En images

Manif pour des infrastructures sécurisées

Après six mois de travaux, les parents d’élèves, les riverains et les motards ont pu constater que les abords du groupe scolaire étaient garnis de pavés et de barres métalliques, le tout sans aucune signalisation ni éclairage. Ces travaux, menés sans aucune concertation, ont réussi à faire l‘unanimité contre eux.
« Imaginez un motard glissant sur les pavés et heurtant ces poteaux, ou pire, tombant dessus. L’accident serait très grave. Je pense que personne ici n’aimerait vivre cette situation », déclare Martial Cochet, coordinateur de la FFMC 02.}

De plus les poteaux métalliques sont juste à la hauteur du crâne des enfants, cela ne rassure pas les parents d’autant qu’aucun marquage au sol n’est présent pour prévenir du changement d’adhérence. Problème : le boulevard du Général de Gaulle est l’un des quatre principaux axes de la ville, et dessert notamment la gare de St Quentin.

Des travaux menés sans aucune concertation

JPEG - 36 ko
Motards et parents d’élèves réunis
Une gerbe a été déposée Avenue du Gal de Gaulle, par Martial Cochet le coordinateur de la FFMC 02, les parents et les élèves du groupe scolaire Marcel Pagnol, pour dénoncer la dangerosité du lieu.

Le cortège de 400 motards s’est ensuite rendu sur la place de l’hôtel de ville afin d’expliquer la situation aux passants présents au marché de noël et profiter de la présence de Xavier Bertrand, adjoint au maire de Saint Quentin et actuel ministre de la Santé.

Une délégation à été reçue en mairie et a pu exposer les revendications des motards, qui ont notamment demandé une modification des poteaux métalliques afin de rendre ce lieu moins dangereux.
Les motards ont réussi à obtenir l’appui du sous-préfet, qui a demandé que la mairie soit plus à l’écoute des motards. La municipalité s’est engagée à étudier le problème et à donner une réponse sous 2 à 3 semaines. Il reste maintenant à voir si les promesses faites seront tenues.

Durant cette même réunion, la délégation de la FFMC 02 a pu exposer les griefs des motards concernant l’allumage des feux de jour à Xavier Bertrand. Ce dernier a affirmé qu’il remontrerait leur cahier de doléances aux différents ministères concernés.

Texte et photos : Axel GAUCHER, correspondant 02.

Publicité

Commentaire (0)