L’insécurité routière dépendant en grande partie du comportement des usagers, la Fédération française des motards en colère (FFMC), 40 millions d’automobilistes (40MA) et Mon vélo est une vie (MVV) s’associent dans le but d’atténuer les tensions et de favoriser la compréhension et le respect de l’autre sur la route.
Chaque 18 juillet sera désormais un rendez-vous annuel sur ces thématiques avec la mise en place de grandes opérations de sensibilisation et de mobilisation. Pour le lancement de cette grande initiative en faveur du partage de la route, 4 grandes villes ont été choisies : Paris, Le Mans, Angers et Nantes.
L’initiative sera présentée avec une distribution gratuite d’autocollants à apposer sur son véhicule.

« Le but est d’obtenir un apaisement de la voie publique, avec une meilleure compréhension entre usagers de la route » explique Pierre Chasseray, délégué général de 40MA.

Le symbole du 18 juillet 2019 de l’association : 1,50 mètre
Partager la route en toute sécurité impose le respect strict de règles de conduite, notamment vis-à-vis des usagers vulnérables.
Cette année, le but est de sensibiliser un maximum sur la distance réglementaire de dépassement afin d’éviter tout heurt ou déstabilisation : 1 mètre de distance en agglomération et 1,50 mètre hors agglomération.

Téodoro Bartuccio (MVV), Didier Renoux (FFMC) et Pierre Chasseray (40MA)

Mais plus globalement, cette collectivité veut fédérer à la fois les citoyens autour d’un projet de sécurité et de respect commun, mais aussi montrer qu’une cohabitation est possible entre des associations représentant des modes de transports très différents : en somme, favoriser le « rouler ensemble » plutôt que l’adversité.

De la bonne utilisation des médias

Notre époque étant très « connectée », les réseaux sociaux colportent régulièrement des messages excessifs entre les différents usagers, renforçant les idées reçues et l’agressivité sur la route. Le problème étant qu’ils sont parfois surmédiatisés, n’aidant en rien le climat routier.

Selon Pierre Chasseray, « Les médias sont à utiliser comme des organes de diffusion d’un projet de bien commun, une caisse de résonance positive ». Il précise également qu’il refusera toute récupération à des fins politiques ou commerciales, et que leur démarche restera non-politisée, non-subventionnée et indépendante.

Des idées pertinentes et pédagogiques

Plusieurs idées ont été émises, comme des réglementations plus importantes pour les cyclistes, des formations plus complètes pour les automobilistes concernant la sécurité des deux-roues, et des mesures pédagogiques pour former les plus jeunes.
Le plus grand taux d’accidents cyclistes et motocyclistes se situant dans les milieux ruraux, des actions seront prévues pour sensibiliser les campagnes à la vulnérabilité des deux-roues, avec ou sans motorisation.

Pour plus d’informations, rendez-vous ce samedi 20 juillet pour l’émission "Ça roule" sur Sud Radio à 11h, avec la FFMC et Pierre Chasseray.

Le site "partager la route", représentant la démarche : https://www.40millionsdautomobilistes.org/partagerlaroute

Publicité

Commentaire (0)