En images

« Simple, basique… » Sans chercher à paraphraser le rappeur français Orelsan, ce casque intégral au design épuré joue la carte de la simplicité, sans jamais oublier l’essentiel. À travers son écran muni d’un Pinlock, son champ de vision reste haut et large. Son intérieur particulièrement douillet (jusqu’au bout de la bavette en matière Shiny-Tex) est facilement démontable. Discret, son système d’aération à deux entrées s’avère particulièrement efficace. Le poids est modéré (1460 g en M).

Pour garantir une bonne étanchéité et une insonorisation optimale, un mécanisme de ressort plaque efficacement l’écran (55 € en rechange) contre le joint épais. Celui-ci est aussi facilement démontable en vue d’un nettoyage rapide et dispose d’une tirette de chaque côté pour ne privilégier ni les gauchers ni les droitiers. Il ne dispose en revanche d’aucun système de verrouillage : juste une encoche bien placée (au centre). S’il se passe d’une lentille solaire (ce que certains lui reprocheront), il a été étudié pour recevoir les lunettes (solaire ou nom) sans problème.

La finition soignée (réfléchissant intégrés dans les mousses, caoutchoucs protecteurs sur la partie basse, fermeture double-D en aluminium anodisé, bonne tenue des mousses dans le temps) en fait un bon allié au quotidien. Enfin, l’intégration optionnelle, mais très discrète, du Système Sena SC1 s’avère être un véritable plus pour les motards connectés qui souhaitent profiter d’un son de qualité, sans afficher une verrue sur le flan de leur casque.

À noter l’existence d’une version Basic proposée à un tarif plus attractif (372 €). Cette variante économique est disponible uniquement dans trois coloris unis et fait l’impasse sur le système de communication SC1. Quant à la version Carbone, elle voit sa commercialisation, initialement prévue en mars, repoussée à une date ultérieure, probablement en juin.

Publicité

Commentaire (1)