Il en aura fallu du courage pour réaliser ce cliché. D’abord pour rentrer la moto dans le salon puis pour oser l’audacieux mariage nuisette/intégral/chapeau pointu turlututu. Espérons qu’il n’y avait rien d’intéressant à la télé ce soir là !

La tradition des pères Noël à moto dépasse les frontières et les genres avec cette procession de mères Noël qui, comme on peut l’imaginer, a reçu un chaleureux accueil de la part des spectateurs. Allez savoir pourquoi.

Une idée piochée à Tokyo pour les jusqu’au-boutistes de la déco de Noël.

L’avertissement de la police de Toodyay, en Australie, à l’attention des amateurs de vitesse. "Conduire à 174 km/h à une semaine de Noël est stupide. Votre cadeau pourrait bien être un cercueil." Espérons que l’unité à reçu de son côté un appareil photo stabilisé afin de nous fournir des clichés nets l’an prochain.

Des twittos qui ne respectent même pas la la trêve des confiseurs en s’empaillant, dans les commentaires, pour savoir si on dit « un père Noël à moto » ou « un père Noël en moto ». Tout ça alors qu’on dit tout simplement « un père Noël sur une moto ».

Noël c’est aussi la porte ouverte à la créativité en matière de déco. Ici un joli père Noël side-cariste avec ses 3 copains rennes, pour la modique somme de 134 $US hors taxes, soit 112 € HT. Quand on aime, on ne compte pas.

Le mot de la fin revient à Steve, un authentique passionné. Lui, pour Noël, ne veut ni déco de sapin kitch en forme de moto, ni nain de jardin biker mais seulement une belle météo pour continuer à rouler au guidon de son V-Rod, y compris le 25 décembre. Une parole pleine de sagesse ! Bonne route Steve et joyeux Noël !

Publicité

Commentaire (0)

Publicité