Sujet

Nicolas
le 2 juillet 2009 à 18:02

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

Exclusivité Motomag ! Le préfet de police de Paris semble désormais favorable à légaliser la circulation des motos entre les files de voitures. Une avancée qui pourrait être concrétisée par une expérimentation grandeur nature avant la fin de l’année 2009...

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 2 décembre 2010 à 18:47

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

ancien motard, je suis contre la légalisation du remonte file. Cette pratique reste extrêmement dangereuse et il est hors de question que ce soit les automobilistes qui soient responsables des accidents dans ces cas là. Il est impossible qu’un automobiliste qui passent 2h dans les embouteillages soient à 100% tout le temps dans ses retros, de même il a le droit de changer de file ... devenir trop permissif ne fera qu’agraver l’hécatombe journalière des utilisateurs de 2 roues ...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 1er juillet 2010 à 21:37

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

Aujourd’hui, 1er juillet 2010, il semble que cette bonne nouvelle ne soit plus au programme. En effet, de nombreux controles de 2RM ont été effectués ce matin aux abords de la Capitale, avec comme consigne du prefet aux forces de l’ordre : Frapper un grand coup.

En ce qui me concerne, 2 amendes, une de 22 euros et une de 90 euros + 1 point. Selon l’agent, je dois m’estimer heureux car c’est 5 infractions au total et retrait de permis qui aureit dû être appliqué...

La repression de fait que commencer, apparement.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 mars 2010 à 11:45

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

bonjour, motard depuis deja plus de 25 ans et ayant roule sur le periph , je pense que tous les motards suicidaires qui doublent par la droite devraient faire une candidature chez france telecom, pour etre plus serieux , le code de la route nous apprends à circuler sur la voie de droite et si l’on part du principe a droite de la voie de droite il est donc possible pour tous motards serieux de depasser par la gauche avec un minimum de securite.alors donnons des cours de conduite sur le fait de rouler a droite pour tous y compris les motards dont les retroviseurs ont disparus ou ne leurs servent qu’a se maquiller.

cordialement

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 août 2009 à 19:27

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

Je partage ce point de vue. J’en ai fait une proposition pour aller en justice dans mon commentaire du 6/8.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 août 2009 à 19:24

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

Bien d’accord avec toi, regarde plus haut je propose d’aller plaider en justice sur ce point.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 août 2009 à 19:21

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

Bonjour,

Je vous rappelle que :

- la peinture sur la chaussée
- c’est le casse gueule assuré
- en cas de freinage appuyé.

On peut en faire un proverbe de "vieux" motard.

Un autre que je cite souvent :

« les vieux motards sont des bons motards, les autres sont morts...ou gravement blessés ! »

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 août 2009 à 19:11

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

Pourquoi ne pas aller en justice sur la question des remontées de file ?

Voici la logique de l’argumentaire que je propose. Merci à vos juristes de donner leur avis dessus.

1)La route n’est pas faite pour les seules automobiles (les automobilistes, la police et les juges -automobilistes eux mêmes- semblent l’oublier).

2)Le code de la route distingue deux notions essentielles :
- la voie ;
- la file ;
Il n’est pas dit qu’il n’y a qu’une file par voie.

3) le code de la route dit que lorsque la circulation se fait en "file ininterrompues" il est possible de dépasser par la droite.

4)Il découle de ce qui précède qu’une file de motos peut se constituer entre deux files de voiture et les motos peuvent dépasser par la droite quand les files sont ininterrompues.

CQFD.

merci de vos réactions et avis

Gilles

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 2 août 2009 à 11:29

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

comme en france c’est du chacun pour soi et qu’il faut mettre le nez dedans à "l autre " pour qu’il comprenne vraiment, on a intérêt à bien matérialiser la bande de roulement de remontée de file pour que le gogo dans son auto respecte cette nouvelle disposition faite dans l’intérêt général, une meilleure fluidité de la circulation. Qu’il ne soit pas tenté à ces facéties qui mettent la vie des motards en jeu. (je parle de certains automobilistes qui n’ont jamais conduit une moto et se distinguent par leur égoîsme et leur bétise)

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 12 juillet 2009 à 07:55

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

Exact et bien d’accord, ça se passe plutôt bien, l’interfile est plutôt "zen" par chez moi aussi et je serais bien d’accord aussi pour donner la bastonnade aux "motards" qui génèrent des réactions par la petite violence qui les habite : grands coups de gaz, feu de route... À noter que c’est aussi une question d’heures et de météo. Heure de pointe, météo pourrie, la file d’autos nous voit moins, logique il faut y aller mollo et celui qui change de file n’est pas un ennemi mais quelqu’un qui se dirige simplement dans une direction.

Détail amusant , l’autre jour je discute avec un client et je lui dis que je n’ai mis que 45 mn à venir à Paris en interfile, Je lui explique que je dis bien merci avec mes pieds du côté où la voiture s’est le mieux rangée, et lui, interloqué de me dire : Ah bon ça veut dire merci ? je croyais que les motards s’étendaient les jambes ... :-D

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 9 juillet 2009 à 15:28

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

Vi, j’ai entendu dire qu’on pouvait déjà expliquer aux cocottes qu’on ne dépasse pas par la droite mais qu’on a créé une file entre les deux qui sont matérialisées.

J’en profite pour confirmer que bien souvent, les totomobilistes sont en particulier à Paris, plutôt très attentifs aux 2RM qui les longent par la gauche comme par la droite.
Merci à eux !

C’est pourquoi j’estime que la belle est maintenant dans notre camp, et qu’il faut donc se calmer : sus aux blaireaux qui insultent, klaxonnent, font rugir leur moteur, voire donnent des coups de satons sur les portières (sauf bien entendu, réponse légitime à un écraseur).

Signé : goosebanacle, 30_ans_de_moto_à_Paris.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 9 juillet 2009 à 09:06

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

C’est peu etre une mauvaise idee.
Les lignes de peinture sont glissantes par temps de pluie.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 9 juillet 2009 à 07:45

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

OK pour la REMONTEE des FILES, MAIS : MATERIALISER L’ENDROIT par un COULOIR aux COULEURS DIFFERENTRES. Ca aidera l’automobiliste et marquera la frontière des responsabilités, mais, pas de lignes = pas de remontées

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 juillet 2009 à 10:09

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

moins agressive,je suis d’accord,mais aussi beaucoup moins attentive à ce qui se passe sur la route...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 juillet 2009 à 09:04

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

pour la sélection naturelle, elle s’est déjà faite considérablement depuis quelques années, l’ambiance sur les routes est moins agressive et n’importequoiïste je trouve.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 juillet 2009 à 23:23

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

Non, c’est inutile de réglementer parce que sur la prétendue infraction de dépassement par la droite, l’article R 414-15 du code de la route (consultable sur légifrance), prévoit DEJA que dans le cas de figure qui nous interesse (périph bouché, voitures parechoc contre parechoc) le fait que les véhicules d’une file circulent plus vite que ceux d’une autre file, n’est pas considéré comme un dépassement. Donc, pas de dépassement par la droite, et les tribunaux ne se laisse plus avoir par cette chimère. Les 2RM ne remontent pas les files, ils sont en file, leur file sur une voie, et rien n’interdit à plusieurs véhicules d’être de front sur la même voie (sauf si cela implique de chevaucher une ligne continue). Allez, j’ai envie de partager l’optimiste debenjeanfred !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 juillet 2009 à 22:39

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

à mon avis,on est bien obligés de légiférer pour définir ce que signifie "remonter les files", afin que les motards ne prennent plus de pv pour dépassement par la droite

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 juillet 2009 à 17:32

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

Je ne pense pas qu’il faille légiférer sur ce point. Je m’explique :

Au lieu de pondre une réglementation usine à gaz de plus, pourquoi ne pas partir du principe que la remontée de file est quelque chose de normal. En somme, l’espace entre les files de voitures est considéré comme une file "deux-roues motorisés".

Faisons une bonne campagne de communication comme l’on fait nos amis belges pour inciter les automobilistes à faire attention aux motards. Expliquons aussi aux usager de deux-roues motorisés qu’il est non seulement nécessaire d’anticiper mais aussi de réduire sa vitesse. Dés que la circulation reprend, on se reinsére dans une file standard.

Je sais, certains vont me taxer d’angélisme. Moi j’ai envie d’être optimiste !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 juillet 2009 à 16:43

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

ça c’est du raisonnement ! vu le nombre de décès causés par l’abus d’alcool en France,il faut se dépécher d’interdire toute consommation d’alcool, comme au bon vieux temps de la prohibition. idem pour la cigarette,les aliments gras, le sel,le sexe, etc.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 juillet 2009 à 13:28

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

vu les abus actuels des remontées de file, il est évident que cela ne marcher pas et fera augmenter l’accidentologie es 2RM.
si ces deriers étaient plus civiques (stationnement en particulier), ils seraient mieux acceptés

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 juillet 2009 à 22:03

Remontée de files : le "pourquoi pas" du préfet de police de Paris

sinon,on peut aussi laisser faire la selection naturelle...

Répondre à ce message