Sujet

Frédéric
le 3 juillet 2013 à 20:06

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Le 2 juillet, le Parlement européen a réintégré motos et scooters au règlement d’harmonisation du contrôle technique. Si le résultat de ce vote est négatif pour les défenseurs des motards, la partie est loin d’être perdue. Explication des différents scénarios envisageables.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 4 juillet 2013 à 09:40

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Moi ce qui m’inquiète c’est le "contenu" : Toujours nos revendications sur cette étude en notre faveur, mais qui n’est PAS l’objet du problème : La volonté de mettre en place un CT n’est PAS DU TOUT basée sur l’accidentologie mais sur l’écologie ! Si on fourbi nos armes pour la mauvaise cible on va faire choux blanc. J’ai aussi un doute sur la future présidence : Quant on voit le PIB de la Lituanie j’imagine que le lobbying doit être encore plus performant !!!!

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 4 juillet 2013 à 09:35

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Et pourquoi pas un contrôle pour les vélos, les poussettes et les rollers aussi ? Ce contrôle technique n’est que le résultat d’un lobby visant à faire faire du fric à des organismes spécialisés ! Chacun sait que si quelque chose ne va pas sur la moto, on ne prend pas la route et on fait ce qu’il faut pour corriger... ou alors on ne roule pas !
Sans doute encore une infantilisation de plus pour les usagers de la route. Vu l’augmentation des septuagénaires, octogénaires et plus derrière un volant, on a l’impression d’une régression générale en terme de capacité de conduite, alors Bruxelles décide que les véhicules doivent être vérifiés ! Pour prouver quoi ? Pour finalement dire : "c’est la faute des conducteurs" ? Ca, ils le disent déjà. Alors il n’y a pas de raison que ça change !!

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 4 juillet 2013 à 09:09

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

rien n ’est perdu , un titre bien frileux . A une certaine époque on aurait titré : " tous à nos motos , mobilisons nous à nouveau " , ou "tous au parlement européen " etc...
Sans une forte mobilisation , je veux dire par les manifs , il n ’y aura plus d ’avancé , même si je salue ceux qui écrivent à leur député , en social s’il n ’y a pas de forte pression tu as toujours un mec qui t ’explique pourquoi il est obligé de te plumer !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 4 juillet 2013 à 09:06

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

"Derniers recours", "associations consternées mais pas résignées", "rien n’est perdu"... C’est moi où le titre des articles de MM sur le sujet est de plus en plus pessimiste ? :-/

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 4 juillet 2013 à 08:37

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

salut
ben va falloir reprendre les euros démos,
des dizaines de milliers de motards qui campent devant le parlement ce serait chouette !
et pourquoi pas des actions devant les centres affiliés à "KRADE" genre sit-in qui empèche les centres de travailler ?
dors et déja il faut appeler au boycot des automobilistes pour tous les centres appartenant à "KRADE"

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 4 juillet 2013 à 05:42

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Salut à tous , V , cela continu , C qui , C quoi , Lituanie ? , ont réveillent des instances pour appliquer des mesures , pour faire du frics , fouttons ça dehors et tout ces C..... , qui en croque sur nôtres dos , allez citoyens .

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 3 juillet 2013 à 21:33

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

ben prêt pour un déplacement à Bruxelles ou Strasbourg !
s’il faut de la tarte aux doigts....

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 3 juillet 2013 à 21:04

Contrôle technique moto européen : pourquoi rien n’est perdu

Merci pour ces éclaircissements et cette lueur d’espoir !

J’avais écrit de mon côté à une vingtaine de députés (ceux de ma circonscription et ceux de la commission transports) ; j’ai eu quelques réponses, principalement émanant de députés "contre".

Je sais désormais pour qui voter en 2014 !

Répondre à ce message