36 ans a perdu le contrôle de son véhicule avant de finir sa course à 300 km/h contre un talus de terre. Les secours n’ont pas réussi à réanimer le Haut-Rhénois. Une enquête est ouverte par la gendarmerie d’Ensisheim pour découvrir les circonstances encore inconnues du drame.

333 km/h en seulement 4,8 secondes !
L’homme, équipé comme un motard de piste, était connu pour ses records plus fous les uns que les autres. En 2013, François battait déjà le record du monde de vitesse à vélo en dépassant les 263 km/h à Munchhouse (68). L’année suivante, le cycliste de l’extrême a ridiculisé une Ferrari F430 de 510 ch avant de s’attaquer à un nouveau défi. Il surpasse alors son exploit précédent et atteint 333 km/h en seulement 4,8 secondes sur la ligne droite du mistral au circuit du Castelet.

Un dragster à eau
L’instrument de cette prouesse : un vélo de fabrication maison propulsé par un réacteur fonctionnant à l’eau et à l’air comprimé. Un engin démoniaque pouvant abattre le 0 à 100 km/h en seulement 0,55 seconde, soit une accélération de 5 G ! Pour freiner les ardeurs de la bête, François Gissy utilisait de simples patins Shimano à 10 €…

Le nouveau vélo à trois roues qui allait couter la vie à ce passionné de vitesse, fonctionnait à la vapeur d’eau. Un engin expérimental qui aurait pu lui permettre, théoriquement, d’accéder à son rêve des 400 km/h.

Publicité
Publicité