La crise qui frappe l’industrie de la moto en Europe entraîne la fin de Royal-Enfield en 1970.
Modèle phare de la firme Enfield-India limited, la Bullet continue sa carrière en Inde. Vers 1990, réalésée à 500 cm3 pour 22 ch, une version « luxe » spécifique est lancée pour l’export, aux côtés de l’éternelle 350 cm3 de 18 ch, peinte en noir.
Les seules évolutions concernent le passage à 12 volts et un carburateur « Mikarb », copie du Mikuni japonais.

En 2000, la marque indienne récupère le droit d’utiliser le nom Royal-Enfield et passe sous le contrôle du groupe Eicher, géant de l’industrie indienne.
Le démarreur électrique fait son apparition en 2001 et la boîte à cinq rapports et sélecteur à gauche est proposé sur le modèle De-Luxe en 2003, bientôt relayé par l’Electra qui se distingue par un moteur plus moderne.
L’ancien modèle à boîte 4 et sélecteur à droite reste fourni en version « Standard ».

Compte-tenu du durcissement croissant des normes antipollution, les jours de la « vraie » Bullet sont comptés et elle ne sera plus importée en Europe en 2008.
Avec la nouvelle Bullet EFI à injection et son tout nouveau monocylindre monobloc, une page se tourne pour un modèle resté quasiment inchangé depuis plus de cinquante ans.

Publicité

Commentaire (0)