Partis du Zénith de Dijon, les manifestants se sont rendus en préfecture. Une délégation a été reçue par le sous-préfet pour un échange d’une trentaine de minutes sur les
revendications de la FFMC. Les incohérences des nouvelles annonces du gouvernement en matière de sécurité routière se sont bien sûr retrouvées au coeur des débats.

De retour au Zénith et avant la dispersion, il a été rappelé que la mobilisation ne faiblirait pas. Les organisateurs ont dès lors donné rendez-vous aux militants le 14 avril pour une nouvelle manifestation d’ampleur nationale.

Zib

Publicité

Commentaire (0)

Publicité