En images

visuel visuel visuel visuel visuel

Outre le fait d’avoir été plongé dans un baril de peinture noire, le Bobber Black voit son style évoluer avec l’adoption d’un train avant spécifique. Grosse fourche, grosse roue et gros freins sont de mise ! Alors que la Triumph Bobber classique se contente d’une fourche de 41 mm, d’une jante de 19 pouces et d’un simple disque d’origine Nissin, la Bobber Black adopte une massive fourche Showa de 47 mm, une jante de 16 pouces chaussée d’un 130/90/16 et de doubles disques Brembo à étriers doubles pistons juxtaposés.

Musclé !
Bien évidemment, ce nouveau train avant apporte une touche musclée au Bobber, le rendant bien plus agressif visuellement. Mais on ne passe pas d’une jante de 19 à une de 16 sans changer quelques petits trucs… Pour garder une bonne tenue de route, les déports des tés on été changés (mais pas l’angle de colonne de direction), afin d’éviter la sensation de « lourdeur » de l’avant, souvent de mise quand le train est équipé en 16 pouces. Cette modification (la jante de 16 pouces et les doubles disques) ajoute 9 kg au poids total de la moto par rapport à un Bobber « normal ».

Equipée
Cette évolution apporte aussi un feu diurne (DRL) et un cruise control de série. Pour le reste, la Bobber Black garde les équipements de la Bobber, avec l’ABS, deux modes cartographiques (route et pluie), un antipatinage déconnectable, un embrayage assisté, la selle et le tableau de bord réglables. Même chose côté moteur, le twin offre 77 ch et 10,8 m.kg de couple.

Belle gueule
Pour tout dire, c’est vrai que ce Bobber Black a de la gueule, et se rapproche franchement d’une Harley-Davidson « 48 » dans sa philosophie…
Comme toujours, un large éventail d’accessoires sera disponible pour rendre ce Bobber encore plus radical (Triumph en annonce plus de 120 au catalogue !). Pour les couleurs par contre, le choix se fera entre noir ou noir mat (jet Black, Matt jet Black).

Triumph annonce un tarif sous la barre des 14 000 €, une belle somme, que les « rebels » urbains n’hésiteront surement pas à mettre sur la table !

Publicité

Commentaire (0)

Publicité