Sujet

Frédéric
le 3 juillet 2013 à 20:06

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Le 2 juillet, le Parlement européen a réintégré motos et scooters au règlement d’harmonisation du contrôle technique. Si le résultat de ce vote est négatif pour les défenseurs des motards, la partie est loin d’être perdue. Explication des différents scénarios envisageables.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 11 janvier 2014 à 08:49

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

si le controle passe je suis d’accord, j’ai participé à la création de la Mutuelle, je participerai à cette création.
On peut même penser qu’il serait bon, même si nous ne sommes pas directement impacté, de créer dés maintenant des centres mutualistes de contrôles techniques auto, prix coûtant pour les membres de la FFMC, et participation pour les non-membres, ainsi nous toucherons Dekra directement dans son portefeuille ;-)
Notre foyer compte outre les moto deux 4 roues : un Espace et un Master ...
Merci de votre attention
jerry

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 11 janvier 2014 à 08:40

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

quelles sont les enseignes qui n’ont rien à voir avec Dekra ?
je n’ai pas envie nourrir la main qui veut m’étrangler :-(
jerry

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 13 août 2013 à 13:25

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

+1
+1
+1
+1
+1

"Attention ! votre message doit contenir au moins dix caractères."

c’est parce que le boss le dit..

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 13 août 2013 à 11:11

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Bloquons les frontières ! L’Europe entière les traverses...Le message passera surement !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 août 2013 à 18:11

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Tout le monde sait que cette idée de controle technique obligatoire pour les motos vient du lobbying exercé par le groupe DEKRA , 1er groupe européen dans ce métier et qui exploite en France les enseignes Dekra , Norisko et Autocontrol. Répondons au lobbying par le lobbying : la grande majorité des motards ont au foyer une ou plusieurs voitures , boycottons les centres de ces enseignes en prenant des rendez-vous pour un CT auto que nous annulons le lendemain en précisant que nous refusons le CT moto. Plus de 3 millions de motards , au moins autant de voitures , ça devrait faire réfléchir mr Dekra.
Nous sommes nombreux et solidaires, dans une démocratie (?) ça doit interpeller les décideurs.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 18 juillet 2013 à 16:17

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Tu veux parler des ptits 50, qui plafonnent depuis 60 ans à 45 sur la route, et que certains débrident, pour rouler à peu près normalement ?

A quoi servirait un CT pour ceux-là ? A rien, un pot, ça se change en 3 minutes.

D’ailleurs, même l’Europe, plutôt favorable au CT, a exclu, à ma connaissance les 50 du projet de CT européen.

De toutes façons, globalement le CT n’est pas une bonne solution pour la sécurité routière. Pour la sécurité financière de Dekra, sans doute, mais pour la sécurité routière, non

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 17 juillet 2013 à 11:36

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Bonjour,
Un vrai motard à mes yeux à son permis et roule sur machine en bonne état.
Maintenant, je constate une minorité qui sont loin de ces valeurs...
Pour moi, le vrai problème d’aujourd’hui sont les scooters dans un état non règlementaire : extrêmement bruyant et débridé.
Cela devrait être le rôle de la police de réprimer mais force est de constater que rien n’est fait.
Ne pensez vous pas que le Contrôle technique serait une bonne solution pour les deux roues de cette catégorie ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 13 juillet 2013 à 09:00

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Malheureusement encore une fois les arguments faussement securitéres servent a masquer des intentions mercantiles. N’oublions pas les chiffres :
Accident corporels de moto causé par des défaillances techniques 0,7% soit 112 accidents sur 16 000 dont 5 tué sur 760 (source ONISR)
Le parc de 2RM est d’environ 612 000 véhicules ce qui représente à 50€ ht le contrôle une manne de 12 milliards pour les centres de contrôle et 2,4 milliard de TVA par an. Si on considère que les contrôles techniques vont éliminé 1/3 des problèmes (ce qui serrait une belle performance ) on obtiens un coût de 385 million € pour éviter 1 accident !!!

Puisque le "pognon" est le maître mot dans cette histoire c’est sur ce plan qu’il faut réagir.
Je propose à tout les motards de ce fédérer pour, dans le cas ou les contrôles deviendrais obligatoires, créer des centres de contrôles associatifs, bénévoles et gratuits. Je suis prêt, comme sûrement des milliers d’autres motards, à financer et m’impliquer dans un tel projet. Il serrait possible d’ouvrir cette initiative citoyenne aux automobiliste sur le même principe ou au prix de revient pour les gent qui ne veulent pas s’impliquer directement.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 9 juillet 2013 à 12:26

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Note à la rédaction de motomag.com :

Il serait souhaitable que vous fassiez un rappel complet du projet de "directive ?/règlement ?" européenn sur le CT.

Qui est concerné ?
Par quoi ?

Le texte du projet initial prévoyait les BAR annuel, les engins agricoles, les tremorques et caravanes...Qu’en est-il réellement ?

Chacun peut faire la recherche en solitaire, certes, mais, si on veut envisager des actions sur le parlement européen, il serait bon de savoir si on pourrait pas compter sur les agriculteurs (qui se font mettre avec le nouveau fuel agricole, soi-dit en passant), et d’autres catégories socio-professionnelles, bien plus "nuisantes" que quelques brêlons à Strasbourg ou à Bruxelles... Parce que, ne rêvons pas, si manif sur ces deux sites il y a, on va être une poignée.... les piscines seront remplies par des gueulards et geignards du net.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 juillet 2013 à 19:10

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Ha oui, au fait, tu dis "Avec le discours que j’ai entendu par la FFMC"… De quel discours parles-tu, entendu ou ça ??!

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 juillet 2013 à 19:09

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

On dirait que tu n’as pas lu l’article. Ou du moins que tu n’as pas tout compris. Ca se passe au niveau européen, que veux-tu que la FFMC fasse concrètement ? Qu’elle organise des manifs pendant l’été ? Hormis que je t’annonce déjà qu’elle ne seront pas suivies (période de vacances obligent) et que les Lituaniens ou Anglais (par exemple) n’en auront strictement rien à foutre de manifs françaises, ce n’est pas les eurodéputés français qu’il faut convaincre : ils ont pour majorité été convaincus par les dernières manifs et les arguments de la FFMC et ils ont voté contre l’intégration des motos dans le projet (européen, donc) de contrôle technique.

Pour plus de détails sur cet imbroglio… lire l’article ;-)

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 juillet 2013 à 18:33

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Avec le discours que j’ai entendu par la FFMC ... j’ai l’impression qu’ils sont lassé et qu’on n’a vraiment plus le trop le choix pour le CT !!!!...
J’ai l’impression que la FFMC laisse la politiques faire son travail et attendre la rentrée !!! (ici là je pense que ça serait trop tard ).....

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 juillet 2013 à 17:14

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Attention à ne pas mélanger députés et euro-technocrates.
Les premiers sont élus, une grande majorité de nos euo-députés sont contre ce projet d’ harmonisation de CT, ils ne sont donc pas si mauvais que ça.

Trés grassement payés ? Quand ces gens font bien leur boulot je ne pense pas que ce soit le cas.

Mais l’inverse est dangereux si des euro députés sont payés au lance pierre, leur vote peut devenir achetable.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 juillet 2013 à 17:52

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

un député,c’est pas un fonctionnaire...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 juillet 2013 à 17:08

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Bonjour, j’ai 57 ans fonctionnaire hospitalier, et tout ces fonctionnaires européens me font vomir, oui ils ne comprennent rien à rien, et comme ça dans leurs fauteuils confortables.............................bon je vôte quoi aujourd’hui.....oui .....non.....heu.........pour le CT, nul à vomir, cordialement JMK

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 juillet 2013 à 22:29

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Faudrait surtout manifester pour abolir ces fonctionnaires et salariés européens très grassement payés., avec des retraites de nababs, pendant que nous on crève..

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 juillet 2013 à 12:19

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

pessimiste ?
J’y vois plutôt une forme de réalisme : la partie est plus que difficile. L’heure n’est pas à se demander comment MM devrait titrer ses articles, par ailleurs très clairs sur un sujet qui l’est beaucoup moins pour beaucoup, mais plutôt à se rapprocher de l’antenne de son département pour savoir ce que chacun peut faire à son niveau pour empêcher cette connerie de passer.

Mais bon, je rêve, hein. Il faut préparer les valises pour les vacances et s’assurer de ne pas oublier la crème solaire....

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 4 juillet 2013 à 21:49

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

sur l’écologie ? même pas.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 4 juillet 2013 à 11:18

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

C’est clair quand tu vas te pointer à bruxelles t’en aura un qui sera en train de pêcher le saumon en écosse et l’autre en train de faire la teuf à ibiza :-) Et manifester en France ne servira pas à grand chose puisque nos députés sont, pour l’instant, opposés. Si je dis pour l’instant c’est que même ça, ça peut changer, il y a des élections européennes en 2014, et les élections c’est le royaume de la démagogie... Ca peut changer en notre faveur sur une certaine logique d’accidentologie ou de social, ça peut aussi changer en notre défaveur par pure démagogie écolo.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 4 juillet 2013 à 09:50

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

tu nous expliques ce qu’un eurodéputé britannique ou espagnol en a à faire que tu manifestes à Bruxelles ?

Répondre à ce message