Voilà donc la nouvelle Triumph Trident. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la marque anglaise aura su faire durer le suspense pour cette moto dont elle dit attendre beaucoup.

En fait, la Triumph Trident 660 est destinée rien moins qu’à s’attaquer aux reines de la catégorie des roadsters mid-size : Yamaha MT-07 (qui devrait incessamment évoluer), Kawasaki Z 650 et Honda CB 650 R.

Courant août 2020, Triumph avait d’abord dévoilé des images d’un prototype — non-roulant et tout de blanc vêtu. Un mois plus tard, de nouvelles photos été fournies ; cette fois, elles montraient une moto annoncée comme quasi-définitive, à la peinture réalisée en multiples… logos Triumph. Mais sans dévoiler la cylindrée.

Le couple dans le viseur
Comme de lointaines ancêtres (par exemple, dernière en date du nom, la Trident 750 apparue au début des années 1990), la Trident 660 est équipée d’un 3-cylindres, une motorisation chère à la marque.

JPEG

La Triumph Trident 660 2021 dans l’un des quatre coloris disponibles. (Photo Triumph)

Le 3 -cylindres 660 existe d’ailleurs déjà sur la Street Triple 660 A2, mais, aux dire de Triumph, il a été notamment retravaillé côté couple et puissance. Il développe ainsi 81 ch à 10 250 tr/min pour un couple maxi de 64 Nm à 6 250 tr/min, 90 % de ce couple étant apparemment « disponible sur la majeure partie de la plage de régime ». Une version A2 sera également disponible avec 47 ch à 8 750 tr/min et 59 Nm à 5250 tr/min.

La poignée de gaz est ride-by-wire, le contrôle de traction déconnectable et deux modes de conduite sont proposés : route, pluie.

JPEG

Le tableau de bord, dévolu à unique élément rond, fait appel à un écran TFT couleur multifonctions. En option, peut être implémenté le système de connectivité My Triumph. (Photo Triumph)

Un prix bien placé
Le 3-cylindres est installé dans un nouveau cadre périmétrique tubulaire en acier, suspendu à l’avant par une fourche inversée Showa de ø 41 mm et, à l’arrière, par un monomamortisseur de même marque et réglable en précharge. Le freinage avant est confié à des étriers Nissin à deux pistons pinçant des disques flottants de 310 mm.

Le poids en ordre de marche, réservoir de 16 litres plein, est de 189 kg. Une gamme de 45 accessoires et déjà annoncée pour cette moto qui sera disponible début 2021. Quatre coloris sont prévus.

Et tout cela sans franchir la barre symbolique des 8 000 €. A 7995 €, la Triumph Trident 660 devrait se faire sa place sans problème entre les Yamaha T-07 à 7099 € et Kawasaki Z 650 à 7299 €, et la Honda CB 650 R à 8249 €.

Publicité