En images

Les usagers de la route se sont rassemblés à l’Acclameur, traditionnel point de ralliement, avant de défiler dans Niort.

A l’issue de la manifestation, les organisateurs arboraient un large sourire. Tout d’abord, le bilan de la participation ne pouvait que les réjouir et révélait une mobilisation intacte. Avec une centaine d’automobilistes en tête de cortège (encadré par l’Automobile Club 79 et 40 Millions d’automobilistes) et plus de 300 motards dans leur sillage, la FFMC79 constatait que les militants des Deux-Sèvres ne désarmaient pas malgré l’organisation de manifestations concomitantes dans les départements limitrophes.

Une presse à l’écoute
La présence de la presse (FR3 Poitou-Charentes, du Courrier de l’Ouest et de la Nouvelle République) tout au long de la manifestation attestait de l’intérêt des médias pour le mouvement de contestation des usagers de la route. Les organisateurs ont aussi été agréablement surpris par les témoignages de sympathie exprimés par les usagers croisés sur le parcours, malgré les ralentissements générés par la longueur impressionnante du cortège. Les organisateurs en ont profité pour distribuer un document expliquant les motifs d’opposition aux mesures gouvernementales.

Activités récréatives
Plusieurs évènements ont pimenté la manifestation. La présence d’un radar factice grandeur nature, confectionné pour l’occasion, a amusé les participants tout en rappelant les effets pervers de l’abaissement souhaité de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h. Le bâchage de plusieurs radars a également fait partie des réjouissances de la journée ainsi que l’apposition sur la vitrine du député Chiche de LREM (rebaptisé pour l’occasion "La République emmerde les motards") d’affiches rappelant l’opposition catégorique à la limitation prévue.

Aux antipodes d’une politique de sécurité routière sérieuse
Puisque le temps s’était montré lui aussi bienveillant avec les organisateurs, la buvette ne désemplissait pas et les discussions allaient bon train. Elles exprimaient un ras-le-bol et un rejet catégorique d’un Président et d’un Premier ministre dont les explications laborieuses agacent et ne parviennent pas à convaincre que leurs mesures tatillonnes, mesquines et répressives vont à l’encontre d’une politique de sécurité routière sérieuse.

Nouveau rassemblement en mai
Forts de tous ces atouts et après les remerciements d’usage, Didier Michaud, coordinateur de l’antenne 79, ne manquait pas de rappeler la nécessaire mobilisation de tous pour la prochaine action du 5 mai à l’Acclameur à Niort.

Francis Compère

Publicité

Commentaire (0)

Publicité