En images

Haquin se loupe Il est 5H, Reims s’éveille
JPEG - 19.9 ko
Denis Bouan crée la surprise à Reims, et remporte la victoire d’étape sur sa Buell XB 12 S. Problème : saura-t-il répondre à la pression que ne manqueront pas de lui faire subir les ténors du guidon ?

« La journée s’est relativement bien passée pour moi », explique ce tout jeune pilote qui défend pour la première fois les couleurs Buell. Cela est d’autant plus méritoire qu’il n’a pas reconnu la spéciale de route.

« C’est vrai que j’étais moins fier durant cette épreuve, mais la Buell a tellement de couple que quand on se loupe, on peut se remettre dans la trajectoire sans problème. »

Il faut dire aussi que Denis Bouan a roulé dans la troisième session à Carole, et qu’il a bénéficié d’une piste séchante. « Chaque session roulait deux secondes plus vite que la précédente », note un observateur averti.

Cela ne trouble pas le moindre du monde notre homme, puisque « la route est encore longue pour aller à Toulon et tout est encore possible ».

Le tenant du titre, Serge Nuques, ne termine que 19e avec 53 secondes de retard sur Denis Bouan. « J’ai été pénalisé à Carole, car mon sélecteur de vitesse s’était dévissé et quand j’ai voulu rétrograder je n’avais plus de frein moteur. J’ai donc chuté en attrapant le frein avant en catastrophe. » Lors de la spéciale de Jonchery, Serge perd également du temps car « mon repose pied a tapé dans un virage et cela m’a fortement déstabilisé. Je n’ai pas longtemps roulé avec ma Yamaha et je dois encore m’y faire ».

Malgré son retard, Serge reste optimiste « l’an dernier, au même moment je comptais à peu près le même retard, cela m’a pas empêché de gagner le Moto Tour ».

De fait, cette édition du Moto Tour risque de réserver bien des surprises, puisque le moindre grain de sable peut gripper la bonne marche de n’importe quel pilote et que toute erreur bénéficiera à l’adversaire.

La première victime de ce Moto Tour est Frédéric Moreira (N°2), qui a chuté au premier virage de la spéciale de Jonchery. Les mécanos ont dû intervenir sur le terrain, puisque la Honda avait les deux roues cassées. Sauf que cela est interdit par le règlement. Enfin, comble de malchance, Frédéric a passé le CH avec plus d’une heure de retard. Résultat, il a été disqualifié et continue de suivre le Moto Tour comme V.I.P. et il n’apparaîtra plus dans les classements.

- Voir en ligne l’essai de la Buell XB12 S qui gagne la première étape du Moto tour

- Voir les reportages du Moto Tour 2005

- Voir les reportages du Moto Tour 2004

- Commandez notre enquête parue dans Moto Magazine sur le monde des "Rallyes routiers”

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus