Trois mots d’ordre principaux ont permis de rassembler environ 250 motardes et motards à Saint-Dié : l’ouverture aux motards des structures de sport mécanique, la lutte contre la motophobie qui règne trop souvent en matière de politique de sécurité routière et le refus des lois ineptes.

JPEG - 35.5 ko
Le départ de la manif a eu lieu au Géoparc. Un choix de lieu symbolique, puisque l’accès au site fait partie des revendications des motards vosgiens.

La ville de Saint-Dié est en effet équipée d’une structure intitulée Géoparc, où ont lieu différentes courses de véhicules motorisés. Depuis le début 2006, la FFMC 88 se bat auprès de la préfecture des Vosges et des dirigeants du site pour que les motards et motardes qui le souhaitent puissent y évoluer en toute sécurité, grâce à un prix d’entrée modique. La concrétisation se fait encore attendre. Cependant, notons que les personnes qui détiennent le pouvoir de décision ne s’opposent pas à l’accès du site aux motards.

Le point de départ symbolique, le Géoparc même, prenait tout son sens. Il a permis aux manifestants d’effectuer un premier tour de piste - qui en appelle bien d’autres - avant de se rendre au centre ville pour continuer à protester contre des lois absurdes. Celle sur le débridage des deux-roues motorisés, qui n’est toujours pas clarifiée, est un « exemple » en la matière. De plus le décret du 16 mai 2006, qui prévoit de déclarer préalablement toute balade se déroulant à partir de deux véhicules (!), a aussi déclenché l’ire des motards présents.

JPEG - 45 ko
Les manifestants se sont rendu au centre ville de Saint-Dié pour exprimer leur refus de lois absurdes, qui tendent parfois à la motophobie.

D’une manière plus générale, la motophobie devenant vraiment insupportable, les motards vosgiens et des départements environnants tenaient à leur tour à rappeler que l’échéance électorale de 2007 n’était plus si loin. Ils sauront, le moment venu, poser leur casque le temps d’aller glisser leur bulletin de vote dans l’urne !

Philippe VINCENT, correspondant 88.

Pour soutenir la FFMC, portez ses couleurs

Publicité