Sujet

Nicolas
le 12 octobre 2005 à 18:09

Stationnement à Paris : sans pitié !

Répression aveugle contre le stationnement des 2-roues motorisés :
Les discours et les promesses des uns et des autres ne changent toujours pas le problème de fond des usagers de deux-roues motorisés dans la capitale : les forces de police continuent de verbaliser à outrance.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Greg

le 19 juin 2007 à 15:07

> C où pour les 2 ROUES ???

Bonjour,

Pour les données chiffrées du ratio 2RM/places de parking, voici l’information : à Paris, chaque jour circulent quelque 100.000 deux-roues motorisés et, à la fin 2006, il y avait à peu près 20.000 places de parking dédiées.

La Mairie de Paris, qui n’a pas toujours été étrangère à la politique anti-véhicules motorisés, a demandé à la Préfecture de Police de transmettre des consignes de tolérance. Mais on peut imaginer que ces consignes sont distillées au compte-goutte, ou selon certains « besoins ». De plus, il faut aussi être conscient que sur le terrain, les policiers sont les seuls juges de l’action qu’ils ont à mener face à une infraction. Donc, s’ils ont « envie » de verbaliser, rien ne les en empêche.

Ce manque de places de parking et ce manque de discernement des forces de l’ordre sont bien deux des raisons pour lesquelles la FFMC-PPC (Fédération française des motards en colère-Paris petite couronne) milite pour une plus grande tolérance des forces de l’ordre envers les 2RM garé sur les trottoirs sans gène pour les autres usagers.

Donc, comme vous pouvez le déduire - si vous ne le saviez pas déjà ! - il existe déjà une association qui se bat pour l’amélioration de la circulation et le stationnement (encombrement) des 2RM.

 Le modérateur 

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 19 juin 2007 à 14:37

> C où pour les 2 ROUES ???

bonjour,
je suis furieux et viens de transmettre un courrier de constestation à la prefecture de police de Paris pour faire suite à une verbalisation à mon encontre pour stationnement gênant de mon 2roues dans le 9ème arrdt.
Je ne parviens pas à comprendre l’absolutisme et l’obsession de nos fonctionnaires de police. Pourquoi une telle répression ? A l’aveugle ! Faisant fi du contexte à la fois structurel (manque de parking 2 roue versus 2 roues en circulation à paris de plus en plus nombreux - je cherche des données chiffrées sur ce sujet... ??? à bon entendeur !)) et conjoncturel (travaux engendrant la suppression de parking 2 roues ; suppression de parking pour placer VELIB...).
Nous ne pouvons pas en même temps être empêchés et être verbalisés !
Je pense que nous sommes tous conscients de ce problème et que nous faisons tous très attention à garer nos véhicules là ou cela est possible sans gêner personne, ni les commerces, ni la circulation pietonne.
Je pense qu’il faut écrire notre mécontentement aux décisionnaires, le faire savoir aux candidats à l’élection municipale de 2008 (je leur ai adressé mon courrier en copie) voire à la presse et si cela ne bouge pas, pourquoi pas, créer une association qui aurait pour but d’améliorer la circulation et l’encombrement des "2RM" à paris. Le nom de l’asso est déjà presque trouvé...
A bientôt ! Jacques.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 février 2007 à 16:38

Stationnement à Paris : sans pitié !

Et hop ! On prend les mêmes aujourd’hui et on recommence...

Même lieu : boulevard des Italiens, face à l’ancien siège du Crédit Lyonnais /
Mêmes protagonistes : pervenches, Toyota, 2RM /
Même heure : 15h30 /
Même largeur de trottoir : 10m /
Même mensonge : http://www.viamichelin.fr/viamichelin/fra/tpl/mag5/art20070201/htm/route-stationnement-deux-roues.htm

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 14 janvier 2007 à 20:06

> Stationnement à Paris : sans pitié !

automobilistes motoristes etc.......montez un parti politique contre toutes ces abberations car vous etes tous des citoyens et non pas ;----- des indigenes......

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 14 décembre 2006 à 10:01

Stationnement à Paris : sans pitié !

Rebelote hier (13 décembre 2006) devant l’ancien siège du Crédit Lyonnais boulevard des Italiens : sur un trottoir de plus de 10 mètres de large, un commando de 10 playmobils et 5 dépanneuses a fait place nette (20 engins, du 50cc à la Goldwing) en moins de 15 minutes ( !), semant la panique parmi les quelques propriétaires qui ont tenté de récupérer leur bien, le tout devant des touristes interloqués.

Inutile de préciser que pour parvenir à cet exploit, les bleus ne sont pas soucié une seconde de savoir s’ils gênaient quiconque : une dépanneuse s’était tout bonnement garée sur la seule place GIG/GIC sur cette partie du boulevard, les 4 autres empêchaient les taxis de sortir de leur station.
Mais que fait la police ?

Bilan : une trentaine de prunes à 35EUR et autant d’autocollants rouge impossibles à décoller des pare-brises (bravo la sécurité) ou des carénages, plus une vingtaine de malheureux qui ont du se pointer à la pre-fourrière des Halles et s’acquitter de 100EUR pour récupérer leurs machines. Quant à la circulation sur les boulevard des Italiens : fortement ralentie pendant 15 minutes, tout simplement.

Autre quartier d’affaires : La Défense

Depuis la rentrée, le commissariat a reçu des consignes pour verbaliser les 2RM qui sont sur les trottoirs. Il faut préciser au passage qu’ils n’ont de trottoir que le nom car personne ne peut trotter dessus : ils partent de nulle part pour arriver nulle part !

Autrement dit, les 2Rm ne gênent absolument personne car aucun piéton (et encore moins de poussette ou de fauteuil) ne passe ici.

Et parmi la cinquantaine de machines stationnées habituellement au bout de l’avenue des Entrepreneurs (en gros, face au commissariat), il y en a toujours une demi-douzaine qui ne sont jamais verbalisées, et pour cause : elles appartiennent aux policiers !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 30 novembre 2006 à 00:26

> Stationnement à Paris : vous êtes plutôt choyés !

Il faut aussi vous rappeler :

* que les parkings 2 roues sont sur les trottoires.

* de quel financement de location d’espace privé parlez-vous ? D’où sortez-vous cela. L’espace public n’appatient certainement pas plus au piétons, qu’a un motard ou à une commune, vos propos sont anti-constitutionnelle ! L’objectif du stationnement payant n’est pas la rentabilité (officieusement).

* Comme les voitures, les motards, autant que certains piètons (qui traversent par exemple au feu vert) devraient êtres verbaliser, il n’y pas de populations de motards, voitures, piétons à considérer.

* Les vehicules 2 roues fluidifient le traffic et les nouveaux modèles polluent bien moins qu’une voiture personnelle ou qu’un taxi, c’est une évolution. Il faut maintenant que Paris s’adapte, cela représente de plus en plus d’électeurs potentiels.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 16 juin 2006 à 16:00

> C où pour les 2 ROUES ???

Salut, moi je suis dans le 18eme, et j’ai ma moto depuis seulement 1 mois et ca y est ! 1er pv !!! j’ai grave les glandes...après avoir lu plein de témoignages de 2 roues je finis par croire qu’il y a une véritable croisade engagée contre nous ! j’ai pris exprès une moto a pot catalytique pour Paname et voilà comment on nous traîte ! par contre les 4+4 qui puent, qui prennent de la place, et qui nous envoient dans le décors, on ne fait rien car ce serait une atteinte à la liberté humaine...et la liberé des autres alors ? je suis à fond pour rejoindre une association sur Paris ! si tu as des renseignements à ce sujet, tu peux me tuyauter ? merci..

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 15 juin 2006 à 21:32

> Stationnement à Paris : sans pitié !

ben moi nouveau conducteur de 2 roues ... depuis le 01/01/06 ...je suis scandalisé aussi ....

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 15 juin 2006 à 21:19

> Stationnement à Paris : sans pitié !

Bonjour !

Très bonne idée de manif hebdomadaire comme pour les rollers...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 9 juin 2006 à 17:25

> C où pour les 2 ROUES ???

TIKA tu a tout a fait raison .... j ai un 50 cm garé sur un trotoire de
450 cm de largeur ! 20h45 un pv = 35 euro j ai envie de pleuré : !
alors si il ya un mouvement pour cela alors je suis ! des votre !
caffechocolat@hotmail.fr.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 9 juin 2006 à 16:57

> C où pour les 2 ROUES ???

Depuis quelques jours je vois partout (à Paris)des motos embarquées par la fourrière.A l’instant la fourrrière a emmené les motos garées perpendiculairement au parking moto, celui ci pas pratique et trop petit comme dans la plupart des quartiers.
Doit on payer, reclamer ?
A qui doit on manifester son mécontentement ?
Y a t’il des associations auxquelles adherer ?
Merci de vos réponses
missspok

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 mars 2006 à 17:13

> C où pour les 2 ROUES ???

Bonjour,

Je réponds à la lettre précédente et aux autres...
Vous n’avez pas vu de verbalisation sur les scooters de votre quartier ? Tant mieux ! Ou bien c’est parce que les contraventions se trouvent sur la moto ou le scooter à des endroits incongrus !!!
J’habite dans le 9ème dans une rue, ou il y a trés peu de stationnement pour les voitures et evidement encore moins pour les 2 roues !! J’ai déjà eu 2 contraventions depuis 3 mois !Avec toujours ce sentiment de révolte ! (Je me refuse à les payer !!!) 2 fois j’ai abordé des agents de police en leur demandant la solution ! Réponse : "Garez vous sur les places des voitures." Si c’est pour retrouver son véhicule par terre : NON MERCI !" Quelqu’un pourrait il me guider vers un regroupement ou une association qui entame un mouvement de revendications pour les conducteurs de 2 roues dans le 9ème ou plus largement à Paris. Ca suffit les conneries !
K

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 février 2006 à 22:16

> Stationnement à Paris : sans pitié !

Evidemment sur ce site il y a surtout des témoignages de motards, j’ai tout lu avec un certain intérêt, l’espoir de comprendre la psychologie des motards.

Voilà ce que je pourrais en dire rapidement, il y a plusieurs catégories :
- les motards civilisés, ils savent qu’ils ne sont pas seuls et comprennent que les piétons et en particulier les parents qui ont une poussette ou seulement des enfants, veulent pourvoir circuler tranquilement sur le troitoir. Ils envisagent la négociation pour faire reconnaitre à la société leurs besoins.

- les motards corporatistes, ils veulent défendre leurs intérêts dont la légitimité ne peut être interrogée. Ils sont plus ou moins virils, parfois violents commes des boeufs. La motos est pour eux le symbole de la liberté que les sous-hommes (les non motards) ne peuvent pas supporter (d’ou la verbalisation ...).
Ils ont oublié que la liberté des uns s’arrête là où elle empiete sur celle des autres et qu’il y a des lois pour arbitrer les conflis.
Le piéton est pour moi une représentation plus vrai de la liberté. Il n’est pas dépendant d’une machine lourde et couteuse qui l’oblige à travailler 10 heures par semaine rien que pour la payer.

Enfin je lis plusieurs témoignages de motards verbalisés sur des trotoirs de 6m de large alors qu’ils ne génaient pas du tout.

Pour ma part, je témoigne que je passe chaque jour sur mon parcours dans Paris une quainzaines de motos ou scooters qui gênent sur des trotoirs de 2 m. Jamais je n’en ai vu un verbalisé.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 9 décembre 2005 à 17:46

> Stationnement à Paris : sans pitié !

Mais que fait la Police ??
Semaine dernière ... je prends un PV rue de Turennes pendant qu’à 100m de là des "gens du voyage" manifestent entre Bastille et Republique, vendalisant au passage l’intégralité du Bld Beaumarchais (pneus et selles 2 roues passés au cutter, poubelles incendiées ...).

Il est plus facile de mettre un PV sur un scooter stationné sur une place de 6m de large et qui ne gène absolument personne plutot que d’aller rétablir l’ordre de cette fameuse République ... je rêve !!

j’appelle à un rassemblement hebdomadaire à heure et endroit fixe, seule solution à mes yeux pour faire avancer les choses (style le rassemblement des rollers le vendredi soir ... il y a toujours suffisemment de monde pour foutre un sacré bordel sur le trajet).

Partir quelques minutes avant eux pourrait etre une idée intéressante !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 décembre 2005 à 16:38

> Stationnement à Paris : sans pitié !

Bonjour,

Pitite question : si je me gare avec ma moto sur un emplacement reservé aux automobilistes, à part les insultes, est ce que je risque d’avoir un PV ?

merci

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 22 novembre 2005 à 19:39

> Stationnement à Paris : vous êtes plutôt choyés !

Bonjour à tous,
Deux-trois choses qu’il faut rappeler :
-  la loi prévoit que les trottoirs sont des espaces résolument piétons, qui leur sont réservés pour qu’ils puissent déambuler en toute sécurité. Les piétons sont vous, moi, votre grand-mère, votre gosse… Il s’agit de la majorité de la population, qui occupe paradoxalement l’espace le plus restreint.
-  L’on a le droit de circuler. Par contre, il n’existe pas dans la loi d’un droit acquis à stationnement. Si l’on veut stationner sur l’espace public, l’on va stationner sur les espaces prévus à cet effet, et l’on paye à la collectivité cette « privatisation » momentanée de l’espace, avec son engin privé. C’est ce que font les voitures. C’est ce que devrait faire les motos.
Une moto qui stationne sur un trottoir contrevient à une multitude de règles :
-  elle occupe l’espace public réservé aux piétons. Cette privatisation de l’espace commun, qui, pour chaque engin correspond à environ deux mètres carrés, est donc faite en toute illégalité, et en plus, sans payer quoi que ce soit à la collectivité.
-  Elle restreint d’autant l’espace réservé aux piétons, qui n’en a déjà pas beaucoup. Au fait, où les enfants peuvent-ils jouer, désormais ?
Enfin, pour qu’une moto stationne sur un trottoir, il faut d’abord qu’elle monte sur ce trottoir (infraction), qu’elle y circule (infraction).
La circulation sur le trottoir n’est curieusement jamais abordée dans toutes ces plaintes de motards que je lis. La circulation sur les trottoir est d’abord extrêmement dangereuse (pensez au petit môme qui déboule d’une porte cochère…). La circulation sur le trottoir est de plus extrêmement déplaisante pour les piétons : phares pan-dans-la-gueule, pot d’échappement idem dans le nez, et vrombissement dans les oreilles. Marcher dans Paris est devenu un calvaire.

Ps : conduire fait partie des activités les plus stupides qui soient…. Quelle perte de temps ! Et, petite remarque toute personnelle, je trouve que nos chevaliers à scooter sont tous plus ou moins grassouillets… De toute façon, je ne regarde plus que les beaux mâles musclés à vélo !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 16 novembre 2005 à 09:20

> Stationnement à Paris : sans pitié !

Personnellement, j’ai souvent le ralbol d’être obligé de passer par la rue avec la poussette de mon bébé parce qu’il y a une moto qui bloque le passage. Je ne voie pas pourquoi vous croyez que vous n’êtes pas obligé de respecter le code de conduite (et de stationnement) comme tous les conducteurs de voitures ! Je suis ravie de voir que la ville de Paris commence à faire quelque chose pour libérer un peu d’espace sur les trottoirs pour les piétons !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 10 novembre 2005 à 17:46

> Stationnement à Paris : sans pitié !

Bonjour,
moi je viens de me faire verbaliser pour avoir stationné au bord du trottoir rue de turenne dans le IIIème arrondissement, alors que je ne génais pas la circulation des pietons et que je n’ai pas vu de parking à moto dans ce quartier.
Apparemment il faut fuir en province...???

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 3 novembre 2005 à 13:44

> Stationnement à Paris : sans pitié !

Tout cela parce qu’un 2RM a renversé l’adjoint lors de l’inauguration des premieres voies de bus. Balayons chez nous, poussons pour avoir des vehicules +propres, acceptons 40kmh et des controles dans ces voies sans pleurer et nous pourrons négocier.
Pour le parking sans gener là ce devrait etre un droit, le marquage au sol est la seule solution. Manifestons pour l’obtenir, aucun couteux mobilier urbain ne sera jamais longtemps gratuit ni adapté au solex et aux goldwing.
Actions possibles : usage des places de voiture dès le petit matin sur des coins bien ciblés (déjà fait mais à amplifier), marquages pirates au sol (celle là me plait bien), circulation en groupe en quinconce très large à 15kmh etc..mais sans pot ouverts et en ameliorant notre image, plus victimes des c..s que rebelles menaçants.
Ne pas nous faire avoir par ces provocations SVP.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 31 octobre 2005 à 14:10

> Stationnement à Paris : sans pitié !

Salut à tous,

Motard depuis 15 ans dans Paris, je suis victime comme vous tous par l’acharnement des Gardiens de la Paix, 2 PV à 35 euros en 15 jours, du jamais vu.

Il y a 15 jour en face de mon immeuble dont le trottoir est large d’au moins 6 mètres et hier soir dans le quartier de Saint-Germain idem.

C’est avec agacement que je constate cette situation de répression et cette politique est dûe principalement depuis que les scooter 125 sont disponibles pour les détenteurs du permis B, dans le but de décongestioner notre capitale.

Vous avez été témoin comme moi que la l’hatitude "Chauffard" est maintenant présente avec les scooter 125, qu’ils sont de plus en plus nombreux et que face à cette situation nous ne pouvons plus rien faire.

Nous devons nous battre contre cette Loi qui permet à tout à chacun détenteur du Permis B de piloter un deux-roues.
Nous devons nous battre avec La Préfecture et la Mairie pour défendre au mieux nos intérêts de motocyclistes.
La Préfecture et La Mairie doivent comprendre que nous sommes de bonne volonté mais que nous ne souhaitons pas être les pigeons dans cette histoire.
Nous devons demander aux construteurs de vendre des véhicules plus propres afin que les autorités arrête de nous considérer comme des pollueurs.
Nous devons voter pour des politiciens "intelligents" qui considèrent la politique autrement que le bénéfice personnel.

C’est pour cela qu’en plus de la manifestation du 5 novembre il est nécessaire d’envoyer un manifeste qui permette aux autorités de prendre en considération nos problèmes quotidiens car nous sommes aussi pères de famille et citadins parisiens.

Je vais payer mes 70 euros d’amende mais accompagnée d’une lettre.

Salut à tous

Claude

Répondre à ce message