Sujet

Anonyme
le 2 septembre à 16:51

La B2, future princesse électrique indienne ?

La start-up indienne Blacksmith a dévoilé son nouveau modèle B2 tout électrique. La commercialisation est prévue pour l’année prochaine.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
FRED

le 5 septembre à 15:43

La B2, future princesse électrique indienne ?

cela induit la standardisation de la batterie, ce qui n’arrivera jamais vu que même dans l’automobile, avec un marché 20 fois supérieur, ils n’ont pas été fichus de le faire. Ceci dit, je m’étais fait la même réflexion en voyant la photo postée par Electropaul. Les pays émergents ont su gardé une simplicité permettant une facilité d’entretien/réparation que les ingénieurs occidentaux ont oublié depuis quelques décennies.

Répondre à ce message
auteur
JGB

le 5 septembre à 12:04

La B2, future princesse électrique indienne ?

Je retiens de cette présentation un point positif et je pense essentiel pour la motorisation électrique en général : l’échange en station-service de la batterie vide contre une batterie chargée, échange qui peut être effectué en 5 minutes. Pour une capacité de 120 km et un trajet de 600 km, une "perte de temps" de moins d’une 1/2 heure (à peine de quoi se reposer les reins). Mais cela induit la standardisation des batteries.

Répondre à ce message
auteur
Electropaul

le 5 septembre à 10:34

La B2, future princesse électrique indienne ?

De la Royal Enfield diesel à cette Blacksmith, l’Inde ne finira pas de nous surprendre. Et si on affublait d’un drapeau indien tous les deux roues made in India qui circulent en France sous des marques diverses ( BMW, KTM...) on serait surpris . Bien dommage que l’innovation en matière de deux roues ne vienne plus de France.
Mais elle me rappelle un peu cette moto électrique française de l’après-guerre...quand l’essence se faisait rare

Répondre à ce message
Documents joints :

auteur
Lonewolf

le 4 septembre à 22:43

La B2, future princesse électrique indienne ?

Sa forme et sa longueur, au départ ça fait un peu 1er avril....

Répondre à ce message