Sujet

Didier
le 25 janvier 2011 à 18:11

Ducati 900 SS (1973)

Exclusive et radicale, la 900 Super Sport a été l’une des premières vraies motos sportives des seventies. Une machine aussi performante que passionnelle, à laquelle Ducati doit beaucoup de sa notoriété.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 7 février 2011 à 09:03

Ducati 900 SS (1973)

Votre message est très intéressant mais lorsque vous dites : "terminé les échappements tonitruants et les bricolages incessants pour tenter d’améliorer encore des motos déjà performantes" , je me permets de rectifier un peu cet avis : j’habite à 800m d’une nationale viroleuse (presque un kilomètre, quoi) et dès que le temps le permet, le week-end n’est qu’une ode à la pollution sonore exécutée par des motocyclistes abrutis qui ont certainement plus besoin de se valoriser en faisant du bruit que leur machine n’a besoin d’un éventuel cheval supplémentaire (sportives et roadster) ou d’un détournement de tête de plus (harley).
Hors, le bruit est une vrai pollution agressive qui dresse beaucoup de monde contre le monde motard.
Pardonnez cet écart au sujet d’origine.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 1er février 2011 à 21:02

Ducati 900 SS (1973)

/ !\ PUB !!!
Parmi les spécialistes, deux TRES BONS ont été oubliés :

Ghislain de Descartes-moto
www.descartesmotos.com

et Charles Fry :
Charles Fry Moto Cycle
Kerescante
22110 Plounévez-Quintin 02 96 24 59 65

Il fallu que ce fut dit !!!

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 31 janvier 2011 à 17:52

Ducati 900 SS (1973)

Tu sais de quoi tu parles pour ce qui est d’être "usant". Tu le reconnais toi-même "je n’ai connu que les motos post-80"...ben justement, c’est ça le problème ! Parmi les vieux que tu dénonces, il y en a qui ont connu avant et après...ce qui me semble important pour pouvoir comparer.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 31 janvier 2011 à 15:43

Ducati 900 SS (1973)

Je vous encourage dans ce sens, tous les mois je retrouve la presse spécialisée en ancienne, le jeudi c’est jour de fête avec un hebdo du même tonneau, que du plaisir, au quotidien je préfère rouler avec un brêlon de 12 ans d’âge qui freine un peu et ne se dandine pas trop et je pars au kiosque retrouver le Motomag en souriant d’autant plus qu’il est réservé un petit coin à vieux clous dans les pages du numéro. Il n’y a pas plus de mauvaise foi sur les vieux brêlons que sur les qualités trouvées aux Playmobil efficaces d’aujourd’hui. Tout ça c’est la moto et le mariage des genres est un enrichissement. Une petite heure de conduite d’un ancêtre apprend des choses sur ce qu’étaient les motos de notre jeunesse, nous avons quelquefois oublié : c’est souvent charmant et agréable, plein de défauts avec lesquels il convient de composer, et justement c’est un plaisir, ça freine pas bien ? et alors, ça se dandine ? c’est bien marrant et faut plus trop la pousser longtemps ? et bien voilà on respecte la mécanique ancienne, faut rien casser. Souvent on peut bricoler là dedans et s’en sortir avec des budgets raisonnables et beaucoup de plaisir.

Continuez ! Tout le monde n’a pas la chance de chevaucher la 90 SS, racontez-nous.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 28 janvier 2011 à 10:21

Ducati 900 SS (1973)

Pour ma part, j’ai eu 2 modèles.
une 750 GT de 1973 et une 750 SS de 1976 (modèle rare).

Ce ne fût que du plaisir.Je suis d’accord avec l’article, les points forts sont le moteur et la partie cycle remarquables pour l’époque. Et, c’est bien cela la base d’une moto !

Pour le reste, c’est vrai que sur la SS le rayon de braquage est ridicule mais c’est un faux problème.

Le vrai problème était plutôt la partie électrique très très loin de rivaliser avec les japonaises.

Concernant le vilebrequin, il y a un épurateur centrifuge à l’intérieur du vilebrequin qui permet d’éliminer la calamine.
C’est un système très efficace (pas besoin de filtre) mais qui nécessite un néttoyage par une maintenance qualifiée. Si on oublie cette vérification la concentration de calamine finit par boucher l’arrivée d’huile aux manetons et casse moteur.

Voilà, aujourd’hui je roule en 600 monster et je trouve la position de conduite beaucoup plus fatigante que sur ma SS (mais c’est peut être dû à l’age).

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 28 janvier 2011 à 10:18

Ducati 900 SS (1973)

- personnellement je ne suis pas du tout passéiste et je rejoins tout a fait ce jugement , car pour moi les motos des années 80 (certaines !) ont atteint une sorte de "pic technologique" pour ce qui est de l’usage et de l’agrement routier , et ce qui a suivi n’as été que marketing et commerce avec un regression de qualités telles que le confort , l’economie d’usage et le coté pratique. pour en revenir au 900 SS , vous avez actuellement en vente le MT01 qui distille un agrement et des sensations en tous points comparable a feu la ducat’ avec la fiabilité en plus , ç’en est méme etonnament ressemblant a l’usage ! mais evidement cette comparaison n’interesse que la minorité qui cherche un certain art de rouler .....

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 janvier 2011 à 23:20

Ducati 900 SS (1973)

Bonjour, si aujourd’hui la ligne "superbe" et le coté rétro font réagir, en 1973 et même plus tard, peux de motards osaient franchir les portes des garages affichant DUCATI, et beaucoup faisaient les yeux doux aux productions qui arrivaient du coté "ou le soleil se lève". J’ai aussi commencé pas là. Revenons à la 900ss, c’est sure cette machine a du charme, je ne l’ai jamais possédée mais j’ai acheté la 900sd en 1979, elle est toujours dans mon garage. Moins rapide, mais beaucoup plus pratique pour rouler à 2. Il est vrai que la puissance n’est pas comparable à celle des machines moderne de même cylindré, mais sur les routes Limousine ce n’est pas la puissance qui fera de vous un pilote rapide. Sur ces motos, la priorité n’était pas mise sur le confort et Cardiff Limoges d’une traite "ça fait mal" et pas qu’au postérieur. Il me semble qu’un certain nombre de motos modernes ne feraient pas beaucoup mieux. L’intérêt de ces 900 bicylindres c’est le moteur et les sensations qu’il procure, sans avoir besoin de "taper dedans". Ce moulin n’a pas eues que bonne réputation. Pour avoir une machine fiable il fallait, une fois livré chez le mécano, en faire le tour et resserrer tout ce qui pouvait l’être en n’économisant pas le "locktite". Une petite révision de temps en temps chez "Charly" à St Jean et roule roule ! C’est à ce prix que la Ducat devenait fiable. La mienne ne m’a jamais laissé sur le bord de la route, elle n’a que 60000 km. A coté de la 900 Darmah c’est une ST2 qui prend la relève et que dira t-on d’elle dans 30ans ? (j’ai beaucoup débordé du sujet, mais pour finir il me semble que la meilleure moto est celle que l’on a le plus désirée) bonne route.
JPF

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 janvier 2011 à 22:05

Ducati 900 SS (1973)

Moi aussi je suis trentenaire, mais ce n’est pas pour autant que ces machines ne me font pas envie !

Je cours avec une 900 bol de 1979, et crois mois c’est different ; Pas mieux, ni moins bien juste different.

Chaque decennie a eu ses machines mythiques, les 80 avec les GEX air huile, les stinger, la 1000 RX, la tomcat, la CB1100R, les evolutions des SS, etc...
Puis les 90’s avec les CBR, les gex liquides, les TL, les ZXR, la DR 800, la XJR, etc...

Il y en a en veux-tu en voila. Par contre il est vrai que les machines des années 2000 sont plus accessibles, plus faciles, moins vicieuse. Elles sont aussi moins physiques, mais pas pour autant sans charme, mais different.

Perso j’accroche moins, je prefere les machines imparfaite de fin 80 et des 90.

Et puis reste le reve de quand on etait minot, quand on etait derriere dans la bagnole au feu, et qu’une machine arrivait. Je bavais devant les GEX air/huile et la STINGER. J’ai depuis posseder mon reve d’enfance, et je pense que j’y reviendrai...

C’est comme ca, c’est le coeur qui parle, y a pas de logique là dedans

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 janvier 2011 à 20:34

Ducati 900 SS (1973)

hum ok j’avoue avoir été un poil provoque, peut-être la frustration de ne pas avoir connu cet "âge d’or", que sais-je...mais j’en ai plus après les lecteurs que motomag (merci pour ta réponse Marc). Je veux dire par là qu’on subit tout le temps la même rhétorique de la part de nos caciques : c’était le bon temps, des motos d’hommes, on était de vrais motards, maintenant les motos n’ont pas d’âme, etc... je grossis peut-être le trait, mais à force c’est un peu usant (pour la frange ayatollah des 70’s). Je suis trentenaire, je n’ai connu que des motos post-80s, et j’en ai eu beaucoup de plaisir. Car non les 70s n’ont pas l’apanage du plaisir, des bourres entre potes, des concentres... Je comprends la charge émotionnelle de ces machines, mais je m’insurge sur le coté débile de certaines comparaisons. Sans compter que les 70s c’était 8000 morts par an sur la route ! Et puis pourquoi ne pas évoquer les années 30 pour changer un peu, avec les magnifiques Dollar et autres Peugeot ? les 70s, on les connait par cœur maintenant...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 janvier 2011 à 20:00

Ducati 900 SS (1973)

Pourquoi tant de haine ? Penses à ta moto d’aujourd’hui, imagines que tu prends 20 piges d’un coup et qu’un KK critique ton bouzin.... Hum ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 janvier 2011 à 19:55

Ducati 900 SS (1973)

cette moto nécessite une connaissance profonde de sa conception. 120KKM et aucun souci de vilo, because nettoyage de la purge tous les 8KKM. 
Sacré entretien pour une sacré machine, j’en possède 2, une 750 et une 900 et ne m’en séparerais jamais.
Par contre, avec l’âge, je n’en ferai certainement pas ma monture de tous les jours.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 janvier 2011 à 19:48

Ducati 900 SS (1973)

la mienne aussi m’a couté 1 embiellage ... Mais par rapport au plaisir de pilotage qu’elle m’a procurée, le compte est vite fait... Merci Feu Mr Taglioni ...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 janvier 2011 à 19:28

Ducati 900 SS (1973)

mouais après 2 embiellages dans l’sac sur une moto achetée neuve (j’en vois qui bave) ben, le charme est un peu tombé...
Alors revente et en meme temps sortait la 500 SR !
mais ça c’est une autre histoire, qui à durer elle !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 janvier 2011 à 15:59

Ducati 900 SS (1973)

va lire ce que j’ai dit de l’H2 , tu verras que ç’est loin d’un enscencement , je dis méme en substance qu’il ne lui reste que le bruit et le look !....ce genre de critique serait bien mieux dirigées a l’encontre des magazines dit "spécialisés" , qui , eux recréent carrement tout un passé qui n’as jamais existé , et lorsque les anciens , comme moi cherchent a évoquer ce que nous avons vécu a l’époque , nous passons pour des charlots aux yeux des plus jeunes omnubilés par les médias.......

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 janvier 2011 à 10:33

Ducati 900 SS (1973)

Salut

avec ces vieilles motos, nous ne sommes plus dans le même registre que celui d’un essai-test de la production moderne. Ce qui est mis en exergue dans ces articles "nostalgie", ce sont les sensations "d’hier" que procurent aujourd’hui de brèves reprises en main de ces motos. Bien sûr qu’elles avaient des défauts ! Mais on évoque aussi leurs qualités, notamment leur simplicité, leur légèreté, leur taille "humaine" et ce d’autant plus que ces caractéristiques font souvent défaut aux motos d’aujourd’hui !

Le contexte d’utilisation a lui aussi bien changé : fini les bourres à fond de cinquième pour aller se manger des croissants en bord de mer après une soirée arrosée, terminé les échappements tonitruants et les bricolages incessants pour tenter d’améliorer encore des motos déjà performantes à l’époque, mais ô combien perfectibles. Les radars, les lois toujours plus restrictives, la prudence venant avec l’âge, les emplois du temps serrés, l’électronique et les normes corsetant toujours plus notre passion sont passés par là... De tout ça, il reste les souvenirs et l’évocation d’une jeunesse passée, d’une liberté peut-être plus rêvée que réellement vécue.
Alors ces moto imparfaites mais débordant d’un caractère qui fait aujourd’hui défaut dans la production moderne font office de machine à remonter le temps et c’est pour ça qu’on les aime.

Quant au jugement à porter sur ce type d’essai, n’oublions pas qu’il s’agit de motos appartenant à des passionnés qui veulent bien nous les prêter le temps d’un roulage... Elles sont plus ou moins bien réglées, on n’ose pas "tirer" dedans eu égard à leur âge, la rareté des pièces et le fait qu’elles ne nous appartiennent pas, ça impose retenue et humilité à l’essayeur d’un jour...
Et puis on ne peut pas les comparer avec des motos neuves mise à la disposition des journalistes par les "parc presse" des grands constructeurs.
Quant à tester leurs performances réelles et pointer du doigt leurs défauts, à quoi bon ? Tout à déjà été dit sur elles du temps où elles étaient des nouveautés et essayées comme telles.

Reste donc les sensations et l’exercice consiste désormais à inviter le lecteur à les partager au fil d’un bref article tout en lui proposant un petit retour historique et technique... histoire de réveiller quelques souvenirs, comme en témoignent les commentaires postés ici.

Rien de plus qu’un peu de plaisir, ce qui aujourd’hui comme hier ne fait de mal à personne.

Marco

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 26 janvier 2011 à 23:13

Ducati 900 SS (1973)

amusant comme les années "gomment" les défauts de ces vieilleries. Pas un pour critiquer les défauts d’une H2 ou d’une 900ss, alors que les mêmes tombent à bras raccourcis sur une machine moderne...quo vadis motomag ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 26 janvier 2011 à 19:49

Ducati 900 SS (1973)

salut.j ai possede exactement la meme machine,et vraiment parmis toutes les becanes passees entre mais mains,c est bien la seule qui m a procure autant de sensation et de plaisir de pilotage..bien reglee par la concession ducati de "saint jean moto",et en version libre .c etait du pur plaisir.peu de machines aujourd hui ont ce caractere bien trempe..toute une epoque..

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 26 janvier 2011 à 17:41

Ducati 900 SS (1973)

- pour une machine du commerce , bien entendu !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 26 janvier 2011 à 17:39

Ducati 900 SS (1973)

- le 900 SS et les anciennes ducati en général etaient a l’instar des norton et autres anglaises , les VRAIES machines de connaisseurs ! , la version française etait lamentablement bridée (deja !) de partout et etait loin de correspondre a l’idée qu’on devait , a l’epoque se faire d’une sportive. mais des qu’on la repassait en configuration "italienne" avec les dell’ de 40 et les conti , quel bonheur , unique et merveilleux , de ceux que jamais plus ne connaitront la génération "injection -pot catalytique" : de l’emotion pure !. mais il existait aussi une caste au sein méme des ducatistes : les fins techniciens qui savaient palier a tous les defauts de la machine en optimisant les culasses , en reglant finement le desmo et en raccourcissant un poil la demul afin de moins pilonner a bas régime , et la ç’etait carrement l’extase, des dizaines de milliers de km de pur bonheur. il est a noter que cette machine a dominé les promosport pendant de nombreuses années au mains de lambolez notament, avec une vitesse de pointe de 260 km/H en bout de ligne droite du ricard , du jamais vu en 1977 !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 26 janvier 2011 à 16:15

Ducati 900 SS (1973)

Bel article, merci Didier.
Juste un commentaire sur la position de conduite, déjà critiquée à son époque...mais finalement plus confortable que les sportives de toutes marques qui ont suivi jusqu’à aujourd’hui. Faire Avignon-Spa dans la journée, à deux et bagages par la nationale en 1984 n’avait rien de comparable avec le sort qui est réservé à la passagère d’une GSXR, R1 ou 1098 "modernes"...enfin, j’vous dit ça après juste 90.000 km de bonheur.

Répondre à ce message