Essai

En vidéo

Elles sont rares les machines qui, comme la nouvelle Honda CB 1100 RS, passent la norme Euro 4 en gagnant du caractère. Posée sur sa latérale au cœur de l’autodrome abandonné de Terramar (Espagne), son 4-cylindres de 1140 cm3 refroidi par air et huile glougloute comme si de bons vieux carbus l’alimentaient encore. Son double échappement ronronne et réverbère ses vocalises contre les parois du banking.


Véritable cathédrale mécanique, le moteur double arbre de 90 chevaux se marie encore mieux au nouveau réservoir aux courbes arrondies qui le surmonte, et permet d’apercevoir les couvre-culasse une fois au guidon. La selle, plus plate, plus fine, s’intègre mieux au bâti arrière.

L’optique rond contient une multitude de diodes, tout comme le joli feu rectangulaire à l’arrière et les fins clignotants. La finition monte encore d’un cran, pour frôler le sans fautes.

Bras oscillant imposant
Si le cadre à double berceau n’évolue pas (il perd 1° d’angle de chasse, soit 26°), la partie-cycle de la RS reçoit un énorme bras oscillant en aluminium brossé amorti par des combinés à réservoir séparé Showa, une fourche de gros diamètre réglable en précharge (43 mm) et des étriers de frein à 4 pistons et fixation radiale. Les jantes sont à bâtons, en 17 pouces (contre des 18 pouces à rayons pour la EX 2017, version classique, moins vitaminée), tandis que le pneu arrière gagne en largeur (180).

Tout confort
Au guidon, la position évolue légèrement, avec un cintre plat plus bas, rapproché des deux tachymètres à aiguille. Imposante, la CB 1100 RS accorde beaucoup de place aux jambes du conducteur et du passager. Les longues virées à deux seront confortables.

Faible garde au sol
À bonne allure, seule la garde au sol, assez limite, freinera les envies d’arsouille sauvage. C’est plutôt en enroulant, bercé par le son rauque du moteur et la douceur de la boite, qu’on se laisse porter d’un virage à l’autre au rythme des accélérations élastiques.

Avec un couple de 9,3 m.kg, disponible dès 5 500 tr/min, le plaisir de la CB réside dans les accélérations en sortie de virage. Une véritable muscle bike à l’ancienne, la tenue de route et le freinage en plus, sa partie-cycle rigidifiée et les nouveaux étriers de frein, puissants, lui permettant enfin de s’arrêter dignement.

Verdict : aboutie
Vendue 12 599 euros, soit 500 euros de plus que la version EX, la CB 1100 RS est la moto la plus aboutie et la plus désirable jamais sortie par Honda dans sa gamme classique. Plus dynamique dans son comportement et son caractère, franchement réussie côté design et finition, elle représente une alternative historique de choix face aux BMW r NineT et autres Triumph T120 ou Thruxton R.

À découvrir dans Moto Magazine

L’essai de la Honda CB 110 RS et tous les essais, rodages comme comparatifs, sont publiés dans Moto Magazine. Pour être sûr de les lire, abonnez-vous en ligne !

Fiche technique

Honda CB 1100 RS (Honda CB 1100 EX)
Moteur
- Type : 4-cylindres en ligne refroidi par air ; 4 T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
- Cylindrée (al. x cse) : 1140 cm3 (73,5 x 67,2 mm)
- Puissance maxi : 89,7 ch (66 kW) à 7 500 tr/min
- Couple maxi : 9,3 m.kg (91 N.m) à 5 500 tr/min
- Alim./dépollution : injection / Euro4
Transmission
- Boîte de vitesses : 6 rapports
- Transmission finale : par chaîne
Partie-cycle
- Frein Av (étrier à x pist.) : 2 disques Ø 310 mm (4 opp.) (Ø 296 mm sur EX)
- Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 256 mm (1)
- Dim. pneus Av-Ar : 120/70-17 - 180/55-17 (110/80-18 - 140/70-18 sur EX)
- Réservoir (réserve) : 16,8 litres (réserve comprise)
- Poids à vide (tpf) : 252 kg (255 kg sur EX)
- Hauteur de selle : 795 mm (790 mm sur EX)
- Coloris : noir, rouge (jaune, rouge sur EX)
- Garantie  : 2 ans pièces et M.O., assistance
- Prix : 12 599 euros (12 099 € pour la EX)

Publicité