Sujet

Anonyme
le 19 août à 14:49

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

Le 27 juillet, Alice C, hôtesse d’accueil, a créé un compte Twitter intitulé « Pas ta potiche », ayant pour but de rassembler les témoignages des hôtesses, fréquemment exposées à des remarques dégradantes et sexistes ou même à des agressions sexuelles dans le cadre de leur travail. Une pétition a été lancée le 13 août à destination du gouvernement.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Lonewolf

le 4 septembre à 09:14

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

Tu es très prévisible ; on connait ta dialectique (je devrais dire polémique, plutôt) et tes raisonnements fallacieux. Surtout, tu es un obsédé du dernier mot. Et visiblement, tu n’aimes pas être l’arroseur arrosé.
.
Je pense que dorénavant tu vas inaugurer ma "liste d’ignorés".

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 3 septembre à 20:35

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

PS : que toi tu me donnes des leçons sur le ton péremptoire, je suis mdr.
Comme ta fabuleuse phrase "ma longue expérience et des échanges avec les intéressées m’ont fait comprendre et apprendre beaucoup de la psychologie féminine". Celle là, elle est collector.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 3 septembre à 20:29

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

visiblement tu as des difficultés de lecture. Voici ce que jécris :

"si CERTAINES lisaient ton post, nul doute qu’elle feraient une attaque ou organiseraient une manif au pied de chez toi."

Ton post commence par "Justement tu te trompes énormément au sujet de mon intervention" et tu enchaines par "Je maintiens que la présence d’hôtesses dans différentes manifestations publiques reste possible voire souhaitable, y compris en tenue suggestive" puis par "j’évoque aussi l’hystérie autour non seulement du droit des femmes mais aussi de la considération faite aux hommes".

Ou comment commencer par dire que j’ai tort, et finir par dire exactement la même chose : ça tourne à l’hystérie et à la misandrie de la part d’association dont on se demande si elles sont motivées par la défense des femmes, ou par la haine des hommes.

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 3 septembre à 13:48

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

Je ne crois pas, non ! Justement tu te trompes énormément au sujet de mon intervention et de la réaction des femmes. Bien au contraire, ma longue expérience et des échanges avec les intéressées m’ont fait comprendre et apprendre beaucoup de la psychologie féminine ; je pense que ton avis au sujet de mon intervention ne compte guère, il serait préférable que ce soit une femme qui réagisse ici pour en dire ce qu’elle en pense. En passant, ce sont TES interventions qui sont souvent remarquablement péremptoires et incendiaires (cf des réactions à lire plus bas) ; vous êtes 2 ou 3 à "faire régner l’ordre" ici, et pas de la meilleure manière.
.
Je maintiens que la présence d’hôtesses dans différentes manifestations publiques reste possible voire souhaitable, y compris en tenue suggestive, qu’il est normal qu’elles soient regardées, y compris attentivement. Tout est dans la manière de le faire. Personnellement, je ne veux pas assumer les comportements masculins trop répandus des bourrins ordinaires, vulgaires et parfois agressifs. Ils sont assez cons pour mettre en péril une situation qu’en fait ils apprécient au plus haut point...
.
Par contre, j’évoque aussi l’hystérie autour non seulement du droit des femmes mais aussi de la considération faite aux hommes. Et pour préciser ma pensée, quand j’entends des spécialistes affirmer ouvertement "qu’un homme sur trois en France est un violeur potentiel", je dis qu’il est scandaleux de permettre des affirmations pareilles. C’est juste jeter de l’huile sur le feu, comme le font certaines catégories de femmes excessives et extrémistes.
.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 3 septembre à 12:22

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

comme tu dis, aux lecteurs de juger car si certaines lisaient ton post, nul doute qu’elle feraient une attaque ou organiseraient une manif au pied de chez toi.
ça me fait rire (jaune) cette hystérie du moment (bien orchestrée par le gouvernement ce qui permet de détourner l’attention) autour du droit des femmes. Comme l’actu récente l’a montrée avec la condamnation d’une collectivité locale parce qu’il y avait trop de femmes à des postes haut placés. Tout le monde trouve ça ubuesque de condamner une collectivité qui ne réserve pas suffisamment de places aux hommes, mais trouve cela normal quand c’est l’inverse. Tant qu’on considèrera les femmes comme des êtres à part, rien n’avancera.

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 3 septembre à 11:36

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

Je relis les commentaires après avoir déposé le mien.... C’est toujours autant "du lourd", et toujours les mêmes qui se croient chez mémé dans leurs pantoufles. C’est gratiné et sans concession, ça on peut le reconnaitre ! Mais bon, aux lecteurs de juger... Je reviens sur le fond. Il y a des métiers typiquement féminins, où c’est leur corps qui "sert". Bon ; pas de quoi faire la révolution. Moi, je suis très content de la présence des hôtesses dans les salons de toutes sortes et dans les pit-lanes, même si je n’ai rien à leur dire ni à leur demander. Elles sont là, elles font partie du spectacle général, c’est agréable et plus que ça car je pense qu’on y perdrait pas mal (a minima, en agrément) si elles disparaissaient.
.
Les hommes sont en trop grand nombre excessivement irrespectueux, les femmes sont parfois à ce sujet incohérentes, irréalistes et de mauvaise foi. Le problème n’est pas près d’être réglé....
.
Je voudrais juste voir des mini-jupes et des hauts talons un peu partout et que les femmes se sentent heureuses de les porter, y compris du regard (concupiscent certes, je n’en disconviens pas mais d’abord admiratif et respectueux) des hommes sur elles. Il n’y a pas de mal à être habillée de manière suggestive, sexy voire provocante (ni d’en faire un métier), pas plus qu’il n’y a de mal à éprouver de l’excitation, de la concupiscence, du désir (à condition de rester respectueux).

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 3 septembre à 11:09

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

Il y a bien trop souvent des cas où j’ai honte d’être un homme, quand j’apprends le comportement de mes semblables....

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 23 août à 21:31

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

bah pour moi y’avait aucune agressivité. Si tu veux voir quand je suis agressif, lis mes réponses à flaneur ;) Mais le tel me saoule suffisamment pour que je ne prenne pas le temps d’y mettre les formes, encore désolé (là je suis sur le PC :D )

Pour ce qui est de la qualification, honnetement je ne suis pas sur que grand monde en ait quelque chose à faire qu’elles parlent 1 seule langue ou 25, vu que, comme on l’a dit précédemment, elles ne servent pas à grand chose mis à part tenter d’attirer le chaland avec leur plastique. C’est un peu comme si mon ouvriere chez airbus a une master en droit...

Et si ces 22 euros ne changent pas grand chose, comme déjà dit, les hôtesses sont des femmes plutôt jeunes, donc qui débutent leur vie professionnelle. J’avais pas le même salaire à 25 ans que maintenant, et la place dans la grille de salaire augmente (un peu) avec l’âge et l’ancienneté dans une entreprise. Le probleme essentiel des hôtesses, c’est à mon avis surtout la précarité. Précarité pour les hôtesses, trouble musculo-squelettiques et conditions de travail pas toujours saines pour les ouvrières, faites votre choix mesdames.

Répondre à ce message
auteur
Nikopol

le 23 août à 15:54

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

Fred, sur un téléphone ou sur un ordi, rien ne te pousse à être agressif en répondant à quelqu’un… ;) Mais bref.
Sinon, salaire moyen d’une hôtesse en événementiel selon l’Insee : 1463 euros net. Effectivement, c’est vachement plus élevé que le salaire moyen en usine (et dans l’événementiel aussi on parle d’hôtesses qualifiées : quand elles parlent plusieurs langues par exemple)… Mais, à 22 euros près, j’avais techniquement tort en disant que ces filles gagneraient a priori plus en usine.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 23 août à 07:44

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

et sinon, c’est une manie chez toi de te sentir persécuté ;) Désolé si tu l’as perçu ainsi mais vu que j’étais sur mon tel, j’ai évité les tournures de phrase à rallonge.

Donc tu compares un salaire dans des annonces (non, je ne pense pas qu’être hôtesse permette de faire fortune) et un salaire moyen selon l’Insee, 2 sources totalement différentes et avec des biais importants (à l’embauche, t’as zero ancienneté et pas forcément de qualif).
Essaye de trouver des infos avec la même source (soit des embauches dans l’industrie sans qualif, soit l’insee dans l’évènementiel), et tu vas avoir des surprises. Surtout il faut comparer des choses identiques : quand je parle dans l’industrie, je parle de postes pour lesquels aucune qualification n’est requise, ce qui est le cas d’une hôtesse. On va pas comparer une hôtesse avec une femme dans l’industrie titulaire d’un bac pro ou d’un bts et qui usine des pièces d’airbus

Répondre à ce message
auteur
Nikopol

le 23 août à 04:39

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

Oui, bon, Ludo, je suis parti du smic horaire et j’ai multiplié par 35 heures par semaine et non 39, pas de quoi parler d’inepties…

Fred, figure-toi que j’ai fait des recherches avant de poster et tous les salaires que j’ai trouvés pour les hôtesses se montent au smic horaire, pas plus (je ne sais pas ce que tu imagines, mais ce n’est pas en tant qu’employé dans l’événementiel qu’on fait fortune, je sais de quoi je parle, j’y ai bossé pendant près de 10 ans). Pour le salaire moyen des femmes en usine, je me suis peut-être effectivement gouré (enfin, je n’avais pas pris la bonne source, qui pourtant citait l’Insee) : selon l’Insee, il était de 1441 euros net… en 2013. Sinon, c’est une manie chez toi d’agresser tes interlocuteurs, ou juste ceux qui vont à l’encontre des idées que tu exposes ?!

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 23 août à 02:26

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

Mais bien sûr nikopol, les hôtesses sont toutes au smic. Comparer le salaire minimum d’une hôtesse et le salaire moyen d’une femme en usine, vachement objectif. 12 euros de l’heure ça ferait rêver pas mal de femmes dans l’usine où je bossais car AUCUNE (même en fin de carrière ) ne les atteignait. Même moi j’y était tout juste avec l’un des salaires les plus élevé en production.
La compétence, c’est pas du cerveau ? Et puis un maçon qui n’est plus valide, bah aussi compétent soit il, il ne sert plus à rien. Ou alors il change de poste en devient formateur, chef de chantier ou autre et loue donc son cerveau.
Donc on en revient toujours à la même chose : qu’ont à mettre à disposition les hôtesses d’utile mis à part leur physique ? rien, aucune compétence ni savoir faire utile sur un salon

Quant à ton rêve que le corps ne soit plus une marchandise, tu peux y rêver. C’est comme ça depuis la nuit des temps et c’est pas près de changer. Et lorsqu’il n’aura plus de valeur, je ne suis pas sûr que certains ne chercheront pas à éliminer les humains devenus inutiles..

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 22 août à 21:27

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

Nikopol , vérifie tes chiffres avant de poster , ça évitera de nous faire lire des inepties : le SMIC horaire brut - revalorisé au 1er janvier 2019 - est de 10.03 € soit 1521,22 € brut mensuels soit 1227,39 € net sur la base de 39 heures hebdomadaires .....
https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13113

Répondre à ce message
auteur
Nikopol

le 22 août à 15:06

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

Je suis à peu près d’accord avec toi, Fred. À la différence près qu’un maçon ou un ingénieur louent une compétence, un savoir-faire, pas seulement leurs bras ou cerveaux. Quant au fait que le corps soit une marchandise, il serait justement peut-être temps que ça change. Pour ce qui est du salaire des hôtesses, il est environ de 10 euros brut de l’heure (soit 1400 euros brut par mois si tant est qu’elles bossent un mois complet) auxquels elles peuvent éventuellement ajouter primes et avantages, alors que le salaire moyen pour une femme en usine est de presque 12 euros net (1668 euros net par mois) : elles gagneraient donc a priori plus à travailler en usine ;)

Répondre à ce message
auteur
paulovox35

le 22 août à 14:07

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

pas de souci FRED je te comprends

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 22 août à 10:57

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

donc tu relis ce que j’ai écrit, et voilà ce que ça donne :
"Serais tu content de savoir que des lourdots se permettent de la tripoter, de l’insulter etc" : j’ai écrit "elles n’ont pas à subir des agressions sexuelles ou à entendre des remarque dégradantes"
Donc ça répond à ta remarque, qui est valable pour ces hôtesses comme pour n’importe quelle femme.

Moi ce que je critique, c’est l’hypocrisie de se plaindre d’être choisie sur des critères physiques et d’être considérées comme des potiches. Sur le fait d’être des potiches, objectivement, elles servent à quoi à part "sois belle et tais toi" ? à rien. Donc si on veut mettre des personnes utiles, alors ok on enlève ces hôtesses et on met à la place des techniciens capables de renseigner les clients potentiels. Et du coup, ces demoiselles vont se chercher un autre boulot. Elles peuvent aller bosser à l’usine, ça risque de les changer : ça va être nettement moins bien payé, et un peu plus fatigant. Et là elles se rendront compte que finalement leur sort de "potiche" n’était peut être pas si terrible

Quant au critère du physique, c’est dingue, on découvre que le corps humain est une marchandise, quelle révélation : une hôtesse vend loue sa plastique, un maçon loue ses bras, et un ingénieur loue son cerveau. Rien de nouveau sous la soleil.

Répondre à ce message
auteur
Ksiribrib

le 22 août à 09:25

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

Bien d’accord avec toi, mais il y aura toujours des gros porcs lourds et frustrés, par contre, afin de préserver leur job, pourquoi ne pas se mettre en pantalon tout simplement ?
Une jupe raz la touffe n’a jamais été dissuasif face à ces gens là ; autre point, effectivement que si ces hôtesses étaient capables d’avoir des arguments commerciaux plutôt que des arguments physiques ça risquerait de changer la donne.

Répondre à ce message
auteur
paulovox35

le 21 août à 22:04

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

tu as raison ça manque de mots (ou maux ??)
imagine seulement que c’est ta fille (ou copine) qui pour gagner son pain quotidien exerce ce job.
Serais tu content de savoir que des lourdots se permettent de la tripoter, de l’insulter etc.?
Je ne pense pas
Pour elle c’est un job pas une passion de la moto.
bonnes balades par ce beautemps

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 août à 18:49

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

Comment ?
Sic " la recherche tapine"
Franchement c’est déplacé !

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 21 août à 14:55

Les hôtesses se mobilisent contre les comportements déplacés lors des salons

merci pour ton avis très...argumenté.

Répondre à ce message