Sujet

Jean-Pierre
le 26 avril 2017 à 19:02

Essai Moto Guzzi V7 III Special : progrès authentiques

La firme de Mandello del Lario peaufine une seconde fois sa V7, notamment pour se conformer à la norme Euro 4. Accessible, originale et mieux finie, cette dernière mouture fait plus « grosse moto » avec ses culasses empruntées à la V9.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Chrisfer

le 19 décembre 2019 à 18:12

Essai Moto Guzzi V7 III Special : progrès authentiques

Je trouve les Guzzi V7 tout de même bien homogènes.
Le style s’accorde très bien avec la puissance, le freinage, la position de conduite, même le poids est cohérent.
Le modèle V7 III s’est un peu amélioré en suspension, c’est passable et ne nécessite pas un changement immédiat, sauf à faire vraiment beaucoup de duo.
Il n’y a que le modèle Racer qui est moins en cohérence entre son look et cette modeste puissance.

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 19 décembre 2019 à 12:25

Moto Guzzi V7 III Special : progrès authentiques

100 cv pour ma part me suffisent amplement !
Et je le dis depuis le début , le cas de la V7 - qui par ailleurs est une belle et excellente machine 100% européenne sauf l’amortissement arrière déplorable - est surtout critique en duo.
Chose qui n’existe plus avec la V85 et ses (presque) 80 CV , et qui sera très probablement ma prochaine monture ....

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 19 décembre 2019 à 12:09

Moto Guzzi V7 III Special : progrès authentiques

bah oui, mais même sur les motos de 100 ch on recherche plus puissant, c’est une quête sans fin. Si on veut une moto rétro, ça me parait logique de ne pas en attendre des performances de moto contemporaires. La guzzi avec une moteur de 50 ch doit atteindre les 180, ça ne me semble pas si poussif. Je l’avais essayée (sur un parking certes) et le moteur m’avait paru sympa. Après, c’est sur que c’est pas une moto faite pour faire des centaines de km à vitesse autoroutière

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 19 décembre 2019 à 09:19

Moto Guzzi V7 III Special : progrès authentiques

Certes Fred , mais à l’époque n’étions nous pas déjà à la recherche de machines plus puissantes ?
La CB 750 n’a-t-elle pas l’effet d’une bombe avec ses 68 CV ?
Et puis je juge la V7 par rapport à ses homologues contemporaines , sinon on peut aussi dire que les 46 cv de la Triumph Bonneville de 1964 suffisent aussi .....(sauf que cette dernière pesait 165 kgs à vide...)

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 18 décembre 2019 à 23:56

Moto Guzzi V7 III Special : progrès authentiques

euh Ludo, concernant la motorisation qualifiée de mollassonne, c’est par rapport aux standards auxquels nous sommes habitués en 2019. Elle affiche des données techniques proches d’une R75/6, considérée comme une routière à l’époque...

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 18 décembre 2019 à 18:01

Moto Guzzi V7 III Special : progrès authentiques

Pas besoin d’être passager pour expérimenter la conduite d’une moto en duo et en particulier la V7 , j’en ai eu une (V7 II) : entre les reprises mollassonnes , les amortisseurs à la ramasse (euphémisme) , la position moyenne (selon la passagère expérimentée aussi) , c’est clairement une moto non conçue pour ce genre de pratique. Par ailleurs , le freinage et la transmission sont suffisants...Et si cette moto avait 15 CV de plus , ça n’en ferait pas un dragster et elle n’aurait nullement besoin de toutes les modifications que tu préconises (juste une vraie paire d’amortisseurs arrière). Vivement la V8 !

Répondre à ce message
auteur
Chrisfer

le 18 décembre 2019 à 14:11

Moto Guzzi V7 III Special : progrès authentiques

Pas assez de chevaux pour du duo ? T’as pas dû être souvent passager…
Pour du duo mieux vaut avant tout une bonne assise, pied pas trop haut, une bonne poignée et de bons amortisseurs.
Ensuite pour la conduite en duo de bons freins et un moteur souple et coupleux.

Si la V7 avait plus de chevaux, il lui faudrait plus de freins, de meilleures suspensions, un cadre renforcé, une transmission plus costaud...Bref une machine différente, en conception comme en philosophie d’utilisation.

Le nouveau V85 pourrait offrir cette un peu plus grosse routière chez Guzzi.

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 31 octobre 2017 à 09:03

Moto Guzzi V7 III Special : progrès authentiques

Vous écrivez "malgré ses modestes 60 chevaux" , pardon mais elle n’en fait (hélas) que 52 , et c’est bien là son plus gros défaut : elle manque de pep’s pour pouvoir rouler sereinement en duo.....

Répondre à ce message
auteur
Phiphi

le 30 octobre 2017 à 18:13

Moto Guzzi V7 III Special : progrès authentiques

tout est dit dans ton article . Une guzzi n’est pas une moto que l’on achète par hasard. un art de vivre c’est vraiment cela. une moto qui ressemble à une moto.

Répondre à ce message
auteur
phil03

le 1er juin 2017 à 10:19

Moto Guzzi V7 III Special : progrès authentiques

bjr ,,, ils fpnt tlrs les choses a moitié ,,,,,, pkoi ne pas mettre le moteur de la bellagio ds une partie cycle neoretro ???? y aurai ENFIN TOUT ,, le style ET les sensations

Répondre à ce message
auteur
vizir6

le 23 mai 2017 à 13:30

Moto Guzzi V7 III Special : progrès authentiques

Tout à fait d’accord avec ce qui est dit ci-dessus, en plus, vous parlez de 60 cv, alors qu’elle n’en fait que quasiment 50.
La philosophie de cette V7 résume à elle seule la philosophie Guzzi : du gros caractère, de la rigueur, du plaisir et un moteur unique, malgré sa puissance relative, c’est ça , la magie de Guzzi.
Comment peut-on comparer cette V7 à une autre moto, tout simplement, déjà, elle a un cardan, ce qui en fait une spécificité à part entière, et ensuite, c’est tout un art de vivre, de rouler en Guzzi, c’est un mythe, surtout la V7 .On n’achète pas une Guzzi par hasard, l’acheteur Guzzi a des préoccupations et des motivations d’achat bien loin des essayeurs magazine . Où est le critère esthétique, beauté, bruit moteur, sensation d’avoir un objet fait avec amour !!! ç’est très important, et dans les essais, ça ne transparaît quasiment jamais, tous ces aspects , et ce n’est pas du subjectif, ça fait partie des réelles motivations d’achat pour ce type de machines . La beauté , la pureté des lignes, le fabuleux moteur qui ressort du réservoir, c’est du concret tout ça !!!!
Vizir

Répondre à ce message
auteur
GX

le 19 mai 2017 à 12:16

Moto Guzzi V7 III Special : progrès authentiques

Voilà qui est bien dit...
Je mettrai aussi et par exemple, sur la liste des motos ayant "un peu" évolué, les Royal Enfield (Bullet et autres Electra..). Feue la Kawa W800 était aussi un peu de cette trempe...
Un comparo avec toutes ces anciennes "modernisées" serait, en effet, une saine et très agréable lecture...

Répondre à ce message
auteur
Marcury

le 5 mai 2017 à 20:10

Moto Guzzi V7 III Special : progrès authentiques

Une moto sympa, simple, facile à rouler mais d’un sacré caractère moteur. Vous en avez tiré un article sympa. Dommage que vous fassiez croire que Guzzi surf sur la vague du néo-rétro quand cette moto a été conçue il y a 50 ans et qu’elle n’en est qu’à sa 3ième déclinaison ! Dans la revue elle a un certain nombre de concurrentes directes en terme de prix et de puissance, toutes bien sympa et chacune avec ses p’tits trucs en plus. Pourtant, cette v7 comme au moins une autre, vous voulez la comparer à la Street anglaise. Or cette dernière n’a rien à voir en terme de philosophie. Là, je ne vous suis plus. Un comparo entre toutes ces motos de 50 à 60cv, à l’aspect typé, élaborée avec une même philosophie serait bien plus honnête.

Répondre à ce message