Pour Vincent Philippe, notre champion d’Endurance, « Serge est quelqu’un qui sait lire la route comme personne d’autre, il fait corps avec sa 450 WRF et maîtrise parfaitement la glisse. Je n’étais pas venu ici avec ma Suzuki 450 RMX pour faire de la figuration, mais le battre à la régulière c’était mission impossible ! » Beau joueur, Vincent n’aura pourtant pas démérité dans les petites spéciales ; bien au contraire !

Un rallye sous l’égide de la Fédération tunisienne

Organisé par Patrick Bournisien de Mythic Events, ce rallye est en réalité le deuxième à se courir sur le territoire tunisien. En 2011 en effet, un autre rallye avait eu lieu (Tunisia Road Rally) et c’était déjà Serge Nuques qui l’avait remporté. Mais suite à un désaccord entre l’organisateur et le directeur sportif, ce dernier organise cette épreuve sportive sous l’égide de la Fédération tunisienne de moto. Une trentaine de pilotes étaient engagés, avec plus d’un tiers de pilotes tunisiens.

La nouvelle Fédération tunisienne, dont les membres ont été élus en janvier dernier, était par ailleurs présente sur l’épreuve avec son président de la commission des rallyes routiers, Kalhed Essafi, qui officiait en tant que directeur de course en collaboration avec Georges Bagousse (voir interview).

Le tracé, assez corsé, allait de Tunis jusqu’à Tataouine (en passant par Tozeur et Matmata), pour remonter ensuite sur Hammamet via les îles Kerkennah. Au total 2 500 Km de parcours routier sur 7 étapes et 18 spéciales étaient au programme. Sur les 15 spéciales courues (3 ont été annulées), 12 ont été remportées par Serge Nuques (Yamaha 450 WRF), 2 par le pilote clermontois David Di Nitto (Suzuki GSX-R 750) et une par Vincent Philippe (Suzuki 450 RMX).

Bilan à l’arrivée

Au classement par catégorie, Serge Nuques remporte les Monos, devant Vincent Philippe et Karine Slitz (KTM Duke 690). Dans la catégorie Multicylindres, c’est finalement Dominique Mougey (Suzuki 650 V-Strom) qui s’impose devant la GSX-R de Di Nitto et la Yamaha 1200 Super Ténéré de Marc Troussard. À signaler aussi la belle 9e place au scratch de l’unique 125 cm3, une KTM Duke, pilotée par Ludovic Salvatori et l’arrivée en bon port des deux filles engagées, Karine Slitz et Catherine Brutout (voir l’interview de cette dernière).

Un autre projet de rallye routier

Malgré le nombre réduit de participants et une grosse différence de niveau entre les pilotes, ce rallye a toutefois maintenu ses promesses. Comme l’année dernière, les pilotes sont enchantés après une semaine de course. Un rallye au milieu de paysages grandioses, sans reconnaissance de spéciales et aucun instrument d’assistance à la navigation fait l’unanimité. Le rapport prix/prestations est aussi jugé correct…

Sans être parfaite, l’organisation a été à la hauteur, surtout coté sportif. Reste à régler certains détails pour pérenniser ce type de rallye, comme le rapatriement du pilote et sa moto en cas d’accident. Dans certains pays en effet, dont la Tunisie, le propriétaire doit sortir du territoire en même temps que la moto avec laquelle il est entré et cela pose pas mal de problèmes.

Pour 2013, les pilotes de rallyes routiers auront en tout cas beaucoup de choix. Outre le championnat de France qui compte sept épreuves cette année, il y aura toujours le Moto Tour, un rallye en Tunisie et un autre au Maroc, avec départ d’Espagne. Mythic Events prépare en effet, pour le mois de mai 2013, son Mythic Rally : une épreuve sur dix jours, avec départ de Barcelone et arrivée à Tanger, via Dadès, Marrakech et Casablanca.

Publicité
Infos en plus