Sujet

Nicolas
le 18 septembre 2005 à 00:00

Manif : coup de sang pour la remontée de files

Les Motards en Colère franciliens ont réalisé une opération "péage gratuit", le samedi 27 août sur l’A6 à Fleury-en-Bière (Seine-et-Marne). Motif, revendiquer un cadre légal à la circulation des motos entre les files de voitures, très courante sur les voies rapides surchargées.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 12 septembre 2005 à 14:12

> Coup de sang pour la remontée de files

Salut à tous,
Je suis pour la remontée de files, mais à condition que nous motards soyons respectueux en vers les automobilistes qui nous laissent passés.
Je pense que la remontée de files est plus sécurisante pour nous, cela nous évitent de nous retrouver lors d’un bouchon au cul d’un camion sans visibilité et fumant bien noir pour certain.

Je roule presque toute l’année et je remarque de plus en plus de personnes s’écartent lorsqu’ils nous ont vues dans leurs rétro, et je les en remercies, laissons du temps aux autres pour qu’ils apprennent à rouler avec nous.

Lorsque l’envie me prend d’essorer la poignée de droite je suis seul sur la route et je ne double pas les voitures en rasent le rétro.

Soyons de bon motard.
Tchuss...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 12 septembre 2005 à 01:50

> Coup de sang pour la remontée de files

Le maitre mot devrait être celui de la tolérance.

Motard père de famille, mes enfants trouvent formidable d’avoir un papa qui fait de la moto. Je souhaite que cela reste formidable longtemps et j’avoue que je suis parfois surpris de la vitesse à laquelle certains remontent les files.

Comme pour beaucoup de sujets, l’exagération génère des avis tres tranchés ou la tolérance n’a malheureusement pas sa place.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 11 septembre 2005 à 13:20

> Coup de sang pour la remontée de files

Les motards sont aujourd’hui verbalisés pour remonter les files. L’application du code prévoit, en effet, qu’il est interdit de doubler par la droite. Rien n’empêche pourtant de considérer, qu’un motard entre deux files, remonte celle se trouvant à sa droite, ce qui n’est nullement répréhensible... Par conséquent, peut-on contester ce type de verbalisation en invoquant que le dépassement se fait en réalité par la gauche et non par la droite ?
Merci pour votre avis.
P.Naudé

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 10 septembre 2005 à 23:06

> Coup de sang pour la remontée de files

Merci,

J’ai 38 ans et je pense exactement la même chose. Je roule en Lorraine à Metz en 1300 xjr autant que faire ce peu et malheureusement il n’y a rien pour encadrer la connerie !!!! Mais essayons par notre comportement individuel de rattraper le coup des abrutis de tout poil et de partager intelligement la route.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 9 septembre 2005 à 14:22

> Coup de sang pour la remontée de files

Existe-t-il un cadre légal en france pour interdire d’être con sur la route ?

Je roule tous les jours en bécanne à lyon (60 km par jours), et tous les jours je suis confrontés à des problèmes de bouchon.
Pour autant, je suis obligé de constaté, et je m’en réjouis, que de plus en plus d’usager de la route (voiture, camion, etc...) prennent maintenant en compte les deux roues, et je les en remercie.
J’ai hélas fait aussi les constats suivants :
- Certains deux roues (motards sur les périph, mais aussi scooter et mobilette en ville, et égaleemnt et surtout à lyon VELO) s’estime tout permis et ne respecte absolument pas les autres usagers. C’est le cas des velos (velov et autres) qui grillent systématiquement les feux, remontent les sens interdits, et roulent sur les trottoirs. C’est le cas des deux roues motorisés qui nous cassent les oreilles avec des pots à la con... (un pot bruyant ne s’entends en roulant que lorsque l’on est à coté où derrière lui, mais en aucun cas quand on est devant... donc question, à quoi ca sert à par à faire peur aux gosses et aux autres ?)
- Sur un trajet de 30km, il suffit qu’une seule voiture m’ait fait une craase pour que je généralise et me dise que tous les caisseux roulent comme des cons... mais moi même, n’ai-je commis aucune erreur ? Ais-je toujours été parfaitement attentif aux autres ?

Un exemple :
Combien de moto laissent passer les piétons au passage piétons ? (si si, c’est dans le code de la route... ca aussi)
Combien de moto s’écarte d’un mêtre un doublant un vélo (si si, ca aussi c’est dedans...)

Nous voulons être respectés en tant que "plus petits", mais aussi "plus rapide", mais nous même, respectons nous les autres ?

Je suis désolé, mais quand je vois les us et coutumes des files de moto entre les deux dernière voies du périph parisien, et bien je ne suis pas d’accord... de même que je ne suis pas d’accord quand une voiture me coupe délibérement la route (c’est rare, mais il y en a) et bien j’estime que nous devons aussi respecter les voitures et autres usagers de la route, en prennant en compte nous même leur encombrement, leur vitesse et leur puissance.

Alors si vous voulez vraiment instaurer une règlementation constructive, je pense qu’il faudrait peut-être s’orienter vers une voie plus préventive... et formatrice.
Je m’explique, un proverbe indien dit que pour bien connaitre quelqu’un il faut avoir voyager dans ces mocassins.
Ne faudrait-il pas demander que lors de chaque passage d’un permis (tant auto que moto, transport en commun ou poid lourd), l’élève fasse obligatoirement un trajet de plusieurs kilomètre avec 1 véhicule de chaque catégorie qu’il risque de rencontrer sur la route (pas forcement en conducteur, mais déjà passager) pour savoir l’effet que ca fait, et mieux ainsi pouvoir partager la route avec plus tard ?

Philippe 36 ans Lyon

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 9 septembre 2005 à 09:56

> Coup de sang pour la remontée de files

les stats existent sans doutes chez l’ensemble des assureurs.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 septembre 2005 à 20:01

> Coup de sang pour la remontée de files

Existe t il des statistiques frequence accident gos cube/ scooter sans permis ? lesquels sont le plus accidentologues ? est-ce que nous ne payons pas l’inconscience de gamins dont les parents ont mis en mains un instrument de mort dont ils se servent comme on fait une parttie de Sega ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 septembre 2005 à 22:01

> Coup de sang pour la remontée de files

J’étais dans la Somme que j’ai vu atterrir un hélicoptére chargé de ramener le corps d’un motard décédé sur le lieu de son accident.

Choqué par les images des interminables tentatives des médecins essayant de le ramener à la vie, je rentrais aussi prudemment que possible en cette fin de week-end en remontant les files de voitures sous le tunnel de la Défense.

Je l’ai vu arriver avec son hypersportive tous feux allumés et entendu faire hurler son moteur dans le tunnel (tout en l’écoutant brailler dans son casque) pour que je « « DEGAGE ».

Puisqu’il faut être tolérant avec les faibles, c’est ce que j’ai fait pour le laisser répandre la terreur parmi les automobilistes et finir de les convaincre que, décidément, les motards sont des dégénérés.

Qu’a-t-il gagné puisque je le rejoignais aussi rapidement au feu de l’avenue de la Grande Armée, à Neully ?

Le plaisir de me donner un violent coup de pied qu’il a jugé nécessaire de me donner à la cheville lorsqu’il a pu réussir enfin à se débarasser de moi sur le périphérique.

Si il se reconnait (encore est-il nécessaire d’être doté d’un certain degré de conscience), je tiens bien à lui confirmer que j’ai plus de compassion pour le plus ignoble des cafards que pour ce pauvre crétin !

Je ne le remercie pas de donner l’assurance à Mr Sarkozy, que pour limiter les conneries d’une minorité qui se croit doté d’une habilité supérieure en moto, il soit nécessaire de réprimer la majorité des motards.

Le pire c’est que ce pauvre mec n’est pas le seul !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 septembre 2005 à 16:33

> Coup de sang pour la remontée de files

Bonjour,
En Belgique, par exemple, la remontée des files est maintenant tolérée. Pourtant aucune manifestation n’a été nécessaire. Pourquoi ?? Même étant belge, je ne connais pas la réponse, sinon je vous la donnerai de suite. Et les motards belges ne sont pas moins dingues que les français, je vous rassure ! Mais l’herbe est toujours plus verte chez le voisin. Sachez que vous avez un réseau routier magnifique dans son ensemble et que les actions menées par votre FFMC sont exemplaires. Je ne me lasse pas de lire chaque mois le Motomag et de vous envier pour posséder une telle fédération. Bonne chance dans cette lutte de remontée de files. Gros coup de gaz amical et belge. Bobby

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 septembre 2005 à 14:59

> Coup de sang pour la remontée de files

Pour avoir circulé un peu partout en France (et vécu ailleurs qu’à Paris), je n’ai pas l’impression que les probleems de circulation autour des grandes métropoles régionales soient bien différentes de celles de Paris. Et ca va même en empirant...
(rappelons que 80% de la population européenne vit en milieu urbain...)

Alors aller vivre a la campagne c’est bien, mais quand tout le monde en aura fait autant vous verrez comment on circulerra bien en Lozère... y’a qu’a voir les embouteillages en été quand les citadins débarquent en Dordogne, quel chaos. Donc aller vivre a la campagne, c’est pas une solution, et prétendre que les embouteillages sont un probleme purement parisien est, je pense, un non-sens.

En revanche demander un cadre légal pour permettre la remontée de files dans de bonnes conditions de sécurité, ca c’est constructif...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 septembre 2005 à 14:11

> Coup de sang pour la remontée de files

Ce que le gouvernement souhaite, c’est faire du "fric" par tous les moyens.
Il est vrai que l’on a mis récemment sur la route des radars automatiques pour les véhicules, mais seul une dizaine flashe à l’arrière des véhicules, donc les motards passent un peu à travers les mailles du filet.
Il fallait bien que l’on s’occupe de nous, et la chose la plus facile qui a était trouvé c’est de verbaliser les motards remontant les files. Aberrant !!!

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 septembre 2005 à 12:18

> Coup de sang pour la remontée de files

Quant on utilise son deux roues en circulation urbaine , la motivation principale est celle du gain de temps énorme dans nos déplacements.
Pour exemple , je gagne plus de deux heure par jour depuis que je me déplace en moto en région parisienne. Condition sinequonone , conserver cet atout qu’ont motos et scoots de passer entre les files de voitures. Dans le cas contraire ,je ne vois plus l’intérêt d’utiliser ce moyen de transport en ville .
J’ai par ailleurs l’impression de participer un peu au désengorgement de nos cités. Le jour où l’ensemble des deux roues passera à la voiture , facile d’imaginer les bouchons monstres occasionnés par cet afflux massif de nouveaux automobilistes contraints et forcés.
Il est facile pour nos autorités de vanter les transports en commun .Dans mon cas , je me rajoute à nouveaux près de deux heure en plus de temps de trajet.... donc aucun intérêt.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 septembre 2005 à 09:29

> Coup de sang pour la remontée de files

Etonnant !?
Je suis originaire d’ANGERS, et voila +de 20 ans que je travailles sur Paris après avoir échapé au chomage.
J’aimerai bien aussi retourner dans ma région...
Si tu as roulé pendant 4 ans sur Paris, tu devrais être solidaire avec le problême
rencontré lors de la remontée entre les files de voitures.
Rappel .... PS : pour info, je roule depuis 11 ans à moto (tous les jours de l’année), dont 4 passées à Paris. Donc moi aussi, j’ai remonté des files de voitures sur le périphérique. Et un jour, ras la casquette et vive le retour en Bretagne.
Pour ma part, le ras le bol des transport en commun ma conduit à prendre la moto pour me rendre sur mon lieu de travail à Paris (depuis 9 ans : 60k aller/retour).
Je roule prudemment, ma moto étant seul moyen de transport.
Pour la conduite entre les files, je roules un peu plus vite que les autres véhicules
et me rabats dès que possible sur une voie.
Au mois de Janvier, c’est en me rabatant sur la voie du milieu que j’ai eu un accident de la circulation.
La camionnette a pilée devant un chauffard qui a changer de file sans clignotant,
tout dans une circulation dense et sur route moullée, le freinage est devenue dérapage ; j’ai sauté indemme et la moto s’est encastrée dans la camionnette.

MORALITE : j’aurai dû rester entre les files des voitures plutôt que d’essayer de ne pas être en faute vis à vis du code de la route.
ASSURANCE : Mon assureur m’a déclaré NON RESPONSABLE de l’accident et m’a remboursé les frais de réparation au regard des circonstances.
CONCLUSION : Depuis, je me sens + en SECURITE entre les files et un peu hors la loi, alors je souhaiterai vraiment que la question du 2 roues soit posée franchement par nos instances dirigeantes pour appréhender la problême de la circulation dans les grosses métropoles et considérer les 2 roues comme un moyen de locomotion à part entière en facilitant sont intégrations dans les traffics surchargés.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 4 septembre 2005 à 13:42

> Coup de sang pour la remontée de files

Cher Philippe,

Je veut bien croire que la province, c’est bien mieux que la région parisienne, (j’habite à Paname), et que tu ne comprenne pas bien pourquoi il y a tant de français qui s’obstinnent à y vivre. Sache pour ce qui me concerne, et je pense que l’on est bcp dans ce cas, ce n’est pas un choix mais une quasi-obligation vu le marché de l’emploi. Si tu as un job à me proposer sur la côte d’azur ou j’aimerais bien m’installer, et profiter ainsi des belles routes du coin et de la meteo, sache que je n’hésiterai pas une seconde. Ah oui, il en faudrait aussi un pour ma copine. Avec des salaires équivalents si possible. Ah j’oubliais, faudrait aussi que mes potes se trouvent quelque chose, parce que j’aimerai bien continuer à les voir. En attendant que tu nous trouve tout ça, je pense que je vais rester sur Panama un bon moment. Eh oui, ce n’est pas de gaité de coeur que l’on se tape les bouchons, les remontées de files, et que l’on doive faire des centaines de bornes pour trouver des routes sympa le week-end.

Profite bien de tes belles routes bretonnes, que j’ai eu le plasir de découvrir au printemps dernier (elles manques un peu de bouchons je trouve ).

Kenavo

Cédric

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 4 septembre 2005 à 03:51

> Coup de sang pour la remontée de files

Je crois qu’il faut regarder les statisques d’accidents sur ce type de route. Il y a aussi quelque chose à faire chez nous pour que les automobilistes et les motards aillent au boulot sans la tension qui fait la réputation du conducteur parisien. Même entre nous, qui n’a pas entendu le motard qui nous suit faire rugir son moulin pour que tu ailles plus vite ou que tu dégages alors que tu gardes une moyenne de 30 a 40 km/h au-dessus du flux des voitures.

Soyons des motards responsables et faisons baisser les statistiques d’accidents rapidement. Avec des actes concrets et des chiffres positifs nous aurons des arguments forts pour que les parlementaires crééent une loi.

Et si la voie de gauche était élargie d’une cinquantaine de centimètres ?

L’interdiction si elle était promulguée serait une attaque directe à l’industrie motocycliste. Quel serait l’intérêt en mettant 2heures là où une moto met 40 minutes ?...et là s’ajouterait l’accusation de pollution.

Les déplacements autour des métropoles en 1900 ne devaient pas être beaucoup plus lents !

V depuis ma 1000CBR

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 3 septembre 2005 à 01:26

> Coup de sang pour la remontée de files

Salut à tous,

j’hésite à vous envoyer mon point de vue, car je pense que certaines réponses ne seront pas sympas.

M’enfin, voila :
Et encore un problème de la région parisienne !!! La france ne devrait pas s’appeler la France, mais Paris. Mais mince, venez vivre et travailler en province.

Moi je vis près de Rennes. Pour aller travailler, j’ai 22 km à faire et cela me prend moins de 15 minutes. Une bonne partie de mon trajet se passe sur la rocade de Rennes. Il n’y a pratiquement pas de bouchons (du moins rien de comparable avec ce qui se passe à Paris sur le périphérique), juste de temps en temps des ralentissements. Je roule tous les jours et toute l’année. Je n’ai pratiquement jamais besoin de remonter de files de voitures. Bon, ça arrive quand même un tout petit peu, surtout le vendredi soir lorsque nos amis parisiens viennent nous voir en Bretagne. Et puis le week-end, en 35 minutes, j’ai les pieds dans l’eau (St-Malo, Cancale, ...).

Alors arrêtez de vouloir modifier les réglementations, de vouloir circuler dans les couloirs de bus (tout le monde sait que cela sera hyper dangeureux pour les vélos, car dans notre grande famille des motards, il y aura toujours des imbéciles pour essorer la poignée dans ces couloirs), ... . Il n’y a aucune solution simple et valable pour améliorer la circulation dans Paris et dans les grandes villes. La circulation en France est basée sur le tout voiture et le tout camion. Les autres modes de déplacement n’ont jamais été assez privilégiés pour que le trafic soit fluide dans les grandes aglomérations.

LA SOLUTION : Prenez vous en main. venez vivre en province ; c’est moins de stress, moins de pollution (enfin ne parlons pas de l’eau chez nous, c’est un sujet qui fache).

Philippe.

PS :
pour info, je roule depuis 11 ans à moto (tous les jours de l’année), dont 4 passées à Paris. Donc moi aussi, j’ai remonté des files de voitures sur le périphérique. Et un jour, ras la casquette et vive le retour en Bretagne.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 2 septembre 2005 à 19:20

> Coup de sang pour la remontée de files

L’article is Good, merci Nicolas, le journaliste.
La manif était joyeuse, les automobilistes heureux de ne pas se faire racquéter, avant de rentrer dans la grande ville, les employés smicards, contents de faire la "pause" mais tristes pour leur avenir.
Pour un 27 Aout, bravo pour ceux qui sont venus, malgrés tout, et merci encore à la maréchaussé d’avoir pointé nos plaques...
Quand aux débiles décrits plus haut, la poignée droite en guise de coui..., qui ne respectent pas les lois de la physique, et de la courtoisie, le cul sur leur selle en skaï rose, leur absence nous a soulagé.
La liberte des uns commence etc.... et pour ceux conscients et toujours sur 2 roues, apres 35 ans de bitume (comme moi), peuvent conserver sans rougir, les 20/25 km/h (conseillés par l’AFDM) de décalage avec le flux routier, dans la mesure ou notre sécurité est en jeu, et notre liberté de rentrer vivant à la maison le soir. Ceux là donnent l’exemple à suivre, et méritent le respect, eux.
Les cons portent aussi malheuseusement des casques, et nous devrions arréter de porter ou justifier, la misère des anes dans la mesure où notre conscience se porte bien le soir avant de plonger dans un sommeil réparateur.
A quand le rassemblement à Neuilly/Seine, puis des centaines de motos rentrant simultanément par dizaine et par toutes les portes du périph. par exemple, qui prendraient le temps de la distribution de tacts.......avec le sourire et la bonne humeur, bien sur, et pourquoi pas agrémentés d’animation motarde.
Salut tarmos d’un twin heureux de notre "farce" de samedi

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 2 septembre 2005 à 18:12

> Coup de sang pour la remontée de files

"Cependant manifester pour n’importe quoi n’apporte pas de crédibilité lorsque cela s’avère nécessaire". Qu’est-ce que tu veux dire par là ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 1er septembre 2005 à 22:19

> Coup de sang pour la remontée de files

Bonjour à tous,

Tout à fait d’accord pour intégrer à la formation des motards et des automobilistes le partage courtois de la chaussée, en particulier lors des embouteillages. C’est même une demande de certains prétendants au permis voiture. Pour preuve, un jour, profitant d’un break entre deux cours, une de mes élèves passant son permis m’a demandé comment elle devait appréhender les motos lors des ralentissements.

Évidemment, ce cas est isolé. Mais il montre alors l’ignorance de deux mondes qui doivent apprendre à coexister en bonne intelligence sur la route, car il n’y en a qu’une. Et cela passe donc par une réglementation de la remontée des files, au demeurant bien acceptée par les automobilistes qui apprécient toujours le petit geste amical de remerciement.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 1er septembre 2005 à 19:45

> Coup de sang pour la remontée de files

Merci aux automobilistes qui nous laissent le passage, cela montrent que les rapports entre 4 et 2 roues s’améliorent, mais sabront les" KéKé " qui prennent le périph pour un circuit, au méprit des voitures. Bonne route.

Répondre à ce message