En images

Vous saurez tout... dès la préfecture !
JPEG - 28.8 ko
La nouvelle ministre de l’Intérieur espère que son nouveau site responsabilisera, sécurisera et sensibilisera les 38 millions de conducteurs français, rien que ça.

De la patience, surtout, de la patience !
Dès le 2 juillet, ce nouvel outil prénommé « Télépoints » devrait permettre de consulter à tout moment le solde de points affecté à votre permis de conduire. Pour y accéder, vous devrez vous rendre auprès d’une préfecture, ou une sous-préfecture, pour y retirer votre relevé intégral comportant désormais votre code confidentiel sécurisé... et le nombre de vos points. Précisons que le temps de connexion avec le guichet n’est pas indiqué sur le site.

Il vous faudra ensuite attendre un jour avant de pouvoir accéder à votre dossier. Autre solution pour obtenir vos identifiants pour le site : un bon vieux courrier, avec une foultitude de pièces justificatives à fournir ! À vous ensuite le plaisir de visualiser enfin vos points volatilisés.

On imagine toutefois mal, si vous découvrez sur place que vous n’avez plus de points, que l’on vous laisse repartir de la préfecture en conduisant votre véhicule.

JPEG - 34 ko
Avant d’accéder à ce site, il vous faudra affronter la queue au guichet de la préfecture : pas vraiment du haut débit !

Direction... les stages payants
Si votre solde apparaît trop bas, le site vous orientera vers un stage « récupérateur de point » (compter de 200 à 300 euros).

« Ce site est avant tout une démarche pédagogique pour le conducteur. Il faut qu’ils prennent conscience des problèmes que pose leur conduite et qu’ils sachent exactement où ils en sont avec leurs points. Trop de conducteurs roulent sans permis sans même le savoir », expliquait Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur. La pédagogie passerait donc par la peur pour son portefeuille et ses points. Mouais.

À la veille des départs en vacances, MAM espère frapper à grands coups de souris magique, pour que les 38 millions de conducteurs français fassent enfin le choix entre leurs points et peut-être le train...

Fanny Souville

Publicité