Sujet

David Anser
le 4 août à 17:26

Gants obligatoires : la confusion persiste

L’obligation de porter des gants homologués à deux-roues continue à faire couler de l’encre et à semer la confusion, tant chez les usagers que chez les forces de l’ordre. L’histoire de notre lecteur Loïc, montre à quel point le flou persiste, laissant la porte ouverte à des verbalisations injustifiées même si les forces de l’ordre s’en défendent.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
smidirect

le 12 août à 08:58

Gants obligatoires : la confusion persiste

Rappelons nous que nous sommes motards en colère ; en dehors du fait que nous ne pouvons qu’être pour notre propre protection, ce que nous avons du mal à supporter c’est qu’on nous impose quelque chose par nos "autorités" incompétents notoires.
Qu’on nous foute la pais mer..e, on est capable de faire passer les messages auprès de nos sympathisants ; notre passion doit rester un espace de liberté tout comme les skieurs ont le droit de choisir s’ils veulent aller dans ce couloir d’avalanches au nom de la liberté individuelle.
Il est sûr que cette liberté que nous revendiquons met des gens mal à l’aise surtout les bien pensants en charge de notre sécuritéhistoiredejustifierlarépression a tout va.
Et perso c’est pour ça que je reste en colère : parce que des énarques veulent me dire quoi faire pour ma sécurité.
Il est vrai que le discours de la FFMC n’est pas facile dans certaines revendications, mais je pense que à la base on revendique notre liberté, et on est suffisamment persuasifs pour fédérer pas mal de motards qui comme nous ont la passion, donc qu’on nous lâche.
V

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 12 août à 01:50

Gants obligatoires : la confusion persiste

oui Bingo, c’est bien, 50000, c’est déja moitié moins que ce qui était obtenu en 2011. Et depuis, ça ne fait que baisser.

Quant à dire que rajouter le thème des gants, hormis le fait que les manifs fourre-tout ont déjà fait la preuve de leur totale inefficacité en terme de communication (plus tu ajoutes de thèmes, moins tu peux les développer, et ça se termine avec un "les motards manifestent contre le port des gants" dans la presse), y’a fort à parier que ceux qui était favorables à l’obligation du port de gants auraient déserté la manif. Rappelons aussi que les manifs d’octobre 2015 étaien programmées avant que le CISR n’annonce le port de gants, et que personne ne savait dans cle détail ce qu’il en était, surtout que l’histoire des gants était infime par rapport à tout le reste (radars leurres, drones, voitures banalisées, délation par les employeurs etc)

Enfin, ton assertion "la majorité des militants FFMC est pour l’obligation du port des gants" est, une fois de plus, un procès d’intention puisque la FFMC s’est TOUJOURS prononcé contre l’obligation du port de gants. Que la FFMC s’y soit mal pris, tu as le droit de le penser, mais la FFMC n’a jamais bougé d’un iota sur le fond.
Mais bon, comme à ton habitude, il est bien plus facile de tirer sur l’ambulance plutôt que de te poser les bonnes questions (et donc encore moins de nous trouver la solution).
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire." disait Confucius. Voilà contre quoi doit lutter la FFMC, en plus de la DSR. Et tu nous fais, comme d’habitude, la brillante démonstration que ce proverbe vieux de plusieurs millénaires est toujours d’actualité.
Ou le "Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m’en charge !", qui convient très bien aussi
Donc fin de la discussion pour moi, c’est sans interet car sans espoir.

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 12 août à 01:47

Gants obligatoires : la confusion persiste

Et pour être exhaustif, Fred, puisque la tournure de la discussion m’invite à préciser le fond de ma pensée, je me demande si la direction de la FFMC, en n’intégrant pas la lutte contre l’obligation des gants à ses manifestations d’octobre 2015, ne s’est pas fait gouroutisée par Barbe aka le serpent Kaa : "... Je ne comprends pas, quand on est motard, que l’on puisse être contre le port des gants... Si vous portez des gants dotés d’un minimum de protection, vous réduisez le risque de blessure. Comment peut on être contre ?... On me demande de faire de la prévention, mais à un moment il faut être plus prescriptif, aller plus loin et prononcer des obligations. Et je vous dirai mon immense incompréhension si une association de motards s’opposait à cette mesure..." Ksss, ksss, ksss !
http://www.ffmc21.fr/news/interview-du-delegue-securite-routiere-port-des-gants-lobligation-indolore/

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 12 août à 01:15

Gants obligatoires : la confusion persiste

La lecture de ta réponse, mon cher Fred, m’emplit de perplexité, particulièrement ce passage : "Si des gens ne se mobilisent déjà pas contre des mesures qu’ils contestent au départ"...
Peux-tu me préciser ce que je dois prioritairement mettre en doute chez toi : ta capacité à assimiler les grands nombres ou ta confiance dans les affirmations de la FFMC ?
En octobre 2015, une manifestation organisée par la FFMC avait mobilisé 50000 personnes contre le CT et les ZCR, ce n’est tellement pas rien qu’elle avait été suivie d’un grand cri de victoire : http://www.motomag.com/Manifestations-FFMC-du-10-octobre-une-enorme-mobilisation-a-travers-la-France.html#.WY4x21Fpy60
Un esprit rationnel ne manquera pas de remarquer que si l’on y avait en outre intégré les gants, le nombre final n’en eût point été abaissé ! Nonobstant, l’affaire n’est pas tant de convaincre les imbéciles indécrottables du tout sécuritaire que de fédérer ceux qui sont contre et de sensibiliser les indécis. La tâche ne m’apparaît pas a priori insurmontable, si l’on en croit les commentaires que l’on peut lire ici, sauf si, comme je commence à le craindre, la majorité des militants FFMC est pour l’obligation du port des gants. Auquel cas, cette association, et les vertébrés qui la composent ou qu’elle représente (parfois revêtus d’une enveloppe molle et gonflable) devraient faire partie de la 6ème extinction des espèces.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 11 août à 23:59

Gants obligatoires : la confusion persiste

Bingo, décidément, on n’arrive pas à forcer un âne qui n’a pas soif. Si des gens ne se mobilisent déjà pas contre des mesures qu’ils contestent au départ, combien à ton avis seront présents pour une manif sur une mesure qu’ils soutiennent au départ et sur laquelle il aura fallu réussir à les faire changer d’avis ?

C’est marrant, parce que t’es super borné sur le sujet, et tu crois que les pro-obligations des gants se laisseraient convaincre facilement. La réalité est toute autre. Pour un sujet donné, qu’il concerne ou non la moto, des gens sont pour, des gens sont contre, et au final une toute petite partie, minoritaire, est capable de changer d’avis en fonction des arguments qu’on lui donne. Et pour impacter l’ensemble des personnes capables de changer d’avis, cela demande des moyens colossaux. Petit calcul bassement arithmétique : sur les dernières manifs, on n’a même pas du atteindre 10000 manifestants sur des sujets soutenus par disons 90% des motards. Su un sujet comme les gants, le soutien doit diminuer à 60% Cela voudrait dire qu’on mobiliserait dans le meilleur des cas 6600 motards, peut être 1000 de plus en arrivant à convaincre les indécis. Joli fiasco.

Quant au fait qu’il y ait parmi des adhérents des gens pro-obligations, c’est forcément le cas. Parce quand quelqu’un adhère à la FFMC, on lui fait pas un lavage de cerveau, il garde sa faculté à se faire sa propre idée sur chaque sujet. Je suis en désaccord avec la FFMC sur certains sujets, et je ne vois pas pourquoi certains ne le seraient pas sur celui-ci.

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 11 août à 23:04

Gants obligatoires : la confusion persiste

Il me semble, mon cher Fred, que, d’après tes propos, la FFMC n’a MEME PAS ESSAYE de lancer une manif contre l’obligation des gants ; je ne te/lui ferai pas l’affront d’oser avancer les raisons, qui selon moi, ont présidé à un tel renoncement.
Cependant, livrons-nous succintement à un peu d’arithmétique : il y a dans notre belle contrée, rudement administrés, depuis des décennies, par quelques hiérarques obtus, environ 3 millions de motocyclistes. Comment peut-on imaginer, que correctement drivés, à l’aide d’arguments plus ou moins élaborés, on n’eût pu trouver quelques dizaines de milliers d’entre eux pour dénoncer ce projet en faisant retentir leurs mégaphones fumants dans moultes cités ? On les a bien trouvés pour le CT ou les ZCR, non ?
Là où il y a une volonté, il y a un chemin, affirmait Confucius. On dirait bien, que dans cette affaire, l’une et l’autre aient fait défaut !
Je n’ose évidemment envisager que dans la "bonne partie" que tu évoques, qui se montrerait favorable à l’obligation du port des gants, il se trouve des militants de la FFMC, car il faudrait alors me résoudre à souhaiter la destruction créatrice d’une association arrivée en bout de course...
J’ose encore moins imaginer que la direction de la FFMC, après avoir loupé ce coche, pousse le cynisme jusqu’à amuser la galerie en rédigeant à intervalles réguliers quelques lettres faussement comminatoires sur le sujet.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 11 août à 17:13

Gants obligatoires : la confusion persiste

Tous les motards (ou presque) sont contre l’augmentation de la taille des plaques. Tous les motards (ou presque) sont contre le CT. Et tous les motards (ou presque) sont contre le fait qu’on leur interdise de circuler à tel ou tel endroit. Et pourtant, quasiment aucun ne s’est sorti les doigts du c..

Et tu voudrais me faire croire qu’ils se seraient largement mobilisés alors qu’une bonne partie d’entre-eux est favorables à l’obligation du port de gants et qu’ils ne voient pas plus loin que le bout de leur nez ? y’a un moment, faut se faire une raison, les mecs ont des grandes gueules pour se plaindre, mais quand faut agir, il n’y a plus personne. Bon, au pire, aller faire quelques ruptures si y’a pas plus de 10 km à faire, mais c’est tout. Et surtout, faut être rentré à la maison avant 22h, sinon Bobonne elle gueule. Plus les années passent, plus la passivité des motards me consterne.

@ Pénible : c’est sympa de le donner raison...mais du coup ça me donne surtout envie de me pendre.

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 11 août à 16:50

Gants obligatoires : la confusion persiste

Nous ne saurons jamais, Fred, si les motards auraient pu se montrer nombreux à une manif contre les gants obligatoires, car il n’y en a jamais eu, avant septembre 2016. Et après l’heure, c’était plus l’heure !

Répondre à ce message
auteur
Thomas

le 11 août à 14:58

Gants obligatoires : la confusion persiste

Il est, malheureusement, un peu tard, la loi étant votée et promulguée. Toutefois, je trouve que le problème a été pris à l’envers prenant à rebrousse-poil la présomption d’innocence.
Pourquoi devons-nous prouver que nous ne sommes pas coupables de port de gants non homologués ?
Pour moi, ce sont les forces de l’ordre qui devraient en apporter la preuve et tenir une base de données à jour des gants homologués.
L’étiquetage n’entre pas dans la sécurité qu’apporte une paire de gants, il doit donc pouvoir être retiré (ce que je fais sur chacun des produits que j’achète, en règle générale), les gants n’en seront pas moins protecteurs.
"Ah ben oui mais, mon garçon, c’est tout de suite bien plus compliqué et coûteux."
"Certes oui mais quel est le but de tout ceci ? Relancer le marché du gant ? Eviter d’enfoncer le marché des claquettes-short-marcel-casquette ? Focaliser sur la sécurité de l’usager du 2 roues motorisé ?".

M** quoi, j’veux dire.

Thomas.

Répondre à ce message
auteur
PENIBLE

le 11 août à 13:33

Gants obligatoires : la confusion persiste

Le problème Anonyme c’est que si tu coupes TOUTES les étiquettes de tes gants, rien ne pourra plus prouver, que ce soit devant un Flic ou un Juge, que tes gants sont bien le modèle (en général une référence) mentionné sur ton attestation... Et malheureusement Fred a raison : je n’ai quasiment pas manqué de manifs "motardes" depuis les années 70 et on est de moins en moins nombreux. La dernière manif des camarades parisiens contre les restrictions de circulation est quasiment passée inaperçue et dans le sud ou j’habite on n’est même plus assez nombreux pour qu’une manif départementale soit conséquente, on fait donc des manifs bi ou tri-départements.... Les dernières grosses manifs remontent à 2011, et même là il y avait déjà un souci, il y avait plus de manifestants "politiques" que motards vu que sur la plupart des panneaux il y avait "dehors sarko" et pas de slogan motard. Manifestants "politiques" que l’on n’a plus vu après. Mais malheureusement Fred c’est pareil partout, syndicats, associations, ne recueillent plus que peu d’adhésions : Il y a eu une manif devant mon cabinet pour les problèmes de logement, s’ils étaient 20 c’est un grand maxi, et encore, peu de réellement concernés, surtout des huiles qui venaient se faire photographier par le journaliste présent... Peut être est-ce à rapprocher des l’abstention aux élections, les gens sont démotivés ?!

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 11 août à 12:07

Gants obligatoires : la confusion persiste

Salut, les étiquettes, c’est bien, mais si elles font 3 km2 de surfaces elles sont gênantes, donc je les coupe. Alors je suis obligé de me promener avec les documents qui prouvent que mes gants sont homologués. Quant tout sera obligatoire, il me faudra un porte document à la place de ma sacoche arrière !!! mais est ce pris en compte par les autorités ?

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 11 août à 12:00

Gants obligatoires : la confusion persiste

non, apparemment le marquage CE n’est obligatoire que pour certains produits :
https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Vie-pratique/Fiches-pratiques/Le-marquage-CE

De ce que je comprend au texte (mais je ne suis pas juriste), le marquage CE est justement obligatoire pour les gants importés dans l’optique de répondre aux exigences européennes pour que les gants soient considérés comme des gants de moto. Donc si un fabricant souhaite importer des gants sans préciser que ceux-sont sont destinés à la pratique de la moto, rien ne l’oblige à ce que ses gants portent un quelconque marquage.

Répondre à ce message
auteur
smidirect

le 11 août à 09:46

Gants obligatoires : la confusion persiste

ais-je bien compris ou pas mais en principe tout article vendu en Europe doit comporter le logo CE sous peine de se voir refouler par les douanes, donc dans l’absolu il ne doit pas exister de gants sans ce logo ou alors ce sont les douanes qui n’ont pas fait leur boulot, non ?
Donc rien n’empêcherait de renvoyer la balle dans le camp de l’administration.
A vouloir jouer au con autant se mettre à leur niveau....

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 11 août à 00:41

Gants obligatoires : la confusion persiste

Bon c’est décidé : j’achète des étiquettes CE sur le net et je les couds sur mes gants moto .... A abruti , abruti et demi .....

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 11 août à 00:14

Gants obligatoires : la confusion persiste

il est rigolo l’anonyme qui dénonce le silence assourdissant de la FFMC. Et le silence assourdissant des motards absents aux dernières manifs, on en parle ? Nul doute que l’anonyme faisait justement partie des absents. C’est sur que si la FFMC dénonce une mesure, et que quand ils s’agit de se mobiliser, il n’y a plus personne, ça fait super crédible.

"Le petit cheval dans le mauvais temps
Qu’il avait donc du courage
C’était un petit cheval blanc
Tous derrière et lui devant "

Tous derrière...mais trèèèèèès loin derrière.

quant aux perspectives de nouvelles obligations, et que les dépliants de la DSR disent des conneries, rien de nouveau sous le soleil.

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 10 août à 18:24

Gants obligatoires : la confusion persiste

Je crois que cela serait trop simple, cher anonyme. Le document dont tu fais état date d’un temps où la sécurité routière n’avait pas encore pris la pleine mesure de la profondeur des textes dont elle était pourtant à l’origine, en faisant la confusion entre certification CE et norme 13594 ! Après un stage de perfectionnement lui permettant de récupérer 4 points de QI, elle a pondu l’exégèse suivante : http://www.securite-routiere.gouv.fr/conseils-pour-une-route-plus-sure/special-deux-roues-motorises/l-equipement/a-moto-les-gants-c-est-desormais-obligatoire
On est encore loin de la perfection, mais l’essentiel y est :
- c’est quoi un gant certifié, chef ?
- c’est un gant où il y a marqué CE, imbécile !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 10 août à 17:30

Gants obligatoires : la confusion persiste

bonjour,
après quelques recherches, j’ai trouvé ça :

http://www.securite-routiere.gouv.fr/operations/equipezvous/documents/brochure-deux-roues-motorises-equipement-homologue-v3.pdf

Si ça ne lève pas le doute sur la présence ou l’absence du pictogramme moto...

Par contre, faisant aussi référence à un autre fil de discussion, il me semble que ce document laisse clairement voir les prochaines étapes dans le processus de pourrissement de la pratique moto. (le rapport guyot pour les nuls ?)

En référence, là encore à un autre fil (le projet de décret interdisant la signalisation de zones de danger par coyote, waze et autre réseaux sociaux) je trouve sur ce sujet-là aussi assourdissant le silence de la ffmc.

Répondre à ce message
auteur
damienGTR1400

le 10 août à 16:26

Gants obligatoires : la confusion persiste

Trop fort ce coup là.....on arrête pas la course en avant ....je suppose que c’est "made in China" en frengliche dans le texte.....
Conseil gratuit .....prenez en plusieurs pour le blouson et le pantalon......au cas ou.
Pendant qu’on y est mettez en un aussi dans votre calsif pour protéger votre service 3 pièces

Répondre à ce message
auteur
PENIBLE

le 10 août à 11:38

Gants obligatoires : la confusion persiste

Tu as tout à fait raison Fred. Et là ou la hiérarchie pose aussi problème c’est que j’ai vraiment l’impression sur les département du Gard-Hérault-Vaucluse celle-ci ne demande que de la "présence" et de la "facilité", à moins que se soient les Bleus eux mêmes qui choisissent cette facilité. Je fais 30.000 par an en bécane sur ces trois départements (plus un peu Lozère-Ardèche-Aude). J’ai des Collaborateurs (des D’jeuns) qui sont automobilistes et motards sur ces trois départements. Et bien on constate 1 que les "forces de l’ordre" ne sont pas très présentes au quotidien sur le bord des routes pour relever les conduites à risque : Téléphone, etc... 2 Que lorsqu’elles sont présentes et contrôlent, elles s’en tiennent à tout ce qui finalement ne leur fera pas perdre de temps, c’est à dire tout ce qui aujourd’hui est relevé par zapette et n’entraine qu’une amande de police : Plaques et gants pour nous. Tant qu’à avoir interpellé, pourquoi ne pas contrôler ce qui, c’est leur hiérarchie elle même qui le dit, fait partie des principales causes d’accidents : Alcoolémie et stups ?! De là à penser que des contrôles positifs leur ferait perdre trop de temps (contre-contrôle + procédure éventuelle d’interpellation-immobilisation + paperasse puisque l’on passe au délictuel). 3 Lors des contrôles "ciblés" (et souvent médiatisés avec force Journalistes interrogeant le Préfet-Officier supérieur étrangement présent en première ligne pour une fois) comme lors de férias de NÎMES ou de BEZIERS ou lors des grands chassés-croisés "balnéaires" pour nous, et bien il y a contrôle d’alcoolémie mais rarement de stups.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 10 août à 10:24

Gants obligatoires : la confusion persiste

Non Stem, ce n’est pas laissé à la libre appréciation des flics, puisque le décret précise bien que seul le marquage CE est obligatoire. Le problème, comme le relève Pénible, c’est que nos crétins qui ont rédigé l’arrêté ne comprennent meme pas ce qu’ils écrivent, et donc ensuite donnent des infos erronées au FDO. Et comme la plupart des gendarmes et policiers sont incapables de comprendre par eux-mêmes ce qui est écrit, et/ou sont noyés sous l’avalanche réglementaire, et bien on applique bêtement ce que la hiérarchie a dit.

Répondre à ce message
Publicité