Une spéciale sur deux

JPEG - 31.7 ko
le chevalier de Groland a une fois de plus atomise ses adversaires en remportant une des deux spéciales. Dans la première, il termine deuxième à 5 secondes du vainqueur

Lors de la deuxième spéciale « J’étais un peu énervé alors je me suis lâché. C’était une spéciale un peu défoncée, une des pires de toute la semaine. Que je la gagne est un bon signe pour la suite » explique encore Serge.
Désormais le champion des rallye 2004, pointe avec 30 secondes d’avance au classement général devant Bruno Bonhuil.

Bon point pour une Ducat’

JPEG - 39.8 ko
Philippe Richelmi, fait encore forte impression ce jour puisqu’il termine deuxième de la spéciale de Bolozon sur une Ducati 900SS

La bonne surprise du jour vient de Philippe Richelmi. Ce pilote qui écume les rallyes routiers depuis 8 ans, a signé la deuxième place au scratch de la deuxième spéciale de Bolozon à 1’’66 du vainqueur.

C’est le deuxième meilleur résultat de ce Nicois, puisque la veille il avait déjà remporté la seule spéciale du lundi avec sa Ducati 900 SS. « C’est dommage il me manque un peu de chevaux pour me battre devant ».
Enfin ce rallye man pur souche, n’est pas vraiment à son aise sur les circuits, puisque ce matin sur le circuit de Dijon, le pilote de la machine N°63, n’a terminé qu’à la 27ème place.
« C’est ma première participation à ce Moto Tour, mais si je dois revenir je pense que je vais m’entraîner sérieusement ».

L’épreuve d’aujourd’hui a connu presque une heure et demi de retard, due à trois chutes dont celle de Mélanie Michel, l’une des concurrentes féminines qui souffre d’une blessure à la cheville. Le side car des Marlin (N°98) s’est retourné et la passagère a également été blessée.

L’aventure au coin d’un garage

JPEG - 42 ko
Pascal Roblin, officiel KTM a été dépanné dans les environs de Dijon par un garagiste qui lui a donné une chambre à air de DS

Pascal Roblin se souviendra sans doute longtemps de cette journée. En effet, ce pilote du team officiel KTM a été victime d’une crevaison au sortir de l’épreuve de Dijon.
Dans un village il finit par trouver un petit garagiste, qui a réussit à le dépanner avec une chambre à air de DS !!

« On avait réussit à démonter la roue de ma 950 KTM et à extraire la chambre qui était en charpie. Mais impossible de trouver une chambre à air adaptée à mon pneu » explique Pascal. D’autant que l’épreuve de liaison est chronométrée et que ce dernier voit le chrono tourner.

Soudain dans l’ombre du garage, Pascal distingue une Citroën DS. Une chance, la taille de la chambre de cette voiture, qui accuse quelques dizaines d’années, correspond !

La roue est aussitôt démontée mais le trou de la valve ne correspond pas « Le gars a saisit une perceuse qui avait quasiment le même âge que la DS et m’agrandit le trou dans la jante ! ».

Les réparations effectuées, Pascal Roblin, tente de rattraper les 25 mn de perdues, et se voit écoper une pénalité de 7 points. Mais « je ne dirais jamais assez merci à ce petit garagiste » conclut le pilote officiel KTM. 

classement provisoire 3ème journée : 1er Serge Nuques (Yamaha), 2ème Bruno Bonhuil ( Voxan), 3ème Gilles Husson (Kawasaki), 4ème Louis Luc Maisto (Ducati), 5ème Bruno Destoop (Voxan), 6ème Manoel Delaval ( Honda), 7ème Adrien Morillas (Buell), Marc Granié (Voxan), 8ème Philippe Many ( MZ), 9ème Thierry Eisen (Suzuki), 10ème Patrick Curtat (Suzuki)

Pour avoir les résultats complets : Moto Tour

voir aussi : KTM

La cerise sur la gâteau pour Bruno Marlin et Marylin Hudon

JPEG

Bruno et Catherine respectivement technicien dans le médical et monitrice d’auto école, sont venus au Moto Tour mettre à l’épreuve leur titre tout frais de champion de France des Rallyes catégorie Side-Car 2004. Ils sont logiquement favoris, mais ne ressentent pas la pression : « notre objectif c’était le titre, le Moto Tour c’est la cerise sur le gâteau. On vient surtout pour l’aventure humaine avec les copains et le parcours long et difficile de cette édition. »

Manifestement le duo fonctionne bien. Marylin gère la navigation, Bruno envoie les gaz, simple ! Bruno attribue sans hésiter leur réussite à leur bonne entente grâce à sa passagère qui sait rester sereine dans les coups durs en gardant son sens de l’humour même quand il l’oublie au bord de la route au Rallye du Beaujolais en pleine nuit après un contrôle de passage

Première compétition pour une moto raleuse.

JPEG

Cathy, l’auteur de la BD « Les Moto Raleuses » fait partie des sept femmes engagées sur ce Moto Tour. C’est pour cette ancienne gymnaste puis danseuse et enfin journaliste, l’occasion de faire un bon coup de moto tout en assurant un peu de promotion pour le tome 2 des Moto râleuses qui vient de paraître. De son propres aveu « je n’aime pas rouler vite, ce que j’aime c’est négocier les belles courbes en mettant de l’angle mais sans brutalité ».

Elle apprécie l’ambiance paddock et la diversité des personnalités rencontrées. Elle a tâté de la piste en entraînement mais le Moto Tour est sa première compétition avec une 600 CBR d’occasion achetée pour l’événement. Pour le moment elle s’avoue crispée tout en préparant son road book à la veille du départ en renouant avec une sensation familière héritée de la scène : le trac.

Cyril Guillemin

Publicité

Commentaire (0)