Sujet

David Anser
le 5 décembre à 12:01

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Ainsi donc le gouvernement s’apprêterait à annoncer une diminution de la vitesse de 90 à 80 km/h sur l’ensemble des routes françaises sans séparation physique. Une décision d’autant plus étonnante que l’impact de cette mesure, expérimentée depuis 2015 sur certaines portions du territoire, est méconnue. Vous avez dit dogmatisme ?

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Pierre

le 14 décembre à 09:08

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Donc, si je comprends bien , baisser la vitesse fait diminuer le nombre de morts.
Alors, il faudra "aussi" baisser la vitesse sur le réseau autoroutier et donc passer de 130 à 120 Km/h et ceci, partout, de manière à harmoniser la mesure sur tout le territoire, mais avec une vitesse contenue , de manière permanente. Disparition du 110Km/h...
Fini les "yoyos" presque volontairement piégeux entre les différentes limitations .
Ainsi, nous aurons moins de morts , mais aussi, et surtout, beaucoup, beaucoup moins de "Flash".
Je ne suis pas certain que nos instances sécuritaires répressives soient finalement d’accord.
A méditer .

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 14 décembre à 08:54

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

En passant, je vois qu’il y en a encore pour croire les promesses électorales ; pire même, pour croire que le vote a un effet quelconque dans ce domaine. Demandez-vous d’abord si ce sont des élus qui ont pris ces décisions !!! Si vous en êtes toujours à croire qu’un bord fera mieux que l’autre ou que l’utilisation de votre vote a une influence, dites-vous que vous "croyez" et que c’est de l’ordre de la foi. Car en fait ça n’a aucun lien et on peut le constater depuis au moins 3 décennies...... Bref, revenons au sujet.
.
Comment faire pour que le nombre et les recettes des amendes continue à croitre malgré le respect massif des limitations de vitesse ? Comment l’obtenir sans tripler ou quadrupler le nombre de machines à installer au bord des routes ou dans les poches du personnel répressif ? Simplement en baissant la limitation de vitesse. Moralité, si la population respecte les règles, c’est un problème, un gros ! Alors il suffit de durcir les règles... Comme quoi respecter les règles n’est ni utile ni gratifiant....

Répondre à ce message
auteur
deauville

le 13 décembre à 22:36

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Depuis ces dernières années les motards ont eu le droit à :
- Obligation du gilet de sécurité (pas facile à caser sur toutes les motos)
- Aux gants avec pictogramme EPI alors que l’homologation CE suffit et que de surcroît tout motard digne de ce nom en porte de bonne qualité
- A la vignette Crit’Air avec le même barème que pour les voitures alors qu’il n’est pas certain qu’une moto pollue plus
- A la plaque d’immatriculation standard pour mieux les lire et..... verbaliser
- Interdiction de stationner sur les trottoirs même si cela ne gêne pas. Mais les grincheux auront toujours la mauvaise foi de se trouver dérangés qui plus est par dépit de ne pouvoir faire pareil avec leur 4 roues.
Bref à quand la prochaine tracasserie que je ne veux citer de peur de donner des idées à nos brillants fonctionnaires .
Tout est fait pour éliminer les deux roues et surtout remplir les caisses
On finira par nous mettre sur des "mobylettes électriques" et encore !!!
MORALITE REJOINGNONS LA FFMC

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 13 décembre à 22:33

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Les savants ont toujours raisons. Souvenez vous de tchernobyl !

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 13 décembre à 15:59

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Bonjour l’Anonyme de 12h52 !

Si l’on écarte les solutions de type "Bonnet rouge" ou "Zadiste", qui restent pourtant, à l’heure où j’écris, les meilleures pour faire plier un gouvernement autiste, le choix n’est pas bien vaste : pétitions, manifestations, lettres ouvertes, chantage électoral...
Nous pouvions aussi espérer que le résultat de l’expérimentation, dont on se doutait bien qu’il serait négatif, puisse inciter nos gouvernants à revoir leur position. Il n’en est rien : on découvre qu’en réalité, celle-ci n’avait pas pour but de tester scientifiquement le dossier, mais de gagner du temps dans l’acceptabilité sociale de la mesure.
Pour ma part, je m’apprête à envoyer une bafouille à la présidence de la République en y joignant ma carte d’électeur, qui ne me sera plus d’aucune utilité à l’avenir, puisque ni la raison (le gouvernement s’entête en dépit d’un résultat expérimental nul) ni la démocratie (80 % des Français sont contre), ni les promesses électorales (Macron s’était montré hostile à cette mesure quand il parcourait sa campagne) ne sont plus respectées dans ce pays.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 13 décembre à 12:52

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Bonjour à tous !

Comment faire entendre notre désaccord avec cette mesure encore une fois absurde ? A chacun de voir bien entendu, mais si nous ne sommes pas favorables à cette mesure, il est encore temps de le faire savoir.
Les pétitions, c’est une étape, mais se pourrait-il que des associations de motards, d’automobilistes... s’assemblent pour augmenter leurs forces ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 11 décembre à 16:34

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Rapport, mais alors vraiment très lointain, avec la possible limitation à 80 Km/h sur nos routes !!!!!!!!!!!

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 11 décembre à 13:50

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Le candidat Macron s’était prononcé contre ce projet, qui semble en passe d’être acté, si l’on en croit les déclarations, ce jour, du Premier Ministre.
Puisqu’il ne sert donc plus à rien de voter, même pour un président jupitérien, dont la parole importe moins que quelques pseudos-experts de sécurité routière...

ET SI L’ON RENVOYAIT NOS CARTES D’ELECTEURS ??

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 10 décembre à 15:29

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Faut bien remplir les caisses de l’état pour que nos "chères" élus puissent se payer des costards et montres de luxe.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 décembre à 17:36

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Il n’y a un politique qui à dit :"arrêtez d’emmerder les Français " mais c’est il y a longtemps .C’est à croire qu’ils sont obligé de pondre régulièrement des conneries pour justifier leur emploi . Mais ces hypocrites reviendrons sur les marchés pour le renouvellement de leur mandat de l’élu municipal au ministre : à nous de leur rappeler combien ils ont ignoré nos revendications en pensant que nous avons des têtes de linotte . Cela nous soulagera mais ce sera peut être trop tard donc mobilisons nous et pourrissons leur la vie ,dans leurs permanences (payé avec l’argent public) , dans leurs différents déplacements etc..................

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 décembre à 16:41

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Que votre article est pertinent ! En effet, depuis des années, en matière de sécurité routière, n’est pris en compte que le "facteur vitesse", mais, l’alcool, la drogue et les distractions des conducteurs induites, entre autres, par le tél., les smartphones, tablettes, et autres objets connectés, ne sont jamais cités. De même, on ne nous parle pas, de l’oubli des clignotants, du non respect des distances de sécurité ou des défauts d’éclairage par exemple ! Mais, ces infractions sont plus difficiles à réprimer (il faut des hommes pour le faire) donc moins rentables ! Enfin on nous indique que cette mesure serait conforme à ce qui existe dans d’autres pays en oubliant de nous dire, qu’en Suisse par exemple, moyennant le paiement d’une vignette de 40 CHF (environ 38 € ) on peut circuler une année entière sur l’ensemble des autoroutes de ce beau pays !
D’autre part, j’ai passé ma vie sur la route (raisons professionnelles entres autres) et j’ai de plus en plus l’impression que les décisions concernant la sécurité routière sont prises par d’obscures individus n’ayant aucune expérience de la route et ce depuis leurs confortables bureaux...... Marre de cette situation scandaleuse qui met en danger la vie de tous les usagers de la route.... Quand ceux-ci se décideront-ils à réagir ??????,

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 décembre à 14:58

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

J’aimerai juste exprimer un avis "écologique" car il est pratiquement impossible de rouler en 6ème à 80km/h, pour les véhicules équipés de boîte 6 évidemment. Donc d’un point de vue "écologique" cette limitation obligera à rouler en 5ème avec une consommation supérieure. Qu’en pense Mr Hulot ?
De plus outre ce qui a déjà été dit avec les camions qui vont nous coller, rouler à 90 (en voiture) sur des routes droites favorise l’endormissement, à 80 on va finir par lire en conduisant ou pour les plus téméraires jouer, envoyer des textos..... D’un point de vue sécurité soyons réaliste c’est du grand n’importe quoi, par contre une bonne pompe à fric pour l’état.

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 7 décembre à 14:54

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Déjà, l’article commence par une grosse connerie : << moins on va vite, plus on réduit le nombre d‘accidents ... >> C’est plus que faux....

Répondre à ce message
auteur
Alain

le 7 décembre à 14:52

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Non seulement cette baisse de la vitesse ne diminuera pas le nombre d’accident mais les augmentera certainement.

La première raison est que la plupart des automobilistes roulent déjà à moins de 80km/h car pour éviter de se faire prendre au radar ils respectent un 85km/h au compteur. Avec les marges d’erreur des compteurs il roulent donc au moins à 5km/h de moins dans la réalité. C’est à peut près la vitesse limites des camions qui eut ont des mouchards étalonnés. Avec une baisse de la vitesse, la plupart des automobilistes conduiront donc moins vite que les camions. Ces derniers seront donc tenté d’effectuer des dépassements avec les graves risques de collisions que ça représente. A moins qu’on les passe à 70km/h...

La seconde, c’est que l’on s’ennuie déjà fermement en respectant les limitations de vitesse aujourd’hui. Demain ça va devenir vraiment mortel. L’attention à la conduite va baisser encore un coup et va être remplacer par d’autres activités histoire de passer le temps pour ne pas s’endormir. Et boum....

La troisième, c’est que ceux qui ont des comportement à risque continueront à avoir des comportement à risques et que 10km/h n’y changeront rien.

Ce qui augmentera également sera le nombre d’amende et de retrait de permis de conduire. Et avec cela encore plus de gens rouleront sans permis ni assurance. Une idée très rassurante pour tout ceux qui roulent légitimement.

Tant qu’il y aura des humains au volant il y aura un risque car nous ne sommes pas fiables et nous ne sommes pas raisonnables. C’est ce qui fait notre raison de vivre et parce qu’un jour nous mourrons de toute façon. Il ne faut pas oublier qu’Anakin Skywalker est devenu Darth Vador car il voulait empêcher ses proches de mourir. Le gouvernement est de plus en plus du côté sombre de la Force.

Répondre à ce message
auteur
Nicolas

le 6 décembre à 23:33

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Débile ! Déjà à 90 au régulateur en voiture, je me fais "pousser" par les camions. Alors à 80...

Concernant la réduction du nombre de décès sur les routes, nos "gentils" gouvernants toutes tendances confondues ont systématiquement occulté l’impact des équipements de sécurité qui se sont généralisés sur l’ensemble des gammes au cours des dernières années. Là où un accident pouvait être fatal il y a 20 ou 30 ans, les airbags, les prétensionneurs, la déformation programmée des structures permettent à conditions égales de sauver les occupants.

Répondre à ce message
auteur
RR

le 6 décembre à 19:33

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Vous avez raison, je vous prie d’accepter mes excuses et je vais recentrer...

La fuite me semble clairement organisée pour tâter le terrain.
Et la calcul possible du camp adverse au cas ou il y aurait du grabuge serait de se rabattre sur une limitation à 80 sur des petits axes tels des départementales sans séparation des voies de circulation et non pas sur l"ensemble du réseau. Technique du pied dans la porte. Ne pas perdre la face... Remettre la généralisation aux successeurs politiques. Plus acceptable par le public ce genre de compromis sonnerait le début de la fin.

La mesure pose également en creux la question de l’entretien des infrastructures. On peut imaginer un calcul assez stupide consistant en l’absence de budget pour l’amélioration des infrastructures (pour plus de sécurité) de faire diversion en réduisant la vitesse. On ne peut nier que certains réseaux secondaires tombent en décrépitude... à allure grand V.

Le différentiel de vitesse entre les véhicules lourds et légers est un facteur améliorant la sécurité des 2RM qui peuvent s’extraire du trafic et ne pas traîner dans des angles morts ou des zones carrément aveugles des véhicules de gros gabarit. Quid de la limitation de vitesse pour le véhicules lourds dans cette réforme ? Je doute que le gouvernement ne s’attaque au sympathique lobby routier en faisant baisser leur vitesse en proportion pour maintenir le différentiel.

Conserver la limitation de vitesse à 90 Km/h à également un vertu éducative : Par temps de pluie la limite à 80 Km/h sensibilise les conducteurs à la prudence. Cette différence d’attitude au volant pourrait disparaître. Vertu éducative dont d’ailleurs les radars "éducatifs" n’ont que faire puisqu’ils peuvent vous gratifier d’un joli sourire vert lorsque vous roulez à 90 par temps de pluie. Attention on ne demande pas de rouler à 70 par temps de pluie. Ni qu’il y ai un capteur de pluie sur leur machines à sous.

De même des limitations à 70 Km/h sur des carrefours dangereux pourraient aussi disparaître en tous cas le différentiel serait minime et conduirait à une moindre attention des conducteurs sur ces points noirs.

Dans le package il serait souhaitable d’évaluer et de dénoncer également les limitations de vitesses rampantes. En effet certaines agglomération sont déjà massivement dans le trip de limiter la vitesse de manière globale. De nombreuses portions de villes passent à 30 Km/h parfois pour des raisons obscures. De nombreux axes départementaux d’interconnexion péri-urbain sont passé de 90 à 70 puis à 50 Km/h. Sans chercher d’autres solutions éducatives ou d’amélioration des infrastructures.

Cette nouvelle mesure répressive basée sur la vitesse va convaincre encore plus de conducteurs que lorsqu’ils respectent les limitations et qu’ils ne se font pas flasher alors il conduisent bien et en toute sécurité. Sur ce point, il est indéniable qu’il y a un sacré relâchement sur la route ces 3 dernières années : Presque plus de clignotants, respect des priorités, connaissance du code de la route, vitesse légale mais inadaptée aux circonstances, conduite distraite, incivilités diverses, loi de la jungle et absence de questionnement...

Dans l’adversité, il est permis de sourire d’une France pilotée avec un esprit d’entreprise, pour lequel le temps c’est de l’argent, dans laquelle il faut aller toujours plus vite dans la changement pour s’adapter à monde.... et de se traîner la nouille à 80....

Mon coté pessimiste me conduit à penser que seuls la stagnation ou pire la remontée des statistiques d’accidentologie pourrait les faire reculer.

Demandons que la sécurité routière soit "délocalisée" quelques années au ministère de l’éducation nationale, pour travailler sur des axes plus chers à la FFMC.

Mon coté optimiste me fait observer des signes tangibles comme quoi la politique uniquement répressive arrive à un pallier en terme d’efficacité et commence à lasser un nombre croissant de conducteurs dont ceux qui font du mieux qu’ils peuvent pour se former, partager, rouler avec un maximum de sécurité. Leur expérience routière est pourrie par la surveillance généralisé, la répression aveugle. Je pressens que cette petite catégorie, lorsqu’elle va se réveiller va pourrir la vie des politiques avec la même application qu’au volant. Et je pense qu’a ce titre il est temps d’élargir actions, revendications et luttes vers le plus grand nombre.

V
R2

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 6 décembre à 17:06

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

En clair RR , t’es hors sujet , tu spoiles....

Répondre à ce message
auteur
Bingo

le 6 décembre à 16:08

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Cher RR, me voici contraint à un comportement que d’ordinaire je réprouve, mais il me semble que l’heure est suffisamment grave pour forcer ma nature, en te demandant d’avoir l’amabilité de bien vouloir considérer que face à un projet de décision aussi historiquement dramatique que la réduction de la vitesse imposée, par un gouvernement autarcique, sur nos routes bidirectionnelles sans séparateur, selon la terminologie désormais consacrée, tu puisses avoir la décence de ne pas encombrer ce forum avec tes petits soucis de robinetterie financière.
Sois en, par avance, remercié.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 6 décembre à 12:15

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Salut RR
Payer un don à une association par virement, c’est une chose, dans l’absolu c’est pas grave si le donateur n’est pas bien identifié. Mais pour une adhésion, avec ce que ça implique derrière, ça me parait nettement plus compliqué.Et à la différence du syndic où dans tous les cas tu n’auras pas le choix de payer, l’adhésion à la FFMC est volontaire. Donc le syndic te donne une référence, tu es obligé de payer. Alors que là, il faudrait que tu dises dans un premier temps que tu veux réadhérer, que gael génère une référence, et qu’ensuite tu demandes à ta banque d’effectuer un virement, en n’oubliant pas d’indiquer la référence. Et qu’ensuite, une fois le virement reçu, la FFMC valide ton adhésion. ça fait beaucoup d’étapes je trouve.
Dans mon antenne, on a régulièrement des gens qui laissent un message, en laissant un message genre "salut,c’est Patrick, bla bla bla". Euh, ouais, des Patrick, y’en a un wagon, donc la galère pour retrouver. Donc si les gens se mettent à faire un virement, et omettent d’indiquer une référence, ça va etre la misère pour les retrouver.

Et puis bon, si tu n’arrives ni à payer en ligne, ni a souscrire au prélèvement automatique, t’as vraiment la scoumoune avec ta banque. Demande la panoplie complète au père noel : fer à cheval, patte de lapin et trèfle à 4 feuilles ;)

T’es chez qui qu’on n’y aille pas ?

Répondre à ce message
auteur
RR

le 6 décembre à 00:04

Le passage à 80 km/h, c’est maintenant

Cher fred Noël,

Les prélèvements ne fonctionnent par pour au moins une banque. Même après avoir fait tout comme il faut chez le père fouettard Gael. (Source trésorerie FFMC).

Pour paiement par virements, des associations en France et même pour des pays hors zone euro proposent cette méthode, des syndics de copropriété pour les charges, des entreprises pour paiement des factures, même le père noël accepte les virements SEPA... Il suffit de renseigner le champ "référence" ou le "Code d’identification du donneur d’ordre", tel que défini dans la réglementation SEPA à l’émission du virement avec le numéro d’adhérent. Ce numéro arrive à l’autre bout sur le relevé bancaire du destinataire.

Merci mon papa Noël de réexaminer ma lettre qui reste donc d’actualité.

V

Répondre à ce message
Publicité