Essai

En images

Harley-Davidson LiveWire : tactile Harley-Davidson LiveWire : esthétique Harley-Davidson LiveWire : face avant moderne

Encore très discrètes sur nos routes, les motos électriques font plus ou moins partie du paysage du 21e siècle. Mais lorsque la marque la plus conservatrice de l’univers moto, celle qui ne jure que par le son breveté de ses twins culbutés refroidis par air, Harley-Davidson, présente son prototype électrique, on se dit que le courant a définitivement fini par passer.

Vidéo : nos premières impressions après le roulage


Harley-Davidson Project Livewire : nos... par Moto-Magazine

Au standard
En termes de performances, la Harley-Davidson LiveWire n’apporte rien de nouveau par rapport à ce qui existe déjà sur le marché. Elle est au standard, d’entrée de jeu. L’américaine utilise un moteur électrique refroidi par huile de 74 ch, dispose d’un couple maxi impressionnant (et immédiatement disponible) de 7,5 m.kg, récupère de l’énergie en phase de décélération et ses packs de batteries refroidies par eau utilisent la technologie lithium-ion.

Son chargeur n’est pour le moment pas intégré, et mettrait 3h30 pour atteindre la charge maximale, qui autorise une autonomie d’environ 100 km sur le mode moteur le plus sage.

Prototype
Ces chiffres, que nous n’avons pu vérifier lors de notre court essai, ne traduisent rien des performances du modèle qui sera peut-être un jour commercialisé. Ce proto n’est là que pour sonder les réactions d’un public trié sur le volet à travers le monde, et renouveler l’image de Harley-Davidson.

Coup de jeune
Il n’empêche, une fois en selle sur cette jolie moto, on ne peut s’empêcher de remarquer la finition réussie, digne d’un modèle de série, et le soin apporté aux petits détails, tels ses carters moteur en aluminium brossé travaillé, ses clignotants intégrés dans les rétroviseurs et ce feu à leds, ou la petite selle mono et le faux réservoir façon dirt-track qui donnent un sacré coup de jeune au design Harley.

Roadster
La position typée roadster est idéale pour manœuvrer les 210 kg. L’ergonomie des commandes est bien pensée, tout comme l’instrumentation tactile avec GPS intégré. À peine la poignée « des gaz » tournée, la LiveWire se montre rapide et efficace : 4 secondes pour abattre le 0 à 100 km/h, et une vitesse maxi de 154 km/h, sans embrayer ni passer aucune vitesse grâce à la transmission directe par courroie, bien secondée par la souplesse du potentiomètre dans la poignée.

Fusée
Le bruit de fusée produit par le moteur électrique est bien anonyme comparé au V-twin, mais il a aussi son charme. Après quelques virages, le châssis se montre à la hauteur, même si le poids des batteries, placées haut en avant dans le cadre en treillis d’aluminium, fait plonger fortement la fourche inversée lors des freinages.

Ainsi allégé, le train arrière a aussi tendance à dribbler, un phénomène accentué par la récupération d’énergie du frein moteur. On regrette que le prototype électrique ne soit pas déjà équipé d’un anti-patinage et d’un ABS qui régleraient rapidement ces problèmes. Mais, encore une fois, la LiveWire aura bien évolué d’ici à ce que nous puissions en profiter, cheveux au vent, lors de nos virées estivales et silencieuses sur la Route 66.

Verdict
Pur produit marketing, le prototype LiveWire remplit sa mission à la perfection : il donne un sérieux coup de jeune à la marque américaine. Et le jour où le marché y viendra, restrictions de circulation obligent, même les plus fervents défenseurs du « potato sound » se souviendront que Harley proposait déjà une solution pour continuer à rouler.

Dans la boutique :
- Le livre "Road angel", le tour du monde à moto (en Harley Davidson) d’Eric Lobo
- Recueil de cartoons : La Belle et les bêtes de Coyote et Nikolaz
- BD Margerin : La collection complète de " Je veux une Harley"

Commentaire (0)

Fiche technique

Harley-Davidson LiveWire (données constructeur)
Moteur
Type : électrique asynchrone, refroidi par huile
Cylindrée (al. x cse) : NC
Puissance maxi : 74 ch (55 kW) à 8.500 tr/min
Couple maxi : 7,5 m.kg (71 N.m) à 8.000 tr/min
Alim. /dépollution : batterie lithium-ion
Transmission
Boîte de vitesses : prise directe
Transmission finale : par courroie
Partie-cycle
Frein Av (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 250 mm (2 juxt.)
Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 200 mm (2 juxt.)
Autonomie annoncée : environ 100 km
Temps de charge annoncé : 3h30
Poids avec batterie  : 210 kg
Hauteur de selle : nc
Pratique
Coloris : noir
Garantie : NC
Prix : prototype non commercialisé

Publicité