Sujet

Anonyme
le 30 octobre 2012 à 20:35

Contrôle technique et Europe : les ministres maintiennent le projet de règlement, mais…

Le Conseil européen a discuté, le 29 octobre, du contrôle technique pour tous les véhicules voulu par la Commission européenne. Frédéric Jeorge, de la FFMC, décrypte le compte-rendu de la réunion avec Motomag.com

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 31 octobre 2012 à 11:45

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

Précision : à la fameuse conférence Dekra, il se retrouve qu’un représentant de la FEMA était dans la salle et a porté la contestation jusque devant tous ces gens-là, On ne lâche rien. Et si vous avez des super idées d’action concrètes et efficaces pour toucher les (ir)responsables européens, on vous écoute. Avec 20 ans d’expérience de la question, le principe reste le même : unité, mobilisation, créativité. La FEMA n’est forte que de la force des associations qui la composent, comme la FFMC, elles-mêmes fortes des motards qui adhèrent et militent.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 31 octobre 2012 à 11:05

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

Tous pourris et on laisse faire, c’est un peu court CAMARADE ! Mais n’est ce pas ce qu’ils veulent

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 31 octobre 2012 à 11:00

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

Il n’y a pas de corruption, c’est la marche "normale" de la "démocratie capitaliste" aussi abusivement appelé "liberalisme économique"

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 31 octobre 2012 à 10:42

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

Quand même, vous étiez (et êtes) un brin naïfs....
Par expérience (j’ai été syndiqué et aussi membre du Bureau d’une association de riverains), je sais que toute démarche, discussion, pétition, toute action légale engagée n’est considéré que comme mesure dilatoire. In fine, ce qui était prévu se fera. Avec du retard ou quelques aménagements minimes certes, mais se fera.
Et les syndicats, les associations en tous genres, se font embobiner, museler, puis finissent par être étouffés dans l’establishment et finissent par faire partie de leur cercle...
Je me rends compte qu’avec les années, je glisse vers une haine des institutions, vers un mépris total des politiciens (et politiciennes), aucune considération pour quelque media qui distille la bonne parole...
Mais le pire est que je ne sais pas quoi faire.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 31 octobre 2012 à 10:39

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

L’europe des BANKSTERS..
."Vous n’avez pas beaucoup d’argent, mais on va vous le prendre quand même" (réparations, véhicules neufs, taxes, amendes etc)

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 31 octobre 2012 à 10:25

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

Marre du chaud et froid. Un jour victoire, le lendemain, défaite.

Quand les élus vont-ils comprendre qu’ils sont....élus par nous.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 31 octobre 2012 à 10:17

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

Bonjour à toutes et tous,

Ce qui est certain, c’est que je vais de ce pas chercher un lien sur le site Dekra et mettre un commentaire expliquant que j’ai une moto et deux voitures. Elles doivent subir les CT tous les deux ans et qu’à compter de ce jour je n’irai plus jamais chez Dekra pour effectuer ces CT.
Si quelqu’un gagnait le CT sur ma moto, Dekra aura perdu mes 2 voitures ...
Bonne route à tous.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 31 octobre 2012 à 09:17

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

Comment s’étonner que les ministres des transpors européens se rangent aux côtés de Dekra qui les arrose abondamment.

Le 15 octobre dernier, Dekra a organisé une conférence-débat suite à la parution de son torchon sur la sécurité routière 2012. Du PQ haut de gamme que Dekra veut voir devenir "un ouvrage de référence pour les décideurs politiques, les experts et les usagers de la route".

Et pour cette conférence-débat, Dekra s’est offert :

- Siim Kallas, Vice-président de la Commission européenne et Commissaire aux transports, qui a prononcé le discours principal,

- l’Institut Belge pour la Sécurité Routière,

- Winfried Hermann, le Ministre des Transports et de l’Infrastructure du Land de Bade-Wurtemberg,

- Dr. Dieter-L. Koch Député européen, le Vice-président de la Commission des transports et du tourisme du Parlement Européen....

Frédéric Jorges est bien trop politiquement correct quand il parle des "dérives de l’Europe". La vérité est que nos "élus" bouffent à tous les rateliers pourvu qu’il y ait abondance de foin !!! Aujourd’hui, on appelle ça du lobbying. Hier, on appelait ça des pots de vins.

On peut mettre l’ignorance des ministres en cause pour justifier qu’ils savent lire le rapport Dekra et pas le rapport MAIDS même si ce dernier a été financé par l’Europe. Mais aucun de ces ministres ne peut ignorer les intérêts de Dekra dans cette histoire. Ils sont donc complices d’un conflit d’intérêt, ou, en jargon juridique communautaire, conflit de mission.

On a eu les radars, l’éthylotests et on aura le CT parce qu’au final, les gens qui se mobilisent n’ont simplement pas les moyens de s’acheter un ministre ou deux, ne parlons pas de la tapée d’empafés de l’europe sensés défendre les intérêts des citoyens et sur lesquels je crache mon mépris.

Il faut dire aussi que sur 3.5 millions de motards et quelque chose à la louche comme 20 millions d’automobilistes, on ne peut pas dire que les foules se soient mobilisées. Il parait que si on met une grenouille dans de l’eau bouillante, elle s’enfuit illico. Mais que si on prend la même grenouille, qu’on la met dans de l’eau bien fraîche et qu’on chauffe progressivement l’eau, elle restera comme une conne pour se faire ébouillanter. Les français se sont fait tondre comme des moutons, plumer comme des pigeons, ils ont tout du veau qui meugle mais qui est totalement apathique alors les traiter comme des grenouilles, pourquoi pas....

Le pire étant que :

- je n’achèterai pas l’éthylotest et contesterai systématiquement l’amende tout comme je conteste déjà les (rares) pv pour excès de vitesse

mais,

- je ne ferai pas leur putain de CT jusqu’au jour où on immobilisera ma moto sur le bord de la route pour défaut de CT et ce jour là, je rentrerai dans le rang même si je sais que le CT suivant, je recommencerai.

- Je ne mettrai pas non plus le brassard jusqu’au jour où un préfet décidera de faire chier les motards et organisera un contrôle massif et ce jour là, je ferai le calcul que 2 points en moins sur mon permis est le maximum que je puisse donner parce que comme tout le monde, j’ai besoin de ce permis. Et je mettrai un brassard à la con totalement inutile.

Donc, au final, on est baisés d’avance et on est tous responsables. C’est Einstein qui avait raison :

Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.

Giga, en colère.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 31 octobre 2012 à 09:13

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

La collusion entre Dekra et la commission européenne est évidente. Ce qu’il faut trouver maintenant, ce sont des preuves de corruption...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 31 octobre 2012 à 07:19

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

Et le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier ? Qu’est-ce qu’il en dit ? Parce qu’il y était à cette réunion ! Pourquoi n’a-t’il pas pris en compte l’avis des parlementaires français ? La FFMC a-t’elle demandé à le rencontrer ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 30 octobre 2012 à 23:22

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

Dernières nouvelles du front !

Delanoe veut interdire à Paris les véhicules les plus polluants. Donc remettre en scène les Zapas. Vehicules de plus de 18 ans et camions de plus de 17 seraient interdits. Et deux-roues de plus de 10 ans !! Qui seraient astreints à un contrôle technique (il anticipe la décision européenne, ou il veut créer un CT parisien ??)...

C’est quand déjà les prochaines élections à Paris ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 30 octobre 2012 à 22:49

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

Enfin, je voudrai rappeler aussi que les députés européens ont voté en 2011 une résolution de 103 mesures pour la sécurité routière. Une sorte de feuille de route qui pour l’instant n’a pas de valeur réglementaire, mais jette les bases de ce qui nous attend, sauf réaction de notre part.

Parmi les réujouissances : tolérance zéro pour les jeunes par rapport à l’alcool, examen de la vue périodique pour tous les conducteurs, 30 km/h dans les zones résidentielles, généralisation du permis à points, promotion du LAVIA, etc... Plus généralement : harmonisation souhaitée de toute l’Europe sur les infrastructures, les règlementations et... les controles techniques !

Donc la proposition de la commission européenne (règlement CT) est dans cette optique. Et nos députés européens me donnent un peu l’impression de jouer double jeu : conciliants par devant (ils veulent être réélus) mais répressifs par derrière...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 30 octobre 2012 à 22:09

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

J’ajoute aussi qu’à ma connaissance, la position des députés européens n’est pas la franche hostilité au projet, mais plutot des doutes sur la méthodologie : en clair, ils sont choqués que ce soit Dekra qui ait fourni les chiffres ; ils ne sont pas pleinement convaincu à ce stade de l’inutilité du contrôle technique...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 30 octobre 2012 à 22:04

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

Ce qui est paradoxal dans cette affaire, c’est que plusieurs délégations ne semblent pas apprécier l’extension aux 2RM, ni l’annualisation du controle, mais n’ont rien contre le projet. Or pourtant si l’on enlève ça, il ne reste pas grand chose au projet initial.

Est-ce à dire qu’ils se foutent royalement de cette affaire ? Ou qu’ils ne veulent pas s’opposer frontalement à la Commission parce qu’ils ont d’autres dossiers à pousser ?...

Quoiqu’il en soit, il va falloir leur faire comprendre en effet, que les maitres de l’Europe, ce n’est pas Dekra, mais les citoyens...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 30 octobre 2012 à 21:39

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

bonjour,
va falloir frapper très fort et très vite, histoire que ça ait un effet important.. et pas juste un communiqué en mode calinothérapie !
un blocage de toutes les autoroutes ?
ou mieux, une opération autoroutes ouvertes ! (on tape sur un lobby qui a du poids...)
sinon pour rappel, un dimanche après midi par moi, les jardins de l’élysée sont publics......

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 30 octobre 2012 à 21:23

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

Je ne sais pas d’ou vient cette sensation mais j’ai vraiment l’impression qu’on nous roule dans la farine ! le temps passe....bientôt toutes leurs lois aussi stupides et inutiles les unes que les autres seront approuvées, appliquées, et nous, baisés !!!

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 30 octobre 2012 à 21:20

Contrôle technique et Europe : les ministres ne rejettent pas le projet de règlement, mais…

Et blablabla, et blablabla....ras le bol de ces technocrates de Bruxelles qui nous endorment. Fin des discussions, DE L’ACTION !!!!!!

Répondre à ce message