Sujet

David Anser
le 20 mars 2019 à 18:23

L’usage du téléphone au volant progresse encore et toujours en 2018

La nouvelle enquête de la fondation Maif est inquiétante. Elle montre que le téléphone au volant progresse encore en 2018 malgré le durcissement des peines encourues. Une mauvaise nouvelle pour les 2-roues très exposés aux risques inhérents à l’usage du téléphone au volant.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 29 mars 2019 à 15:18

L’usage du téléphone au volant progresse encore et toujours en 2018

Non, non et non le kit main libre n’est aucunement un progrès, au contraire, seule l’attention et la conscience des risques comptent. Les handicapés à qui il manque une main ne sont absolument pas accidentogènes en voiture. J’ai toujours cherché en vain à savoir quel assassin avait ajouté ’tenu en main’ dans la loi Sarko de 2003.

Pour ma par j’ai laissé dans mon casque un mot demandant qu’il y ait enquête en cas de collision sur l’usage d’une communication téléphonique par les tiers. Nombre de juges demandent des relevés d’appels, pas tous hélas et cela m’affole de voir des constructeur de casque fournir ce ’service’ de communication.

Répondre à ce message
auteur
Dlbz

le 25 mars 2019 à 11:23

L’usage du téléphone au volant progresse encore et toujours en 2018

La gendarmerie en pleine restructuration depuis quelques années (fermeture des casernes dans tous les petits bleds de la campagne) n’a plus de sous, et a prévu de mettre moins d’effectifs sur les routes pour les contrôles réguliers. Donc la verbalisation de ce type de comportement, c’était hier.
Sans compter les mecs qui vont contester, voir être violents, parce que après tout ils ont bien le droit de parler à leur femme au téléphone pendant qu’ils sont sur la route, sinon "on est en dictature".

Reste la dissuasion : multiplier le tarif des PV par 10 pour ce genre de cas.

Répondre à ce message
auteur
David Anser

le 22 mars 2019 à 09:59

L’usage du téléphone au volant progresse encore et toujours en 2018

Vous avez raison. Disons que l’usage du kit mains libres est un léger progrès par rapport à l’usage consistant à tenir son téléphone à l’oreille d’une main en ayant l’autre le volant. Idéalement il faudrait bien sûr mettre son téléphone en mode "avion" dès lors que l’on rentre dans sa voiture pour rester pleinement concentré sur la conduite et sur rien d’autre.

Répondre à ce message
auteur
Nikopol

le 21 mars 2019 à 21:15

L’usage du téléphone au volant progresse encore et toujours en 2018

Vous vous félicitez dans votre article que l’usage du kit mains libres se généralise. Or, d’après l’un de vos articles datant de 2007, il semble que le problème ne soit pas résolu, téléphoner en conduisant, avec ou sans kit mains libres, constituant quoi qu’il arrive un danger car le cerveau n’est pas capable d’effectuer les deux tâches simultanément.

https://www.motomag.com/Telephoner-en-conduisant-ralentit-le-cerveau.html#.XJPvR9FCdYI

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 21 mars 2019 à 14:18

L’usage du téléphone au volant progresse encore et toujours en 2018

oh tu sais, dans mon departement la gendarmerie se glorifiait d’avoir mis quelques milliers de pv dans l’année pour l’usage du telephone au volant. Quand on faisait le ratio, c’etait de l’ordre de 80 fois fois que pour les excès de vitesse...

Répondre à ce message
auteur
JLM

le 21 mars 2019 à 11:32

L’usage du téléphone au volant progresse encore et toujours en 2018

Tous les jours je parcours environ 50 kms au guidon de ma moto, 1/3 de cette distance dans les bouchons (Ile de France oblige !).
La moitié des conducteurs ont un œil sur leur téléphone, sans doute des affaires urgentes à régler .....!
En conséquence, remonter les files est très risqué car ces conducteurs ne regardent plus la route.
Résultat pour ce qui me concerne : 2 accidents assez graves avec des conducteurs au téléphone.
Réaction d’un usager de la route alors que j’étais au sol : "encore un motard qui allait trop vite".....ça se passe de commentaire !
Je n’ai jamais vu personne se faire arrêter pour usage du téléphone au volant, je ne connais personne dans ce cas......ça peut continuer longtemps !Pendant ce temps, les radars flashent allègrement.

Répondre à ce message
auteur
Dlbz

le 21 mars 2019 à 10:02

L’usage du téléphone au volant progresse encore et toujours en 2018

Faire appliquer la loi ? Haha... Heu non rien....

Bref, mag.

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 21 mars 2019 à 09:15

L’usage du téléphone au volant progresse encore et toujours en 2018

Comme la plus grande part des accidents a lieu (depuis fort longtemps) sous les 80/90 km/h, l’usage du téléphone mobile n’a fait qu’aggraver la situation. Plus on roule lentement, plus on se sens à l’aise pour faire autre chose que conduire.... Quant à l’enquête, elle n’est pas si utile, il suffit de rouler ou bien de consulter les bases d’accidents des assureurs depuis 10 ans pour constater les effets de l’usage généralisé du téléphone mobile sur le nombre d’accrochages...
.
NB : les constructeurs produisent des voitures faites pour téléphoner en conduisant ; l’Etat homologue ça sans scrupules. Comment peut-on accepter une telle situation ?!!!

Répondre à ce message
auteur
volupte23

le 21 mars 2019 à 08:46

L’usage du téléphone au volant progresse encore et toujours en 2018

@ marco je suis complètement d’accord avec toi,ils ne se cachent pas,pire si on les arrètent ( je parle des forces de l’ordre ) ils deviennent insultant,voir agressifs dans cette affaire les dirigeants sont des irresponsables,perso je suis pour la fermeté sur ce sujet,par contre pour les petits excès de vitesse !!! selon le cas.

Répondre à ce message
auteur
Marco

le 21 mars 2019 à 00:33

L’usage du téléphone au volant progresse encore et toujours en 2018

Des chiffres qui font peur mais qui ne sont pas étonnants au vu de ce qui se passe sur les routes ! Pendant qu’on condamne sévèrement les excès de vitesse de conducteurs sérieux et attentifs qui tiennent compte des autres, qui adaptent intelligemment leur vitesse aux conditions de circulation, qui mettent leur clignotant, tiennent scrupuleusement leur droite et s’abstiennent de se servir de leur téléphone, on laisse ces inconscients mettre des vies en danger en toute impunité. J’en croise tous les jours qui dévient dangereusement sur la gauche et dans ma région, les chocs frontaux inexpliqués se multiplient sans que personne ne se pose les bonnes questions. Quand va-t-on se réveiller ?

Répondre à ce message