Les mois suivants, la Motostra se décline en une quinzaine de Mini-Motostra, dans autant de villes de l’Hexagone. Elles sont organisées par les antennes locales de la FFMC.

JPEG - 13.3 ko
Le trophée récompensant les meilleurs films
A Cannes, les lauréats reçoivent une palme, à la Motostra, ils reçoivent un trophée qui figure une jante de moto couplée à une bobine de cinéma !

FFMC : Fédération française des motards cinéastes !

Cette fois, le C n’est pas celui de la colère, mais bien du cinéma ! C’est aussi celui de la communion avec un public attiré par le grand écran. Cet effort pour se tourner vers les non-pratiquants de la moto ne fonctionne pas dans toutes les régions. Certains coordinateurs d’antennes qui ont organisé une Mini-Motostra en témoignent.
Cependant, la projection des films permet de véhiculer la créativité et l’originalité qu’inspirent les déplacements à moto. « Loin des a priori et des clichés, ce rassemblement a pour ambition de montrer à un public de non-initiés l’univers de la moto sous son vrai jour, orienté vers la découverte, la culture et la création, et non sous celui, réducteur, véhiculé par certains médias », résume Jean-Marc Belotti, organisateur de la Motostra au sein des Éditions FFMC.

JPEG - 39.1 ko
Lauréat 2005 de la Motostra
Les lauréats de la 5e édition. De gauche à droite : Bernard Vaisse (Oxygen Power), Fabien Chabanne, Benoît Campagne et Matthieu Bourcheix (Les fleurs du Mâle), Laurent Loos (le pari de T. Biker), Behnam Attar (Cuba fidèle aux Harley) et Francesca Bizzarri (Le pari de T. Biker).

Un résultat probant

Si certaines antennes ont du mal à faire venir le public dans une salle de cinéma, la plupart de celles qui se sont frottées à l’organisation d’une Mini-Motostra n’attendent qu’une chose : recommencer.
Ainsi, la projection à Marseille (Bouches-du-Rhône, 13) a cette année accueilli motards, cinéphiles mais également familles et curieux. Tous en sont sortis ravis. De là à dire que les mentalités changent radicalement, il y a encore pas mal de chemin à parcourir. Mais c’est un début.

Magali Laurent

Renseignements : www.motostra.com

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus