Sujet

François
le 27 septembre 2017 à 11:38

Essai Honda CB 500 X : le trail routier pour permis A2

Honda a eu la bonne idée de remettre à son catalogue en 2016 la CB500X, déclinaison trail du bicylindre nativement éligible au permis A2. Protection, autonomie, duo, cette moto s’affiche comme la monture idéale pour débuter et réaliser ses premiers road-trips sans se ruiner.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
FRED

le 10 septembre à 22:24

Essai Honda CB 500 X : le trail routier pour permis A2

non, même rapporté au nombre de passagers, la consommation (ce qui est différent de la pollution) n’est pas plus élevée, car les 2 ont sensiblement le même taux de passager (je me souviens d’un 1.15 et 1.2 de moyenne).

Pour ce qui est du marché mondial, je n’y crois pas une seconde. D’une part, les petites cylindrées sont inexistantes aux USA. Pour ce qui est des pays émergents, pour l’instant ils n’ont pas les mêmes modèles que nous, et je ne pense pas que ça soit amené à changer rapidement, pour des raisons de normes antipollution vu que c’est le cadet de leurs soucis.
Pour ta dernière phrase, on est bien d’accord...mais là encore, je ne suis pas sûr que ton constats change grand chose à l’individualisme ambiant.

Répondre à ce message
auteur
Le catalan

le 10 septembre à 06:15

Essai Honda CB 500 X : le trail routier pour permis A2

Dans l’absolu ok Fred, mais partons sur le même concept mais d’un autre point de vue. On diminue tous les jours notre liberté de circulation, il y a encore peux les manifestation sur Paris nous l’ont rappelé. Mais un des slogan était la moto est moins polluante ! Ou ça ? Si tu reportes la consommation au nombre de personnes transportées et aux kilomètres parcourus, il est vite vue qu’une moto pollue plus proportionnellement qu’une voiture, même, si la majorité des motards roulent plus en voiture qu’ en moto. Et il faut bien s’attendre à aujourd’hui ou les pouvoirs public on pour nouveau cheval de bataille "l’écologie" à ce qu’ on nous le claque à la figure un de ces quatre matins. Hors les motos électrique n’en sont qu’à leur balbutiement, et sauf saut technologique, on va encore attendre plusieurs années avant d’atteindre le nirvana. Ensuite tu parles des désirs de la majorité du marché occidental, mais le potentiel de ce type de moto ne serrait pas que occidental, mais mondial dont les couts à diviser. Et de plus les technologies qu’il faudra développer ne sont pas à bas cout, et seront appliquées a tout le marcher, sur les chères et haut de gamme sur les moyenne et les petites, avec encore une fois les artifices électroniques ou technique plus ou moins pointus pour départager les prix. Honda a déjà travaillé le concept sur sa gamme cb500, utilisant ses recherches amont pour faire un moteur sympa a faible consommation et cout de production. Après l’accastillage autour on fait ce que l’on veut et là c’est le boulot du marketing. De plus il faudrait peut être que l’on arrête un peu notre nombrilisme (consommer 2 litres de moins ça ne coute rien) quand ça nous arrange, et voir que en l’état, et sans prise de conscience de tout le milieu motard fabriquant inclus, et un travail rapide sur la conso, on va se faire taper dessus. Et il ne faudra surtout pas dire je savais pas !

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 9 septembre à 23:50

Essai Honda CB 500 X : le trail routier pour permis A2

euh j’ai bien peur que tes desiderata ne correspondent pas franchement à la majorité du marché. Sinon y’a belle lurette que les motos consommant plus de 6L/100 ne seraient plus commercialisées. Bah oui, la moyenne annuelle d’un motard, c’est 4000 km. Si t’enleves l’extreme minorité qui roule beaucoup, l’immense majorité doit rouler quoi ? 2000 km par an ? Bah quand tu roules 2000 km/an, consommer 2 litres de moins, , ça représente 60 euros de budget économisé, autrement dit rien sur ce que leur coute à l’année leur moto (décote, assurance, etc).
Quant à faire des motos avec/sans options, c’est un peu ce que fait bmw mais ça trouve vite ses limites, car les volumes de ventes étant beaucoup plus faibles qu’en voiture, et fabriqués à l’autre bout du monde, il faut soit fabriquer à la demande (bonjour les délais de livraison), ou avoir un stock enorme pour avoir toutes les versions. Bref, j’y crois pas trop sur des modèles economiques

Répondre à ce message
auteur
Le catalan

le 9 septembre à 00:10

Essai Honda CB 500 X : le trail routier pour permis A2

Je suis sur qu’il le fait bien mieux que les micro puces. Alors chalenge pour les fabricants, faite nous un trail qui consomme aux alentour des 1 litre au 100km (mon kango de 2000 avec son 1500cm3 de 55cv fait à peine du 4 litre au 100), avec un moteur bien plein, décline en plusieurs cylindrées et finitions ( plus ou moins ou pas du tout d’électronique par exemple) pour satisfaire à toutes les bourses. Pourquoi ne pas utiliser le concept auto, plusieurs finitions qui font le prix sur un seul modèle ? Cela pour satisfaire les types, les finances, la fibre écologique et la liberté que prône tout motard. Est je bien résumé les désidératas et réflexions que j’ai pu voir sur ce forum quand au futur proche et recherche dans la moto ? "Pour ma par un Trail, mais bien sûr ca doit être adapté au diferentes tranches du marché. Si ce n’est pas complet surtout complétez le chalenge pose aux constructeurs ! CHALENGE

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 4 septembre à 08:20

Essai Honda CB 500 X : le trail routier pour permis A2

Ca s’appelle la course à l’armement. Perso je me suis passé d’électronique pendant 30 ans et je résiste encore. Alors les arguments cartographie, suspensions pilotées, anti-truc et machin je m’en passe très bien. J’adapte ma conduite aux conditions, et ça mon cerveau le fait pas mal !

Répondre à ce message
auteur
Le catalan

le 3 septembre à 22:44

Essai Honda CB 500 X : le trail routier pour permis A2

Pour mois une Ferrari , c’est un tape culs ou le moindre gravier est ressentie, ou la radio te fait sourire car le seul bruit hyper présent c’est celui du moteur et c’est la seule voiture que j’ai conduit ou en plein hiver il fallait la clim tellement la chaleur du moteur était présente. Super la vitrine technologique, mais très peux pour mois. Arrêtons les bêtises "heureusement Ferrari ce n’est pas que ça". Mais revenons a nos moutons, si au lieu de communiquer sur une image du toujours plus, les constructeurs lançaient la compet : qui fera la plus légère, et la moins gourmande des motos tout en maintenant l’esprit de chaque catégories. Mettre leur matière grise a chercher de nouveaux matériaux pour les châssis des moteurs petit léger moins gourmands mais pêchus et bien remplis tout en restant cohérent en prix. A oui c’est compliqué, mais aujourd’hui on nous vent du lourd les seules évolutions ne sont quasiment plus que numériques à coup d’aide a la conduite et de béquilles en tout genre sur des moulins ou seul 20% du potentiel est utilisable par le commun des mortels dans la vraie vie. Ou trouve -t-on la dedans la liberté du motard. Et combien d’entre nous ont un circuit près de chez eux, ou la capacité de piloter ces monstres sans leur béquilles électroniques ? Alors vitrine technologiques il en faut mais pas en allant forcément dans le sens unique actuel.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 3 septembre à 12:31

Honda CB500X : le trail routier pour permis A2

je te rassure la catalan, ça ne m’a pas vexé, ça m’a juste fait sourire.
Pour ce qui est du marché moto, si au moins certains prennent les autres de haut, au moins ils roulent. Quand je vois le nombre de moto qui ne servent qu’à aller faire le beau en terrasse et font moins de 1000 km par an, j’hallucine. Remarque, on comprend pour eux la consommation (de la moto...) n’est pas un critère d’achat.

Ludo, tu dis à propos des petites cylindrée "trop chères", mais trop trop chères par rapport à quoi ? Car c’est aussi là un des soucis, c’est qu’entre une 300 et une 750 par exemple, les couts de fabrication ne doivent pas varier enormément. En tous cas, pas proportionnellement à la cylindrée.
Je pense que c’est aussi là un biais dans notre façon de voir les choses. Un modèle de moto = un moteur, alors que dans l’automobile ces 2 choses sont indépendantes (sauf dans le luxe évidemment).
Si par exemple il existait une 800 fjr, on verrait un ecart de prix énorme, alors que l’ecart de prix entre 2 motorisations pour une meme voiture reste limité.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 3 septembre à 07:53

Essai Honda CB 500 X : le trail routier pour permis A2

Les "grosses moto surpuissantes" c’est surtout une vitrine technologique. Chaque marque doit montrer sont savoir faire et faire rêver avec ses modèles phares. Après t’achètes ou pas.

Répondre à ce message
auteur
Le catalan

le 2 septembre à 23:51

Honda CB500X : le trail routier pour permis A2

Salut, tout d’abord, oui je suis nouveau sur le forum donc je ne connais pas tout le monde désolé ... Après je fais mon retour à la moto, justement parce que enfin j’y retrouve ce que j’aime, en l’occurrence un trail midsize léger et peu gourmand avec peu de technologie, pour qu’elle ne soit pas intrusive sur mon plaisir. "Monsieur honda ce serrait bien de pouvoir déconnecter l’abs de la cb"
Aussi bien que je pense que la catégorie intermédiaire croit, je suis absolument d’accord avec vous deux Fred et Nikopol, le A2 (financièrement pour les constructeurs) la favorise par son passage obligatoire.
Et oui vous avez raison, le gros, c’est la poule aux œufs d’or des fabricants moto. Mais d’un point de vue marketing, il est plus facile de vendre du volume et de la vitesse( ça flatte l’ego), que de la baisse de consommation ou du poids plume, et surtout c’est beaucoup moins cher à étudier et à produire, car tout le monde a la capacité de faire beaucoup avec toujours plus, mais il est beaucoup plus compliqué de faire beaucoup avec beaucoup moins et ça coute beaucoup plus cher en r&d. (c’est un des points sur lesquels je tire mon chapeau à honda qui a osé étudié son petit 471cc en y intégrant une conception moderne et pointu, dans un objectif de faible consommation et a un cout mesuré)
Mais il y a aussi je trouve, une catégorie de motard, qui s’est développée crescendo depuis mon arrêt de la moto jusqu’à aujourd’hui, certes elle a toujours exister mais elle s’exacerbe. C’est celle qui te croise sans te saluer et qui te regarde du haut, celle qui n’utilise sa moto que comme engin de valorisation : plus c’est cher, plus c’est impressionnant, plus je suis quelqu’un d’important, et pour qui la moto n’est donc qu’un faire valoir. Et souvent la cible privilégiée des constructeurs, cars ils n’hésitent pas a débourser des sommes pharaonique pour paraitre et se montrer, et qui excuse moi Fred m’a fait écrire la phrase qui ne te visait pas personnellement, mais c’est un phénomène que je vois et vie au quotidien, avec ces néos financiers de la moto qui pense que la seule catégorie qui doit exister c’est les grosses.
Pour autant la presse et les médias, ne sont pas de reste dans le phénomène du toujours plus gros" attention encore une fois, je ne généralise pas". Quand certains constructeurs, font des efforts pour développer des moto moins chères, moins puissantes, mais attractives, il n’y a pas suffisamment de lettrage "abs asp..." pour remplir un article, donc ce sont des A2. Et vu que le A2 est pris pour beaucoup de néo-motard comme la sanction avant le Graal, il devient difficile de vendre des mid size comme de "vrai "moto plaisir. Alors de la poule ou de l’œuf ?
Et si pour une fois nos dirigeants pondaient des règles pour favoriser les baisses de consommation, avant le passage à autre chose qu’a notre super, ça pourrait être un bon début je pense.

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 2 septembre à 22:47

Honda CB500X : le trail routier pour permis A2

Débat intéressant !
Ma petite contribution : ça ne se vend pas surtout parce que c’est bien trop cher ....

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 2 septembre à 17:38

Honda CB500X : le trail routier pour permis A2

c’est marrant d’écrire "ne pas me faire dire ce que je n’ai pas dit", et de faire exactement cela. Si tu fréquentais assidument ce site, tu pourrais lire que je critique justement régulièrement cette course à la puissance, et surtout à la cylindrée. Tu pourras lire ma dernière critique à ce sujet dans un article consacré à harley. Donc je ne me sens nullement agressé par rapport à la cylindrée de ma moto (pour info une R1200S que j’aurais préférée en 850 ce moteur avait encore existé).
Et je te rejoins donc tout à fait sur le fait que le plaisir n’est pas lié à la cylindrée, que chacun trouve son plaisir dans son propre type de becane.
Mais force est de constater que les constructeurs mettent surtout le paquet, tant en r&d qu’en marketing, sur les grosses cylindrées. Qu’ils ne proposent rien (en terme de consommation par exemple), à part toujours augmenter la cylindrée et maintenant des bidules electroniques pour compenser cette cylindrée (l’exemple de la 1290 superduke est edifiant). Ils ont bien été obligés de developper des petites cylindrées pour répondre au marché A2, mais pas l’impression que ça les enthousiasme bcp. Ni que ça se vend.

Après, est-ce que ça se vend pas parce que les constructeurs ne font rien pour, ou est-ce qu’ils ne font rien parce que ça se vend pas, c’est l’oeuf et la poule...

Répondre à ce message
auteur
Nikopol

le 2 septembre à 17:00

Essai Honda CB 500 X : le trail routier pour permis A2

Désolé le catalan, mais je suis d’accord avec Fred. Même si les constructeurs ont étoffé leur offre en termes de moyennes cylindrées, et ce sans doute à cause du permis A2 chez nous (la France étant un très gros marché pour lesdits constructeurs), ils n’ont absolument pas cessé la course « à la plus grosse », et la performance (efficacité, complexité technique) reste le maître-mot de la plupart des motos produites. Aux exemples que citait Fred, on peut ajouter par exemple les « classics » des chez Triumph, qui sont au minimum des 900, sinon des 1200 ; Suzuki semble vouloir ressortir l’Hayabusa avec un moteur encore plus gros que le 1340 des derniers modèles commercialisés ; toujours chez Suzuki, leur GSX-S « permis A2 » est un 750 ; encore chez Suzuki, la Katana est un 1100 alors que dans les années 1980, quand la première du nom est sortie, elle existait en 650 ; la plus petite des Multistrada de chez Ducati est un 950 (la plus petite de la marque étant un 696) ; la plus petite Moto Guzzi est un 750 (850 pour les trails) ; le plus gros du marché des sportives est composé de 1000 de plus de 200 canassons, même s’il existe encore des « petites » 600 de « seulement » 120 ch ; etc.

Alors, effectivement, les constructeurs ont fait des efforts pour proposer des motos de moyenne cylindrée, mais ce n’est en rien le signe d’un arrêt de la course à la cylindrée ou à la puissance.

Et ce n’est pas forcément parce qu’on est accro aux grosses cylindrées qu’on peut faire ce constat : je roule personnellement avec une Kawa W650 (qui, au passage, est passée à 800 cm3 par la suite) et une Royal Enfield 500 Bullet. Je ne vois d’ailleurs pas la logique de ton commentaire (« C’est marrant comme la catégorie accros aux grosses cylindrés se sent agresser dès que l’on touche aux toujours plus gros ») : faire un constat n’est pas défendre telle ou telle catégorie de motos… D’ailleurs, une cylindrée ou une puissance n’est pas une catégorie.

Répondre à ce message
auteur
Le catalan

le 2 septembre à 14:32

Honda CB500X : le trail routier pour permis A2

Ne pas me faire dire ce que je n’ai pas dit ! je n’ai pas dit qu’ils ne font plus mais qu’ils ralentissent. C’est marrant comme la catégorie accros aux grosses cylindrés se sent agresser dès que l’on touche aux toujours plus gros, mais il suffit, tout constructeurs confondue, de comptabiliser les motos de la catégorie 250cc à 650cc, il y a seulement 10 ans, et de comparer aujourd’hui pour voir que la catégorie progresse en nombre de modèles et de vente et ce n’est pas fini. Mais comme je l’ai dis dans mon précédent, le monde motard et donc moto, est multiple, est même, si le permis A2 a fortement participe à la croissance des ventes de moyennes cylindrées, elle a permis a de nombreux motard dont je fais parti de revenir vers leurs passion, "car je n’aime pas les motos lourdes, surpuissantes, aux couts pharaoniques d’acquisition, d’entretien et d’assurance", cela sans aucune compétition entre catégorie. Et de plus de refaire découvrir le plaisir à manier une moto légère et qui ne nécessite pas de s’appeler V Rossi, pour s’amuser. Et après tout, le but premier de notre passion n’est il pas là s’amuser ? Alors prenons chacun le plaisir ou on le trouve et ne rabaissons pas par des phrases affligeantes et récurrente telle catégorie moto par rapport à telle autre.
Bonne bourre !

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 1er septembre à 10:02

Honda CB500X : le trail routier pour permis A2

"les constructeurs ralentissent la guerre du toujours plus gros et plus puissant" : euh on ne doit pas vivre sur la même planète (ou du moins sur le même continent). C’est pas parce que Honda (qui ne vend plus grand chose en moto de plus de 125 soit dit en passant) propose une 500 que la course à la cylindrée et la puissance est arretée. Triumph va sortir une rocket3 encore plus grosse, le moteur phare de bmw est un 1250, harley utilise un moteur de 2 litres, le v4 aprilia est passé à 1100 et le "4 cylindres pour débuter" de kawa est un 900...

Répondre à ce message
auteur
Le catalan

le 1er septembre à 01:14

Honda CB500X : le trail routier pour permis A2

La cb 500 x n.est ni pour les jeunes, ni pour les vieux. C’est une philisophie. Pour tous vrais pilote de Trail il y a dans l’histoire des trails 2 références incontournables et iconiques, les Yamaha xt500 puis 600. Maintenant je vais vous inviter à aller chercher les côtes, poids, puissance de ces vrais trials ! Et la seule la roue de 21" manquera à l’appel et le fait largement plus moderne du twin et non du mono. Je regrette une roue de 19" mais à aujourd’hui bien que répondant au propos posé sur le modèle près 2019, nous savons que l’erreur a été corrigée. Aussi et enfin aujourd’hui les constructeurs ralentissent la guerre du toujours plus gros et plus puissant, car ils se sont rappelés Honda en tête, que chez nous les Motards, rouler, se déguste à la sauce du plaisir, et que ce plaisir est pluriel

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 23 février 2018 à 08:03

Honda CB500X : le trail routier pour permis A2

Hello , c’est bien ce que je dis : ton cas ne peut être considéré comme une généralité ... A chacun de trouver chaussure à son pied !

Répondre à ce message
auteur
saxel

le 23 février 2018 à 02:15

Honda CB500X : le trail routier pour permis A2

Salut

Je n’ai jamais dit que mon cas était une généralité, mais étant invalide depuis 2005 , je ne me vois plus rouler avec une GSX comme avant, 200 kg++ les pleins etc ... alors une moto insipide légère me conviendrait à la place d’une chaise roulante.

Bonne route

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 22 février 2018 à 23:55

Honda CB500X : le trail routier pour permis A2

Je suis retraité depuis 6 ans et je préfère toujours mieux rouler avec un 1200 Bandit ou un 1400 GSX d’occasion , gorgés de couple et acheté 4 ou 5000 € en parfait état et peu kilométré , plutôt que de traîner avec ennui sur cet insipide 500X qui n’a qu’une seule qualité à mes yeux : sa consommation d’oiseau...On n’a rien sans rien !!!
Ton cas n’est donc pas une généralité...

Répondre à ce message
auteur
saxel

le 22 février 2018 à 01:06

Honda CB500X : le trail routier pour permis A2

Pourquoi mentionner dans l’article " pour permis A2 et débuter" ?

Vous oubliez les retraités qui n’ont plus envie ni les moyens d’avoir un 1000 ou 1200 et pour qui cette 500 va bien avec quelques accessoires et modifs.

Répondre à ce message
auteur
motarddu69

le 14 novembre 2017 à 19:20

Honda CB500X : le trail routier pour permis A2

La reine de la ville et périphérie, légère, maniable, fine passe partout le tout avec un petit budget et le droit de circuler en ville zrc. je l’ai achetée pour mon entreprise avec les poignées chauffantes, le top case et la béquille centrale. Le code à LED éclaire trop sur la droite et laisse une surface à gauche non éclairée et il y a pas une grande différence avec le phare.il manque un indicateur de vitesse engagée que j’ai rajouté, et il me tarde de changer les pneus d’origine pour des michelin pilot road beaucoup plus efficace et sur sous la pluie.

Répondre à ce message