En images

Cette 2e mobilisation, après celle de fin janvier, montre que la colère ne retombe pas en Gironde. Les usagers de la route font face à un 1er ministre qui, au lieu d’éviter les accidents de la route, préfère réduire leurs conséquences !

Deux cortèges de deux et trois roues motorisés sont partis de l’aire de l’Estalot (A10) et de l’aire de repos de Cestas (A63) pour rejoindre les automobilistes au niveau du boulevard Aliénor d’Aquitaine à Bordeaux afin de converger, unis, vers la préfecture de la Gironde. En tout, ce sont 1 000 motard(e)s et 200 automobilistes qui continuent à exprimer leur ferme détermination face la politique édictée par le 1er ministre.

Une délégation a été reçue à 16h45 par le préfet de permanence (sous-préfet de Lesparre), Claude Gobin. Les participants dénoncent le renoncement de l’État à entretenir le réseau routier secondaire convenablement et à lutter réellement contre les prises de risque de certains conducteurs (alcool, stupéfiant ou téléphone mobile).

Christophe Faverrot

Publicité

Commentaire (1)

Publicité