Sujet

David Anser
le 24 avril à 17:44

40 retraits de permis aux 24H du Mans

VoIlà qui fait désormais office de coutume. Les forces de l’ordre profitent des grandes fêtes de la moto, comme le sont les 24H du Mans, pour mener des opérations de contrôle ciblant les motards. 2019 n’a pas échappé à la règle et montre un léger tassement des infractions à l’alcool et aux stupéfiants. La préfecture de la Sarthe se félicite du « bilan assez satisfaisant » de l’édition 2019

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 6 mai à 18:49

40 retraits de permis aux 24H du Mans

Dernière tentative ...

Répondre à ce message
Documents joints :

auteur
Anonyme

le 6 mai à 18:45

40 retraits de permis aux 24H du Mans

Manquait la photo...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 mai à 18:44

40 retraits de permis aux 24H du Mans

Idem j’ai arrêté de me rendre à ces courses en raison surtout du comportement de certains et pas que des jeunes. Me suis "rabattu" sur des évènements genre Coupes Moto-Légende (d’ou vient cette photo)¸ Sunday Race Classic....bien plus conviviaux.
Il est vrai que l’on était pas toujours sages point de vu vitesse avec ma "Le Mans 2" de l’époque et ses 80 et quelques chevaux :+)
Néanmoins¸ pas encore envie de mollir j’ai que 60 balais (déjà !!)
Eric.

Répondre à ce message
auteur
Nikopol

le 6 mai à 16:55

40 retraits de permis aux 24H du Mans

Le jeunesse n’excuse pas tout. L’envie de faire la fête non plus. Je n’ai jamais mis les pieds au Mans pour le GP ou pour les 24H, mais j’ai fait le Bol d’Or au Castelet il y a 25 ans alors que j’en avais 20. À l’époque déjà j’ai trouvé ça complètement déplorable de voir une grosse partie du « public » (pour correspondre à ce terme encore faut-il regarder la course) picoler pour se bourrer la gueule et passer son temps à mettre les motos au rupteur à l’arrêt histoire de faire le plus de bruit possible.

Deux jours dans cette ambiance et j’étais rincé et je me suis alors dit que, justement, deux jours ça allait mais plus ça aurait été trop. Une preuve de plus que l’effet de masse, en mode soi disant festif (j’ai une autre conception de la fête), peut rendre l’individu très con. Il ne faut donc pas s’étonner qu’avec tous ces débordements, les autorités en viennent à serrer la vis et mettre en place des contrôles contre lesquels pestent à raison les motards plutôt raisonnables. Les autres, ceux qui veulent pouvoir faire n’importe quoi sans qu’on les fasse chier, n’ont que ce qu’ils méritent. Le problème bien sûr c’est que tout le monde en pâtit, les flics n’étant pas connus pour leur sens de la distinction.

En tout cas, cette expérience du Bol ne m’a pas donné envie de remettre le couvert et je n’ai depuis pas remis les pieds dans ce genre d’événements moto. Mais peut-être qu’à 20 ans, j’étais déjà un vieux con. Imaginez donc maintenant que j’en ai 45 ;-)

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 mai à 13:40

40 retraits de permis aux 24H du Mans

J’ai arrêté d’aller au Mans pour 2 raisons. Les flics qui gâchent la fête en profitant de l’occasion pour contrôler à tout va via des souricières en sorties d’autoroute, des passages obligés vers le circuit, et leur arsenal répressif. L’autre raison est une certaine population qui vient uniquement pour se bourrer le museau et foutre le bordel. La dernière fois mes voisins de tente n’ont jamais mis les pieds dans l’enceinte du circuit. Ils sont restés assis 2 jours à picoler et aligner un mur de bouteilles de bières pour prouver qu’ils savaient boire (et accessoirement dégueuler).
Mais bon il y a longtemps, les motards faisaient pareils, certains pillaient les magasins et rendaient la ville sinistrée. On se serait cru au far west époque John Wayne. J’ai vu des bécanes façon compression (dès le samedi matin) en imaginant que leur pilote devait avoir la même tronche. C’est certainement plus sage maintenant.
Les jeunes vieillissent en oubliant qu’ils ont été cons.

Répondre à ce message
auteur
Gregtrash

le 4 mai à 15:19

40 retraits de permis aux 24H du Mans

Une chose me fait mal au qul : en moto comme ailleurs, la moyenne d’âge de la population, et avec ça sa propension a demander + de calme ou sagesse, - de débordement, de passion et de folie prend le dessus...
En clair les jeunes ont pris une grande place il y a 40-60 ans suite au baby-boom d’après guerre. Leur nombre et leur jeunesse ont transformé la société à l’époque... Naturellement en vieillissant on devient un peu plus conservateur, et aujourd’hui c’est une vague de "vieux" qui domine les débats.. Résultat, il faudrait venir voir une course de moto (ou un concert de rock, un match de foot etc) en étant bien sage ne plus avoir le droit d’être un peu con par moment..
Même les champions sont + vieux qu’avant.. (sauf Fabio et sa pôle qui me fait mentir à l’instant)
Le pire c’est que j’en suis aussi de +en+... la prochaine fois au Mans je réclamerai moi-aussi un espace camping-car interdit aux 2 roues..

Répondre à ce message
auteur
daredovil

le 3 mai à 08:01

40 retraits de permis aux 24H du Mans

En 1992 il y a eut 9 morts. Pour bon nombre uniquement du à un comportement débile, comme jouer à la roulette russe sur l’auto-pont (qui n’existe plus aujourd’hui à la suite de ces évènements) Les motards n’ont pas su se raisonner eux mêmes, les autorités l’ont fait pour eux. A force de tirer sur la ficelle... j’entends de plus en plus de motards se plaindre du bordel nocturne et déserter les campings pour l’hôtel ou la location chez l’habitant. Les nuitées hors camping ne sont pas extensibles et à la longue on laisse déjà entendre un durcissement de la sécurité et du bien être sur les campings alentours. L’ACO tiens à conserver ses clients, si pour cela elle doit prendre certaines mesures en accord avec les autorités, elle le fera. C’est à nous motards, de faire en sorte que cette fête continue et perdure dans le temps. N’oublions pas qu’en 92 il a été fortement question de supprimer cette épreuve à cause des exactions d’un petit nombre de fêtards avinés, aujourd’hui ce ne sont plus des motards qui fichent le plus gros du bordel, parait-il, mais des types venus faire la fête et n’ayant rien à battre de la moto, de la course et des motards eux même. Peut être va t-il falloir y faire le tri nous mêmes.

Répondre à ce message
auteur
daredovil

le 3 mai à 07:41

40 retraits de permis aux 24H du Mans

Tout à fait Ludo, Moto Mag devrait être prudent dans ce genre de déclaration. On pourrait penser qu’il ne s’agit là que de permis retirés à des motards uniquement, or qu’il n’en ai rien. La majorité concerne des automobilistes. A l’antenne 72 nous avons mis une dizaine d’années à instaurer une certaine confiance entre les autorités et la FFMC72, les actions VEILLES DES CONTRÔLES SYSTEMATIQUES aux sorties des autoroutes du Mans se font depuis 2014 et chaque année la confiance que nous accorde les autorités se voit sur le terrain, il y a de moins en moins de force de l’ordre présente à la sortie de ce qui était il y peu encore une souricière, voir quasiment plus. Ils se concentrent sur les voies de sorties à péage et contrôlent énormément de voitures et fourgons en tous genre. Ils nous fichent la paix et il est dommage de continuer à propager le fait que la route se termine en piège pour les motards. Les autoroutes sont gratuites pour les 24H moto et le MOTOGP de France, alors pourquoi s’en priver, c’est tellement plus sûr. D’autant que depuis 25 ans je crois, le GIRM s’installe à la sortie LE MANS EST durant le weekend des 24H et offre collations et boissons, nous, nous offrons le coup de main en cas de problème mécanique, nous aplanissons le relationnel avec les gendarmes à partir du moment ou la sécurité n’est pas en cause. Bon nombres de motards vous le diront, nous leur avons évité bien des prunes pour, pneus lisses, plaques non conformes, mauvais gants et j’en passe. Amis motard prend l’autoroute par sécurité, nous veillons à te faire bon accueil.

Répondre à ce message
auteur
Emmanuel

le 29 avril à 19:23

40 retraits de permis aux 24H du Mans

Je suis assez vieux pour avoir connu les 24H à l’époque où tout
partait en vrille - hors de contrôle - en 1992.
Avec des scènes hallucinantes en ville et une dizaine de morts au final !
Se faire percuter par un type saoul sur sa moto, ce n’est pas mon idéal de la solidarité motarde.
Donc, vive les contrôles alcool et/ou fumette. Boire ou conduire, il faut choisir !
(Ceci dit, à l’époque, le sinistre des transports avait aussi promis de supprimer les rails de sécurité non doublés. On attend encore.)

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 25 avril à 14:51

40 retraits de permis aux 24H du Mans

Donc on se fout bien du monde en permanence...
.
Ils ne sont réellement satisfaits que quand des permis sont retirés.

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 24 avril à 22:41

40 retraits de permis aux 24H du Mans

Ce qu’il faut également savoir (et l’article n’en fait pas mention) c’est que ces chiffres concernent TOUT le département de la Sarthe et pas seulement les environs du circuit....
Donc il inclut les pochtrons et autres délinquants au volant "classiques" du week-end , voitures comprises ...

Répondre à ce message