En images

visuel visuel visuel visuel

Jono Rotman vient d’exposer un travail remarquable. Ce photographe néo-zélandais a réalisé une série de portraits de membres d’un gang de son pays, les Mongrel Mob. Comme en témoignent ces clichés, la plupart d’entre eux sont issus de la population maorie, même si le gang est multiculturel. Les tatouages sur leur visage, additionnés aux estampilles de leur tenue, donnent encore plus de force à ces portraits.

Ce gang ne se déplace pas à moto, mais en Ford Classic V8. Patchs, couleurs… ils ont cependant repris les codes des MC.

Ces photos ont nécessité un travail d’immersion de huit années dans le gang. Jono Rotman avait alors pris contact avec un agent de liaison de la police néo-zélandaise et a obtenu le téléphone de personnes qui communiquent entre les gangs et la police. Il projetait de suivre tous les gangs du pays, mais s’est finalement concentré sur les Mongrel Mob.

Portraits des guerriers
Pour les convaincre, il n’a pas parlé d’exposition, il n’a pas promis de raconter leur histoire. Jono Rotman leur a proposé de faire des « portraits des guerriers », sur un fond neutre intemporel. Une fois les chefs du gang convaincus, le reste des membres s’est prêté à l’exercice. Et le photographe a pu réaliser, au fil de nombreuses années, près de 200 portraits exceptionnels.

Les Mighty Mongrel Mob sont nés dans les années 60, à Hawkes Bay. Ils ont la sulfureuse réputation de faire du trafic de drogue et d’armes. Rotman n’a cherché ni à glorifier, ni à caricaturer ses sujets, mais bien à montrer simplement des hommes qui reflètent un pendant de la société néo-zélandaise. Natif de Wellington en Nouvelle-Zélande, le photographe travaille désormais à New York aux États-Unis.

Jusqu’au 14 juin dernier, des tirages grand format ont été exposés à la City Gallery de Wellington. Cette exposition avait déjà fait parler d’elle en 2014, à Auckland où un portrait d’un Mongrel Mob accusé de meurtre avait été mis en valeur.

Controversé et puissant, voilà donc comment on peut résumer ce travail.
Vous pouvez retrouver le photographe Jono Rotman sur son site officiel : www.jonorotman.com

(Source : Vice.com)

Dans la boutique :
- A commandez, le livre "Road Angels" d’Eric Lobo et son tour du monde en Harley Davidson à la rencontre des bikers Russes

Publicité

Commentaire (0)

Publicité