Sujet

François
le 20 novembre 2014 à 10:53

Essai Harley-Davidson 750 Street : un monde d’écart

Ce custom raisonnable a été créé pour permettre aux jeunes du monde entier (marchés émergents inclus) d’accéder à la marque américaine. Cette démarche est louable, mais l’écart est grand entre cette Harley « mondialisée » et les modèles fabriqués aux États-Unis.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Jicé60

le 10 septembre 2015 à 17:25

Harley-Davidson 750 Street : un monde d’écart

Z’auraient ’têt’ mieux de l’appeler Maharajah 750 ou Tandoori 750, non !?? ;o)
Sur celle-ci "H.D" c’est p’têt’ Hindi-Divali...
Namasté !!! JC

Répondre à ce message
Documents joints :

auteur
Votre pseudo

le 21 novembre 2014 à 20:06

Harley-Davidson 750 Street : un monde d’écart

je vous cite : "c’est la première Harley fabriquée hors des États-Unis, si l’on excepte les Aermacchi siglées HD des années 70".
Ah bon ? et les sportsters vendus en Europe actuellement, ils viennent d’où ?
Mon vieux sportster de 1987 avait déjà un carbu japonais, une fourche japonaise et plein d’autres trucs fait en dehors des états unis ;
Je roule en harley depuis 1992. donc je garde les bécanes que j’ai jusqu’à la fin. Mais si j’avais à acheter une nouvelle, ce n’est surtout pas une harley qui me ferait plaisir. trop aseptisé, trop "dans le système". Ptet qu’une Royal enfield, une vraie indienne ferait mon bonheur.
Il y a vingt ans la blague motard était que la California Guzzi, était la harley du pauvre. la calif est / était une super machine. Mais maintenant harley la fait la harley du "pauvre". Enfin elle profite d’un pays en voie de développement, de ses ouvriers sous-payés pour se faire en max de pognon sur le dos des acheteurs. bas prix mais marche bénéficiaire maxi.
Saleté de système ! A gerber !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 novembre 2014 à 07:02

Harley-Davidson 750 Street : un monde d’écart

En clair c’est de la quincaillerie vendue chère.

Répondre à ce message