Les quinquas le savent, certaines japonaises emblématiques des années 80 – la GPZ 900 R avec ses formes subtiles et agressives ou encore la Katana - dont l’héritière est annoncée pour ce printemps -, pour ne citer qu’elles, avaient un cachet reconnaissable entre 1000, un charisme esthétique incontestable.

« It’s time to go back to the roots and make Japan great again ! »
Plus récemment, la Honda Vultus 750 a marqué les esprits avec ses lignes très « manga ». L’audace de son trait lui a valu sa présence dans l’adaptation cinématographique américaine de « Ghost in the shell », saga culte du cyberpunk nippon. Sa diffusion est restée très confidentielle, à l’instar de la Honda DN-01, une GT qui n’usurperait pas sa présence dans n’importe quelle BD de science-fiction.

La Vultus du film Ghost in the shell (source : japan.webike.net)

Autre incartade dans cet univers, celle de Suzuki avec son étonnante G-Strider, dont le trait répond à l’imaginaire des dessinateurs de SF de l’archipel.

La Suzuki G-Strider, présentée à Tokyo en 2003 (source : bharathautos.com)

Dans le domaine des arts graphiques, de nombreux artistes de la pop culture japonaise ont également fait de la moto le support de leur créativité. De la belle sportive rouge survoltée qui a fait rêver toute une génération dans le manga Akira de Katsuhiro Otomo, en passant par le « mécha-moto » de Megazone 23 et les différentes machines pilotées dans le sentai cyberpunk « Bubblegum Crisis », les Japonais n’ont jamais manqué d’inspiration pour transcender l’imaginaire des équipes de design du trio légendaire Honda-Suz’-Kawa.

La moto de Kaneda, le héros du manga Akira

« SIV Katana Sword »
La pop culture SF japonaise, Artem et Vladimir en sont visiblement très friands comme en atteste leur concept. Certains y verront sans doute (et à raison) une machine tout droit sortie de l’univers anglo-saxon de Tron ou d’Extreme-G.

Une des nombreuses motos imaginées pour la saga Extreme-G

La position de conduite de la « SIV Katana Sword » paraît très sportive – proche d’un Café Racer - avec des guidons bracelets et des poignées en forme de manche de Katana, comme si l’on avait la possibilité de dégainer des sabres en cas de danger. D’ailleurs, sur la texture carbone du véhicule, entre le siège monoplace et les repose-pieds réglables, figure l’inscription « Katana Sword », marquant la volonté des artistes d’afficher la dimension japonaise et guerrière de leur création.
Un side-car a également été imaginé pour permettre d’emmener un passager : toujours en texture carbone avec un nez pointu d’avion de chasse, il épouse plutôt bien la moto, avec une cohérence visuelle à la fois sombre et racée.

Nous n’avons hélas aucun détail sur la motorisation imaginée pour faire rêver les plus « geeks » d’entre nous. Nous subodorons toutefois une motorisation hybride entre du thermique – voyez le pot d’échappement sous la selle - et de la… kryptonite par exemple ?
Le « futur » nous le dira peut être, dans une galaxie - pas trop - lointaine, on l’espère.

Nicolas Baudon

Source : behance.net

Publicité

Commentaire (1)