La collection Chapleur vous connaissez ? Elle a été classée Trésor national en 2000 et regroupe 50 bicyclettes et plus de 150 motocyclettes et tricycles, tous dans un état exceptionnel.

Elle est l’œuvre de Maurice Chapleur, mécanicien et passionné. Décédé en 2005, Maurice a passé toute sa vie à rechercher de motos d’exception pour les remettre en état.

Disparition
La commune d’Amnéville (57), qui avait acquis cette collection en 2002 en vue d’alimenter son Musée de la moto et du vélo, a décidé de s’en défaire. Ce n’est pas la première tentative pour se débarrasser des machines de ce musée. Déjà en février 2015, le conseil municipal de cette commune avait tenté de vendre cette collection.

Jean-Baptiste Chapleur, petit fils de Maurice Chapleur, avait alors alerté les médias et les pouvoirs publics. La Fédération française des véhicules d’époque (FFVE) était même intervenue auprès du ministère de la Culture pour bloquer la vente, mettant en avant que c’était une collection acquise par la ville d’Amnéville avec un appui financier du Conseil général de Meurthe-et-Moselle, en 2000.

Fin décembre 2016, la ville d’Amnéville vient de prendre la décision de vendre cette collection pour la somme de 1,5 million d’euros.

Pétition en ligne
Afin de fédérer toutes les bonnes volontés et des passionnés, mais aussi pour demander le retour de la collection à Lunéville, une centaine de kilomètres plus au sud, une association des Amis de la collection de Maurice Chapleur a été créée.

Une pétition est en ligne pour empêcher une fois de plus la tentative de voir disparaître un patrimoine national. Pour plus d’infos et pour signer la pétition rendez-vous sur www.change.org

Un peu d’histoire

L’histoire de cette collection commence à la fin de la 2e Guerre mondiale. Maurice Chapleur ouvre en 1946 à Lunéville, en Lorraine, un commerce de réparateur de cycles et de motos. Ne supportant pas de voir des machines aux techniques révolutionnaires finir à la casse, ce passionné de mécanique, avec l’aide de son fils Daniel, décide de les remettre en état.

Peu à peu, un réseau se met en place, permettant de dénicher des machines extraordinaires et originales. Il réunit plus de 50 bicyclettes et tricycles (draisienne, Michaux, grand-bi, Kangourou, Hirondelle, Mochet, Peugeot, Safety, Securitas, Spalding,Terrot, Vialle...) et 157 bicyclettes à moteur auxiliaire et motocyclettes avec des marques telles que : ABC, Alcyon, Anzani, Blériot, BSA, Cockerell, De Dion Bouton, Gnome & Rhone, Harley-Davidson, Koehler-Escoffier, Majestic, Monet Goyon, Motobécane, Norton, Peugeot, Rasser, Velocette...

Parmi elles, 57 machines d’avant 1914, ce qui en fait à ce jour la plus importante collection datant de cette époque. De quoi faire rêver bon nombre de passionnés.

En 1968, devant la pression de ses admirateurs, il ouvre un musée de la moto à Lunéville, toujours avec l’aide de son fils. Après avoir été exposée pendant 32 ans, en face du château des Ducs de Lorraine, la collection de 230 motos et cycles est acquise, avec l’aide de subventions publiques, par la municipalité d’Amnéville en 2002. Le Musée de la moto et du scooter prend place au cœur du complexe thermal et touristique flambant neuf.

En octobre 2005, Maurice Chapleur décède. Malheureusement peu visité, voire pas du tout ces derniers temps, et ne bénéficiant d’aucune publicité, cette collection est jugée peu rentable par la ville Amnéville. Depuis, celle-ci fait tout pour s’en débarrasser.

Publicité
Publicité