Sujet

Nicolas
le 10 novembre 2011 à 14:49

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

Les professionnels du contrôle technique se sont réunis, mi-octobre au salon Equip Auto, pour faire le point sur l’avenir de ce secteur. Il fut évidemment question du contrôle 2-roues. D’après le compte-rendu qu’en a fait Journalauto.com, ça patine…

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 1er décembre 2011 à 06:09

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

L’aménagement du territoire est précisément un enjeu politique majeur. Il me semble que des élections se profilent d’ailleurs...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 30 novembre 2011 à 22:10

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

Ils (les extérieurs aux 2 roues) ne connaissent rien des problèmes nous concernant et ils voudraient nous donner des leçons.
Il va falloir leur apprendre de gré ou de force qu’un motard-scootard-vélard sait très bien qu’il n’a pas de carrosserie et de ce fait a toujours une machine en parfait état de marche et roule toujours pour deux :
1- Pour lui-même bien évidemment.
2- Pour les caisseux et camionneux qui ne nous voit jamais.
Et ce sont eux qui OSENT nous donner des leçons.
Faisons-leur voir par notre détermination et notre engagement dans le monde du 2 roues que tout tentative d’imposition d’un contrôle du 2 roues sera voué à l’échec.
N’hésitons pas à manifester, et encore et encore.
Souvenez-vous, la vignette fût l’un des plus beaux fiascos du gouvernement en place à l’époque !!!

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 29 novembre 2011 à 18:26

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

oui,enfin là, il va falloir sacrément revoir les infrastructures ferroviaires, qui , hors lignes pour les TGV, ont plutot tendance à disparaitre.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 novembre 2011 à 15:16

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

Il existe toutefois d’autres solutions pour les transports à moyenne et longue distances, comme le ferroutage. Nous ne sommes plus au temps de Pompidou et du tout pour la route... Enfin, plus tout à fait.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 novembre 2011 à 13:16

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

Délit de faciès, rien que cela... Il faut savoir lire et ne pas extrapoler, toi et tes collègues. Ce monsieur arbore bien devant le tribunal le même look que lorsqu’il était raveur et toxicomane, non ? Le journaliste écrit simplement que ce prévenu n’a pas essay, devant le tribunal, de se donner l’apparence d’un cadre bancaire... Après, on peut toujours interprété, faire dire entre les lignes ce que les gens n’ont pas écrit etc. Mais cela, c’est ta spécialité.
Et que ceux qui portent des dreadlocks et des piercings exigent un droit de réponse et, en cas de refus, en appellent à la justice !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 novembre 2011 à 12:06

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

bizarre, mes collegues à qui j’ai fait lire le texte comprennent tous comme moi, parlent de délit de faciès,etc.

Mais bon, tu as raison, vu ton refus de constater l’evidence, tout débat est impossible.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 novembre 2011 à 10:47

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

Non, il ne s’agit pas de tourner cette phrase comme je veux mais de ne pas faire un contre-sens (et un procès d’intention à l’endroit du journaliste qui a couvert ce procès) : cette phrase veut dire qu’un teufeur toxicame a souvent ce look mais cela ne signifie en rien l’inverse.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 novembre 2011 à 10:38

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

"Dreadlocks, barbichette, anneau accroché à la narine, l’Auxerrois de 33 ans jugé aujourd’hui par le tribunal correctionnel d’Auxerre n’avait pas camouflé sa condition d’ancien teufeur et d’ancien toxicomane." Tu peux tourner ça comme tu veux, ça veut bien dire que si on a ce look, c’est qu’on est un teufeur et un toxicomane.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 novembre 2011 à 09:55

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

Non ! Cette attaque du papier montre bien que le prévenu n’avait pas tenu à se présenter devant le tribunal avec une apparence différente de celle de son quotidien au moment des faits. Ensuite, l’amalgame, c’est toi qui le fais précisément...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 24 novembre 2011 à 21:00

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

tiens, un exemple d’un article où le journaliste ne se contente pas d’informer mais expose ouvertement ses préjugés

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 23 novembre 2011 à 14:52

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

pour le coup, c’est surtout toi qui te sent "persecuté". Ai-je dit que les journalistes étaient malhonnetes ? je dis juste qu’en lisant un article, on a souvent de fait le point de vue du journaliste. Ce n’est pas de la malhonneté, c’est juste...humain. Chez moi, on sait très bien que certains journalistes sont bien plus critiques vis à vis de la politique de SR que d’autres. Et ce qui est valable sur ce sujet l’est aussi sur d’autres.

Et bien evidemment que Motomag ne se contente pas de donner un avis objectif.. il suffit de lire par exemple l’article sur le salon milipol pour constater que le ton n’est pas neutre.

Après, chez les journalistes comme dans n’importe quel métier, il y a des margoulins. Et que l’article soit "partisan" parce qu’il a été rédigé par ce meme margoulin, ou meme parce qu’on n’est tout simplement pas d’accord avec la vision d’un journaliste, aussi professionnel soit-il, je ne vois pas pourquoi on devrait se priver de critiquer. Si un plombier rate son boulot et que tu as une vuite d’eau chez toi, tu ne vas pas t’en plaindre ? Ce qui est vrai pour un plombier l’est aussi pour un journaliste, surtout que les conséquences sont d’une ampleur un peu plus importante. Et critiquer, ce n’est pas avoir recourir à l’intimidation et encore moins faire cramer un journal.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 22 novembre 2011 à 18:38

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

Oui, je crois que la majorité des journalistes exercent leur métier de façon honnête, sérieuse et en respectant les règles de la déontologie. Oui, je le crois. Il est dans l’air du temps de dénigrer les journalistes, de taper sur la presse. Un jeu facile, la porte ouverte à tous les communautarismes et à l’intolérance (l’incendie de Charlie Hebdo l’a récemment prouvé). Alors oui, je respecte la presse et quand je trouve un article mal fichu, pas documenté comme le lecteur serait en droit de l’attendre, je n’en fais pas un fromage.
Tu évoques la presse régionale : en effet, elle donne par exemple la parole aux préfets (ce qui est un peu normal puisqu’ils sont les représentants de l’Etat) mais propose aussi, très souvent, des papiers sur les actions de la FFMC. Je trouve cela très bien ainsi. Bien souvent, les deux articles sont d’ailleurs signés du même journaliste !
Quant à l’angle d’un article, cela n’a strictement rien à voir avec l’avis du journaliste ! On peut choisir de faire un papier sur la SR en interviewant des victimes, en suivant une action pédago menée au sein d’une école, en faisant le compte-rendu de la réunion présentant les chiffres annuels de la SR ou encore en présentant la liste des points noirs recensés dans le coin ou en proposant un sujet sur une manif avec remise de casque d’âne .Tout cela n’a rien à voir avec l’opinion du rédacteur.
Quant aux exemples de l’Humanité et du Figaro, il me semble mal choisis puisque ce sont là des titres "politiques", clairement identifiés comme tels et qui ne sont pas comparables à la presse régionale.
Il faut aussi savoir qu’un journaliste de PQR n’est pas "seul au monde" : ses papiers sont relus par des secrétaires de rédaction, les agences locales ont un responsable, les éditions départementales un autre, le tout chapeauté par la rédaction en chef. Bref, bien des échelons qui sont là pour éviter les dérives et éviter que le titre ne devienne une tribune personnelle. Maintenant, la presse, c’est également des billets d’humeur et des éditos qui sont par définition le reflet de la pensée de leur auteur. Mais c’est la loi du genre et nous ne sommes plus là dans le domaine de l’info proprement dite.
Est-ce que je dois mettre en doute les articles de MM sous prétexte que c’est "l’organe" de la FFMC ? Les papiers sur les Assises sont donc forcément sujets à caution ? Les chiffres sur le nombre de participants aux manifs gonflés ? Les personnes interviewés toujours choisies pour aller dans le sens du poil de la Fédé ? Les essais bidouillés selon les préférences personnelles de tel ou tel essayeur ?
Maintenant, ce forum ne me semble pas le lieu d’un débat sérieux, argumenté et serein sur le sujet puisqu’il est le lieu privilégié de l’expression d’une minorité militante qui se sent souvent persécutée et s’estime parfois victime d’un "complot" médiatique. Bref, pas le lieu idéal d’un débat objectif entre personnes connaissant la réalité de la presse, notamment régionale. Donc je m’en tiendrai là.
Et pour conclure, je préfèrerai toujours un article mal foutu à toute intimidation à l’endroit de la presse et de ses représentants.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 22 novembre 2011 à 13:08

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

euh, tu y crois ? Quand je lis un article dans l’Humanité et dans le Figaro, on ne peut pas dire qu’une info soit traités de la même façon. il en va de même dans la presse régionale car le journaliste a souvent une opinion propre qui "transpire" dans son article. Il suffit de lire des articles sur la politique de SR pour le constater, avec des angles qui sont completement différents selon le journaliste,même au sein d’un meme journal.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 22 novembre 2011 à 09:02

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

Un article de presse n’a pas à être favorable ou défavorable aux motards : il se doit d’informer, c’est tout. Et s’il a été rédigé conformément à la déontologie qui régit ce métier, après, qu’il "plaise" ou non aux motards, on s’en fout.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 novembre 2011 à 00:14

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

Une seule réponse, celle que 2000 motards du Nord ont exprimée le 29 octobre dans les rues de Lille :

2012 un motard = un vote

Meulen, FFMC 59

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 15 novembre 2011 à 15:50

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

Dans les faits il ne faut attendre aucune contre partie sérieuse de l’ Etat.
Moins de moyens, moins de personnel.
Et quand un Mr Moto organise une campagne d’info aupérs des sattion sur les risques liés aux déversements de gas oil, son autorité de tutelle (Préfet) ne le soutient pas ets’en contrefout.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 14 novembre 2011 à 18:45

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

Je trouve la chef de bureau particulièrement gonflée et surtout incompétente, pleurnicher en montrant le"méchant lobby des motards".
Comme j’aimerai lui dire deux mots sur le véritable scandale que constitue le fait de pouvoir obtenir un CT auto OK avec un véhicule équipé de pneus chinois trés dangereux sur le mouillé.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 14 novembre 2011 à 18:40

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

Les ministres sont des gens curieux, ils oublient que l’ étude MAIDS a apporté une réponse à la question.
L’ état des 2 roues intervient dans moins de 1% des cas, 0,8% il me semble, et dans ces 0,8 % il faut compter 0,5% pour les pneus (usure et sous gonflage) donc il ne reste que 0,3% pour la machine proprement dite.
Aucune raison ne justifie un CT 2 roues.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 14 novembre 2011 à 12:53

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

J’ai, dans mon entourage très proche, un paquet de gens dont les motos ne passeront sans doute pas un contrôle technique. Parce qu’elles n’ont pas les roues, les fourches ,les suspensions, les freins d’origine...
Est ce que ça en fait des motos moins sûres, plus accidentogènes, plus polluantes...?
J’ai, dans mon entourage très proche, un paquet de gens qui, pour préserver leur liberté (qui ne remet pas, a priori, en question leur sécurité ni celle des autres...) se mobiliseront sans doute dés l’ouverture des centres de contrôle technique moto...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 14 novembre 2011 à 11:44

Le contrôle technique 2-roues patine au démarrage

Bonjour,

si l’entrée communicationnelle au CT moto est devenue environnementale, c’est la reconnaissance de fait que l’argument de la sécurité n’en était pas un, puisqu’il serait mis de côté ; et surtout c’est une absurdité légale puisque les normes Euro 1,2, 3, 4 puis 5 sont censées valider la conformité "éco" de tous les véhicules achetés neufs depuis plusieurs années. Et pour les véhicules plus anciens, pas de rétro-activité des normes à imposer, donc pas de contrôle non plus...
Merci, bonne route.

Julien

Répondre à ce message